LA LETTRE DU DOCTEUR THIERRY HERTOGHE

Message précédentMessage suivantRetour aux messages

Rappel : votre numero de mars est en ligne‏

Rappel : votre numero de mars est en ligne

Lettre du Dr Thierry Hertoghe (lettre-du-dr-thierry-hertoghe@sante-nature-innovation.fr)
08:07

À : WILLIAM ELBEZ

Header

Le 15 mars 2015

Votre numéro de mars est en ligne

Chère abonnée, cher abonné,

« Lorsque le professeur Emile-Etienne Beaulieu parle, le monde entier écoute ».

Voilà ce qu’écrivait le Yearbook of Endocrinology, la publication qui fait autorité et relate les avancées de l’année en diagnostic et thérapie hormonale.

Alors oui, le monde entier écoute, mais entend-il ?

C’est au début des années 1990 que le professeur Beaulieu proposa de réaliser une étude sur l’utilisation de l’hormone DHEA (abréviation du terme déhydroépiandrostérone) pour lutter contre le vieillissement.

Il a alors confié, dans un important magazine hebdomadaire français, rechercher des personnes âgées volontaires pour une étude scientifique sur la prise de DHEA.

L’appel du Pr Beaulieu au public et ses déclarations sur l’importance présumée de la DHEA dans la lutte contre le vieillissement firent le tour du globe.

Des articles sur le nouvel « élixir de jeunesse » furent publiés par de nombreux journaux, magazines et revues partout dans le monde. Des émissions de radio et télévision suivirent. Beaulieu fut submergé par les demandes des volontaires voulant participer à son étude.

Et puis, par un de ces mystères qui fait qu’aussi vite qu’ils se sont intéressés à un sujet, les journalistes s’en détournent, on ne sut pas, ailleurs que dans le petit monde de la recherche médicale, ce qu’il advint de la prometteuse hypothèse du professeur Beaulieu.

Dans sa Lettre du mois de mars, le Docteur Thierry Hertoghe revient en détail sur le rôle de la DHEA sur le vieillissement et répond enfin à la question : la DHEA est-elle, oui on non, l’hormone anti-âge que le monde espérait ?

Pour y répondre, le Docteur Hertoghe a bien sûr fait la revue d’un nombre impressionnant d’études médicales. Mais il s’est aussi appuyé sur sa propre expérience (il est notamment l’auteur d’un livre de référence sur la question, La DHEA, l’hormone du mieux vivre), et sur celle celle de son propre père, médecin lui aussi.

Vous découvrirez dans cette Lettre du Dr Hertoghe que des effets anti-vieillissement significatifsont été obtenus, en particulier sur la peau et les os.

Et ce n’est pas tout. La DHEA est également utile pour :

  • remonter les ventres tombants,
  • retrouver les forces de monter les escaliers,
  • réduire les douleurs articulaires,
  • diminuer le taux de sucre dans le sang chez les personnes pré-diabétiques,
  • stimuler l’immunité,
  • etc.

Surtout, le docteur Hertoghe répond à cette question: la DHEA peut-elle aider les hommes à vivre plus longtemps ?

Et la réponse, d’après lui, est « oui ».

Mais il existe certaines conditions particulières à respecter (durée de la prise, quantité, pourquoi la dose doit être plus élevée chez l’homme que chez la femme, etc.) ainsi que des risques qui doivent être très précisément mesurés. Vous comprendrez par exemple pourquoi chez les hommes, il faut éviter de porter un slip trop serré.

Cela peut prêter à sourire dit comme ça, mais c’est pourtant un enjeu crucial. Comme le fait de ne pas boire de café, d’alcool ou de ne pas être en surpoids.

Pour savoir si vous souffrez d’une déficience en DHEA, la Lettre du Dr Hertoghe vous propose un tableau précis et détaillé des signes physiques qui trahissent cette carence, ainsi que les taux optimaux de DHEA relevés lors d’un test sanguin. Cliquez ici pour accéder à votre numéro de mars de la Lettre du Dr Hertoghe.

Voici le lien pour accéder à votre exemplaire du mois de mars de La Lettre du Dr Thierry Hertoghe :
http://www.santenatureinnovation.com/dossiers/LDTH_Lettre-28_DHEA.pdf

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

PS : Si vous avez manqué l’un de nos derniers numéros, vous pouvez les retrouver ci-dessous :

**********************

 

Comments are closed.


WP Login