La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être. Pour vous inscrire, rendez-vous ici. Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici. Sex symbol à 80 ans

Sex symbol à 80 ans
SI
Sante Nature Innovation
|
mar. 06/12, 09:04
Vous

Boîte de réception
La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Sex symbol à 80 ans

Chère lectrice, cher lecteur,

Wang Deshun, célèbre DJ de techno en Chine, est la nouvelle star asiatique des défilés de haute couture.

Il est vrai que sa silhouette nerveuse, ses pectoraux bien dessinés, ses épaules larges et son regard perçant le rendent très attirant, surtout lorsqu’il défile top less pour Hugo Boss ou Dolce & Gabbana, sur fond sonore endiablé.

Sa particularité : Wang Deshun a… 80 ans.

Cette photo de Wang Deshun, DJ de techno devenu mannequin, a été publiée le 3 novembre 2016 dans le New-York Times, sous le titre « Le top model de 80 ans qui re-définit la vision du vieillissement en Chine ». [1]

« Le grand-père le plus sexy de Chine »

Wang Deshun a été désigné comme le « grand-père le plus sexy » de Chine.

Né en 1936 dans une famille traditionnelle de neuf enfants, Wang Deshun aurait pu, aujourd’hui, « être un vénérable vieillard à barbe blanche et à longue robe », comme il l’explique en riant.

Seulement, il a décidé de refuser la stagnation physique et mentale.

« Un des moyens de savoir si vous êtes vieux ou pas est de vous demander : est-ce que jose faire une chose que je nai jamais faite avant ? », explique-t-il dans une récente interview donnée dans un grand hôtel de Pékin.

« La nature détermine votre âge, mais cest vous qui déterminez votre état desprit. »

Et en effet, c’est une question de choix.

Wang Deshun a fait le choix d’utiliser les moyens innombrables de vivre mieux et de rester jeune, plus longtemps, qui sont aujourd’hui à notre disposition, grâce à la science et aux progrès de la médecine.

L’artiste chinoise Xiao Lu, 54 ans, témoigne : « Je ladmire énormément. Il a le corps et lesprit sculptés de façon admirable. » [2]

« Je n’y arriverai jamais ! »

Vous pouvez vous dire : « Ce nest pas pour moi, je ny arriverai jamais ! »

Mais vous pouvez aussi vous donner une chance.

Wang Deshun n’est pas un adepte du bistouri, des piqûres ou des implants.

On le sait, ces méthodes « dures » ne seraient pas aussi efficaces. Elles ne lui donneraient pas l’énergie vibrante, l’optimisme et la force qui rayonnent de lui et qui font son succès.

Il utilise les plantes, les suppléments nutritionnels, les produits naturels et les techniques de méditation pour conserver – et améliorer – sa forme olympique.

Car il existe aujourd’hui des moyens naturels pour préserver :

  • la souplesse des articulations, et la vigueur des muscles pour les activités de plein air, le sport, les voyages ;
  • la mémoire et la rapidité desprit pour les loisirs, les activités culturelles, les nouvelles rencontres ;
  • un cœur et des artères jeunes, pour être moins vite essoufflé et réduire la menace de crise cardiaque ;
  • des yeux et des oreilles qui fonctionnent bien, pour suivre sans peine les conversations, y compris au milieu du brouhaha, et remarquer, même de loin, les détails du paysage ;
  • une peau ferme, y compris sous les bras, pour être fier de son reflet dans le miroir ;
  • le sommeil, le calme intérieur, la confiance en soi et l’énergie pour entreprendre de nouveaux projets.

Pourquoi votre médecin ne vous en parle-t-il pas ?

La principale cause est la manière dont les médecins sont formés en Occident.

Ils apprennent à traiter les maladies, à coups de vaccins, de médicaments étrangers au corps, d’opérations. Vous avez une jambe cassée ? On vous la répare. Le cancer ? On vous l’enlève (enfin on essaie). Le cœur ? On vous le change.

Cette médecine peut être très efficace, surtout en cas d’urgence. Mais la contrepartie est qu’elle n’aide pas les malades à rester en bonne santé. Lorsque vous vieillissez, la médecine conventionnelle attend souvent que vos problèmes de santé s’aggravent pour vous proposer un traitement.

En Chine, c’est le contraire : le médecin se préoccupe avant tout de maintenir son patient en bonne santé.

Une légende raconte même que le médecin n’est payé que tant que son patient va bien. S’il tombe malade, il le soigne gratuitement.

Votre corps a la capacité de bien vivre 90 ans

Les recherches scientifiques montrent que nos corps – le vôtre, le mien – ont la capacité de bien fonctionner pendant environ 90 ans (un petit peu plus pour les femmes).

Le corps humain n’est pas une machine qui s’use avec le temps. Et nous ne sommes pas du tout aussi « vieux » que nous l’imaginons.

L’expression « avoir l’âge de ses artères » n’a, médicalement, aucun sens :

La plupart des cellules d’un corps humain ont moins de 2 ans.

Votre intestin se renouvelle intégralement tous les 3 jours. Les cellules de la rétine se renouvellent tous les 10 jours. Votre foie, votre pancréas, votre rate et vos poumons sont intégralement renouvelés en 300 à 500 jours. Même votre squelette est intégralement régénéré tous les dix ans.

Le vieillissement n’est donc pas lié à « l’usure » de votre corps. Si vous vieillissez, c’est parce que des déséquilibres ou des carences empêchent vos organes de se régénérer correctement.

Et ces déséquilibres et carences peuvent être partiellement corrigés.

Certaines maladies liées à l’âge (arthrose, maladies cardiovasculaires, démences, cancer, problème de vue et d’ouïe…) peuvent être ralenties ou stoppées en activant vos processus naturels de régénération.

L’espérance de vie en bonne santé en France n’est que de 63 ans

L’espérance de vie en bonne santé, sans maladie ni handicap majeur, n’est en France que de… 63 ans pour les hommes, 64 ans pour les femmes (l’espérance de vie totale est de 81 ans). [3]

Ce qui signifie que nous avons 26 ou 27 ans de vie actuellement sacrifiés, bêtement gaspillés.

Ce sont des années de vie qui pourraient être actives, productives, épanouissantes, que nous pourrions vivre sans maladies chroniques (cancer, maladies cardiaques, diabète, arthrose).

Alors où est le problème ?

Vos gènes ne déterminent que 10 % de votre longévité

Selon l’étude Danish Twin Study, nos gènes ne déterminent que 10 % de notre longévité.

Les 90 % restant sont déterminés par notre mode de vie.

Le problème est que lorsque vous posez la question aux gens, la confusion la plus totale règne sur ce qui est bon pour leur longévité.

Ils ont entendu dire que les graisses, la viande rouge, les charcuteries, sont mauvaises. Qu’il faut manger cinq fruits et légumes par jour, mais aussi un produit laitier et un féculent à chaque repas.

Je suis au regret de vous dire que tout cela est au mieux inexact, au pire illusoire et dangereux.

Et ce nest que le début des idées fausses qui circulent sur la longévité.

Pour vivre mieux et plus longtemps :

  • Devez-vous courir le marathon… ou faire du yoga ?
  • Manger de la viande bio… ou du tofu ?
  • Faut-il prendre des compléments alimentaires, ou les fuir ?
  • Le bicarbonate de soude, le vinaigre de cidre, le citron, le miel de manuka, l’huile de coco sont-ils vraiment les produits miracles que certains racontent ?
  • Et ces histoires d’hormones, de resvératrol, de DHEA ? Ça marche ou ça ne marche pas ?

L’impact catastrophique de la presse grand public et de la télévision

Les grands groupes de médias se sont aperçus il y a quelques années que la santé était un sujet porteur pour faire de l’audimat.

L’audimat est pour eux un facteur essentiel qui leur permet de vendre plus cher leurs espaces publicitaires.

Ils se sont donc jetés sur le sujet de la santé comme une horde de loups affamés sur un vieil os.

Des journalistes qui n’ont pas la moindre culture médicale publient des articles sur le cancer, l’Alzheimer, le diabète, sans se soucier de la fiabilité de leurs conseils.

Leur point fort : des photos éblouissantes et des titres accrocheurs qui vous laissent espérer qu’ils ont des choses incroyables à vous révéler.

Mais à l’intérieur, méfiance ! Ce ne sont souvent que de simples « copier-coller » de la propagande médico-pharmaceutique !

Les informations santé dans les grands médias sont encore plus orientées, biaisées, manipulées, que les informations politiques (c’est dire !).

Où trouver des informations fiables, vérifiées et objectives

Le fait est que vous n’avez pas le choix. Vous êtes obligé de remonter à la source, aller vérifier vous-même les résultats de la recherche.

En ce qui concerne la longévité, une équipe de scientifiques s’est penchée très sérieusement sur la question.

Cette équipe était constituée du Dr Thomas Perls, qui avait dirigé l’étude de Nouvelle-Angleterre sur les centenaires, de la Dre Margaret Artz, professeure de pharmacologie clinique à l’université du Minnesota, du Dr Luigi Ferrucci, directeur de l’étude sur le vieillissement de Baltimore, du Dr Jack Guralnick de l’Institut national sur le vieillissement, du Dr S. Jay Olshansky, chercheur associé au centre sur le vieillissement de l’université de Chicago, et du Dr Robert L. Kane, directeur des études sur le vieillissement et les soins de long terme à l’université du Minnesota.

Ils sont allés sur le terrain étudier quatre zones géographiques dans lesquelles les gens vivent nettement mieux et plus longtemps. Leur travail visait à déterminer rigoureusement les points communs entre ces peuples.

Ce sont des zones où :

  • les gens ont 10 fois plus de chances que nous d’atteindre 100 ans;
  • l’espérance de vie est de plus de 12 ans plus élevée que chez nous ;
  • la mortalité précoce (entre 50 et 70 ans) ne représente qu’une infime fraction de celle observée chez nous.

Elles se trouvent sur la péninsule de Nicoya, au Costa-Rica, dans les montagnes à l’ouest de la Sardaigne (province de l’Ogliastra), en Italie, dans l’archipel d’Okinawa, au Japon, dans la ville de Loma Linda, en Californie, sur l’île d’Ikaria, en Grèce et dans l’Öland, en Suède.

Les zones bleues où l’on vit sans cancer, sans arthrose, sans hypertension et sans dépression

Ces zones ont été baptisées « zones bleues » par le scientifique américain Dan Buettner, célèbre par ses études sur ces populations.

Dans ces zones bleues où l’on vit plus longtemps, les maladies graves comme le cancer, l’arthrose, l’hypertension et la dépression sont rares.

  • Sur l’île d’Ikaria, aussi baptisée « lîle où les gens oublient de mourir », l’accent est mis sur le lait de chèvre, les cornilles (ou pois à vache, une sorte de haricot), les légumes sauvages, le miel, la féta, le citron, la sauge, la marjolaine, utilisée dans le thé quotidien.
  • En Sardaigne, c’est le lait de brebis, le fenouil, les fèves, les amandes, les tomates, l’orge, le thé au chardon et le vin de grenache, très riche en polyphénols.
  • À Okinawa, au Japon, on a « lhabitude de manger un aliment venu de la terre et un aliment venu de la mer chaque jour ». Les centenaires se nourrissent de margose (une sorte de courge), de tofu, d’ail, de riz complet, de thé vert, de champignons shiitake et de poisson sauvage. Par ailleurs, ils consomment beaucoup d’infusions aux plantes médicinales.
  • À Loma Linda, en Californie, une communauté de protestants fondamentalistes a révélé une longévité exceptionnelle. Ils suivent un régime « biblique », à base d’avocat, de saumon, de noix, de haricots, de pain complet et de lait de soja. Et seulement de l’eau. Jamais un gramme de sucre raffiné ni de soda. Certains mangent également un peu de viande.

Et c’est en étudiant les points communs entre ces populations, leur régime alimentaire, leur mode de vie, que l’on peut déterminer comment vivre mieux et plus longtemps, selon Dan Buettner.

Une révolution est en cours dans la Silicon Valley, aux États-Unis

Mais ces zones traditionnelles ne sont pas notre seule source d’information sur les moyens d’augmenter la longévité.

Dans la Silicon Valley, en Californie, la plupart des fondateurs de start-up sont impliqués aujourd’hui dans des recherches accélérées pour découvrir le secret de la longévité.

Selon eux, c’est un mélange de biotechnologie, d’intelligence artificielle, d’ingénierie génétique et d’informatique qui va permettre d’allonger radicalement la durée de vie de l’homme.

Et de fait, les recherches en génétique progressent rapidement.

Mais les généticiens tiennent aujourd’hui plusieurs pistes pour lutter contre ce phénomène.

Retrouver des cellules aussi jeunes qu’au jour de votre naissance !

On est aujourdhui capable de fabriquer des cellules jeunes, aussi jeunes qu’au jour de votre naissance.

C’est la révolution des cellules souches. Les cellules souches sont les « mères » de toutes les autres cellules dans votre corps.

Elles sont semblables à la toute première cellule qui a été formée lors de votre conception, dans le ventre de votre mère, et qui est à l’origine de toutes les autres.

En cultivant les cellules souches en laboratoire, et en les réimplantant dans l’organisme, il pourrait être bientôt possible de rajeunir radicalement nos artères, nos organes, notre peau, nos yeux et notre cerveau.

C’est ce qui s’appelle la « médecine régénératrice [4] », dont vous et moi pourrons peut-être profiter de notre vivant.

Tous les animaux ne vieillissent pas

Les progrès de la biologie permettent aujourd’hui de considérer d’un œil entièrement nouveau le problème du vieillissement.

Alors qu’on estimait il y a peu que vieillir était un phénomène universel, qui concernait tous les êtres vivants, les biologistes se sont aperçus que ce n’était pas vraiment le cas pour tous les animaux.

Il existe en fait dans la nature de nombreux animaux qui ne vieillissent pas.

Les scientifiques comprennent aujourdhui les mécanismes qui permettent au requin blanc du Groenland de vivre 400 ans, à la tortue des Seychelles 256 ans, au homard 140 ans.

Leur taille, leur force et leurs capacités de reproduction augmentent avec lâge.

Plus les années passent, plus ils gagnent en taille et en vigueur. Un jour, ils meurent soudainement, mais ce nest pas à la suite dun long et pénible déclin.

Leur secret : ils secrètent de grandes quantités de télomérase, l’enzyme qui protège les chromosomes et évite que vos cellules ne s’usent et vieillissent à chaque division cellulaire.

La révolution des télomères

Les scientifiques ont observé le lien entre vieillissement cellulaire et télomères. Les télomères sont des capuchons de protection, qui se trouvent au bout de nos chromosomes.

À chaque division cellulaire, ces capuchons rétrécissent, ce qui fait vieillir nos cellules plus vite.

À l’âge de 20 ans, les télomères comprennent environ 10 000 paires de base (les paires de base sont les « briques » qui constituent nos chromosomes).

On en perd ensuite entre 15 et 60 paires par an, provoquant :

  • Une réduction de l’espérance de vie ;
  • Un risque plus élevé de surpoids et de diabète ;
  • Un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires ;
  • Un risque plus élevé de cancer, de maladies auto-immunes, d’Alzheimer, de démence, d’arthrose/ostéoporose et de mortalité par infection !

Mais de tout nouveaux produits ont été développés pour ralentir ou inverser ce phénomène. Inspirés de la biologie de ces animaux qui « ne vieillissent pas », on les appelle les inhibiteurs de la télomérase, et on peut déjà s’en procurer auprès de certains fabricants.

Je vous en dis plus dans un instant.

Mais avant, voici un phénomène biologique encore plus extraordinaire.

Des animaux capables de ressusciter

Il existe dans la nature des animaux encore plus incroyables que les homards, les alligators, les tortues ou le requin du Groenland.

Ce sont les tardigrades.

Les tardigrades sont des organismes capables darrêter de vivre lorsqu’ils sont soumis à des stress extrêmes : radiation, glaciation, sécheresse, vide de l’espace.

Les scientifiques appellent cela la cryptobiose : ces organismes sont en état de mort clinique.

Ils peuvent rester dans cet état de non-vie pendant des centaines d’années… avant de ressusciter si les conditions sont à nouveau propices.

Ils peuvent résister au froid absolu (– 272,8 °C) et à une température de 150 °C.

Les études sur les animaux ultrarésistants et vivant très longtemps ont également fait beaucoup de progrès – des progrès que l’on peut désormais envisager d’appliquer à l’être humain.

Car des êtres vivants simples comme les bactéries ou les archées, ont une capacité de survie encore plus forte que les tardigrades.

Des organismes tels que Deinoccoccus radiodurans ou Kineococcus radiotolerans résistent aux radiations ionisantes de la bombe atomique, aux substances chimiques toxiques, à l’acide, au peroxyde d’hydrogène, aux plus extrêmes conditions de froid, de chaud, de dessèchement.

Cette capacité de résistance est due à leur système très perfectionné de réparation de l’ADN, qui leur permet de « ressusciter » eux aussi des millions d’années après leur mort !

C’est l’expérience qui a été menée par Russel Wreeland et ses collègues de l’université de Chester, qui ont ressuscité une bactérie emprisonnée dans des cristaux depuis 240 millions d’années.

Ces découvertes pourraient avoir une signification extraordinaire pour l’être humain.

Selon le Dr Jean-Paul Curtay :

« Nous sommes constitués de cellules, anciennes bactéries, ce qui permet de ne pas exclure que nous puissions acquérir un jour une partie de telles capacités de résistance à de nombreux type dagression. »[5]

Réparer les erreurs de votre ADN

D’incroyables percées sont faites actuellement pour corriger les erreurs qui pourraient exister dans votre code génétique, et vous prédisposer à des maladies graves (cancer).

La nouvelle technologie CRISPR, en particulier, est déjà en usage dans certains hôpitaux très avancés en Chine.

C’est un dossier à suivre absolument, dont très peu de cancérologues en Europe parlent à leurs patients (nous restons, ici, totalement soumis à l’industrie archaïque de la chimiothérapie).

La première expérience vient dêtre menée dans la lutte contre le cancer du poumon (incurable avec les thérapies classiques) et a été publiée le 15 novembre 2016 dans la revue scientifique Nature [6].

  • Les recherches progressent aussi dans le domaine des super-antioxydants, des substances qui protègent mieux les cellules contre les agressions (pollution, oxydation, radiation) ;
  • Une nouvelle étude publiée dans le journal Nature vient de mettre au jour un nouveau nutriment naturel qui augmente la longévité et protège le système cardiovasculaire : le polyamine spermidine ; [7]

Derrière de nombreuses « maladies » du vieillissement, un déséquilibre hormonal que l’on peut corriger

D’autres avancées s’opèrent actuellement dans le domaine de l’endocrinologie.

L’endocrinologie est l’étude des glandes endocrines, qui fabriquent les substances qui régulent nos réactions physiologiques : cortisol, hormones thyroïdiennes, adrénaline, testostérone, aldostérone, œstradiol, etc.

Notre environnement est de plus en plus chargé en perturbateurs endocriniens, des substances qui miment l’effet de nos hormones naturelles, et peuvent provoquer de graves déséquilibres (dans certains lacs et rivières, on observe même des poissons qui changent de sexe). [8]

C’est un phénomène nouveau qu’on ne peut plus ignorer. D’autant plus que le phénomène se cumule avec les années, et quil va en saggravant. Il peut provoquer de nombreuses maladies, mais aussi des changements d’humeur, la perturbation du sommeil, la dépression et même des troubles de la personnalité.

En revanche, des médecins compétents peuvent aujourd’hui vous conseiller précisément sur la façon de protéger vos glandes endocrines, votre équilibre hormonal, et ainsi d’éviter de vous fracasser, 15 ou 20 ans trop tôt, contre le mur du vieillissement prématuré :

  • Si vous souffrez par exemple de fatigue chronique, de dépression, de difficulté à perdre du poids ou de crampes, il est capital de vérifier le fonctionnement de votre thyroïde. Les maladies graves de la thyroïde sont rares, mais il est fréquent de souffrir de dysfonctionnements thyroïdiens mineurs, notamment sous l’effet d’un stress prolongé.
  • Si vous peinez à vous endormir le soir, ou si votre sommeil n’est pas réparateur, vous souffrez peut-être tout simplement d’un déficit en mélatonine, l’hormone du sommeil. La mélatonine est un des traitements naturels les plus efficaces et les plus sûrs qui soient : aucune dose dangereuse n’a été constatée pour cette hormone, qui a de plus un effet antivieillissement sur les cellules ;
  • Si vous souffrez dobésité, de diabète, de problèmes cardiaques, ne vous lancez pas tête baissée dans des régimes restrictifs, des programmes de sport, ou des traitements médicamenteux qui pourraient vous faire plus de mal que de bien. Vos problèmes pourraient tout simplement être dus à une déficience en œstrogènes et en progestérone chez la femme ou en testostérone chez l’homme ou dans les deux sexes en hormone de croissance, une hormone produite par votre glande hypophyse dans le cerveau. Là aussi, le stress et les agressions sociales et environnementales peuvent être la cause ou les facteurs aggravants de la déficience. Et il existe des moyens simples et naturels de faire augmenter le taux de ces hormones, sans risques pour votre santé ;
  • Si vous avez limpression de vieillir de façon accélérée ; si votre peau devient sèche et peine à cicatriser ; si vos os deviennent fragiles et si vous avez facilement des fractures ; si vous perdez la mémoire ou si votre désir et votre plaisir sexuels diminuent, préoccupez-vous de votre taux de DHEA ou de celui de l’hormone de croissance.

Et, bien sûr, votre vie amoureuse peut être impactée, bouleversée, ou même détruite à cause de problèmes hormonaux : manque de testostérone, de progestérone, d’œstradiol…

Dans tous ces cas (et des centaines dautres), retrouver un taux normal de ces hormones naturelles contribuera à fortement diminuer et même à éliminer vos symptômes sans prendre de médicaments chimiques.

Mais des informations précises sont difficiles à trouver à ce sujet, à moins de s’informer sur les progrès dans le domaine de la longévité.

Comment s’informer sur la révolution de la longévité

Pour ne pas rater le train de la révolution de la longévité, vous devez bien sûr vous informer.

Si vous lisez l’anglais, consultez les travaux de la Life Extension Foundation, une fondation américaine qui soutient, depuis des décennies, les travaux des pionniers dans le domaine de la médecine anti-âge.

Vous pouvez lire le livre de Sonia Arrison, désormais un classique qui explique comment vivre 150 ou même 500 ans devient théoriquement possible grâce au progrès médical et scientifique. [9] Ce livre est déjà un peu vieux (2011) et en anglais, mais c’est grâce à lui que le grand public a compris que ce qui paraissait un rêve serait peut-être un jour possible.

Vous pouvez participer à des séminaires en Californie : les dirigeants des grandes sociétés Internet (Google, Facebook, Paypal, Amazon, Apple…) sont pratiquement tous impliqués dans des projets de recherche concernant la longévité. La plupart des découvertes sont recensées sur le site de Ray Kurzweil : http://www.kurzweilai.net/

Vous pouvez vous inscrire aux conférences de l’Académie américaine de médecine anti-âge, dont vous trouvez le programme ici : http://www.a4m.com/

En France, vous pouvez consulter certains médecins spécialisés. Assurez-vous qu’ils ont bien été formés aux États-Unis, le plus récemment possible.

Vous pouvez enfin lire Le Journal de la Médecine Anti-Âge, publication francophone de référence, destinée au grand public éclairé, qui informe chaque mois la communauté des passionnés de médecine anti-âge des nouvelles découvertes dans le domaine de la longévité.

C’est la seule publication en français où vous retrouvez les informations de la Life Extension Foundation (citée plus haut), les comptes rendus des séminaires sur la longévité en Californie, les informations de Ray Kurzweil, des conférences de l’Académie américaine de médecine anti-âge, les découvertes publiées dans les revues médicales spécialisée dans ce domaine (en langues étrangères), les travaux de Dan Buettner sur les « zones bleues », etc.

Les plus grands spécialistes au service de votre longévité

Le Journal de la Médecine Anti-Âge rassemble les contributions des médecins pionniers dans le domaine de la nutrition anti-âge, de la médecine orthomoléculaire, et de la phytothérapie.

Mais vous y retrouvez les grands noms de la médecine innovante en France comme le Dr Thierry Hertoghe, président de la société mondiale de médecine anti-âge (World Anti-Aging Society), le Dr Éric Lorrain, président de l’IESV (Institut européen des substances végétales), la neurophysiologiste Monique Le Poncin-Séac’h.

Chaque numéro contient en outre un dossier condensé écrit par un spécialiste sur un sujet de santé de première importance. Par exemple, en deux pages, le Dr Thierry Hertoghe, président de la société mondiale de médecine anti-âge (World Anti-Aging Society), vous résume les méthodes, produits, nutriments et vitamines, qui permettent de lutter contre une maladie liée à l’âge.

Le Dr Thierry Hertoghe est l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de la médecine anti-âge. Il a été coordinateur scientifique et chargé d’enseignement au cycle post-universitaire de thérapie médicale anti-âge, au département de prévention de la sénescence du centre universitaire de Charleroi, et chargé de cours de programme post-universitaire de médecine anti-âge pour médecins, en Allemagne.

Il est également l’auteur de nombreux ouvrages médicaux de référence dont Comment rester jeune plus longtemps, aux éditions Albin Michel, le guide de l’hormonothérapie pratique, qui a instruit des milliers de médecins, ainsi que des traités de médecine anti-âge.

Le secret anti-âge qui marche en 3 minutes chrono

La plupart des personnes imaginent qu’augmenter sa longévité est forcément compliqué, coûteux, et consommateur de temps.

C’est vrai pour certaines choses, mais la recherche progresse à grande vitesse.

Des approches qui nécessitaient des mois d’investissement et des milliers de francs il y a trente ans ne coûtent plus, aujourd’hui, que quelques euros et ne prennent que quelques minutes.

L’exemple le plus emblématique est le décodage du génome : vous pouvez faire décoder tout votre code génétique pour 70 euros actuellement, et en moins d’une semaine, alors que cela vous aurait coûté des millions d’euros et plusieurs années d’attente il y a encore 10 ans.

De même, les scientifiques ont identifié aujourd’hui une substance qui regonfle les réserves dénergie de vos cellules. Une cellule vieillissante peine à produire de l’énergie, et donc à faire son travail : si c’est une cellule musculaire, vous avez moins de force ; si c’est une cellule du cerveau, vous avez moins de mémoire ou de rapidité d’esprit ; si c’est une cellule nerveuse, vous perdez vos réflexes.

Cette substance qui dope l’énergie cellulaire, c’est le nicotinamide mononucléotide (NMN). C’est une substance sans danger que vous pouvez simplement ajouter dans l’eau que vous buvez (elle est extraite du brocoli, du chou, du concombre et de l’avocat).

Des chercheurs ont fait l’expérience sur des souris, auxquelles ils ont donné de l’eau avec une forte dose de NMN, avec une faible dose, ou sans NMN. Après une année, les souris ayant reçu du NMN avaient de meilleurs muscles, des os plus solides, des défenses naturelles plus fortes, un poids plus faible, plus d’énergie et moins de glycémie (sucre dans le sang).

Ils ont constaté que l’effet était d’autant plus fort que les souris étaient plus vieilles. Et ils se sont aperçus que le niveau de NMN dans le sang augmente au bout de 3 minutes seulement après la prise !!

4 choses que les Suisses peuvent nous enseigner pour vivre plus longtemps en bonne santé

Selon le rapport 2014 de l’Organisation mondiale de la santé, la Suisse fait partie des pays qui ont la plus grande longévité dans le monde (n° 2 pour les hommes et n° 3 pour les femmes).

L’explication est incroyablement simple :

  • Les Suisses vivent dans de petites villes, villages ou vallées, où existent de forts liens entre les personnes. Très peu de Suisses souffrent de solitude ou d’isolement ; 96 % affirment avoir quelqu’un sur qui ils peuvent compter à tout moment en cas de besoin, selon une étude de l’OCDE [10] ;
  • Ils ont un excellent équilibre entre leur vie et leur travail : seuls 7 % des Suisses disent travailler énormément. Ils ont moins de vacances, ce qui leur permet d’avoir des horaires plus réguliers pendant l’année. La plupart s’arrêtent longuement dès midi pour manger tranquillement, et quittent le travail à 17 heures. Les magasins ferment le samedi soir à 18 heures au plus tard, sont fermés le dimanche, les obligeant à faire une vraie pause dominicale ;
  • Partout, ils marchent ou font du vélo : la plupart des villes de Suisse sont entièrement étudiées pour faciliter les déplacements à pied ou à vélo. Des chemins relient toutes les villes de Suisse, et la randonnée en montagne, à ski l’hiver, est le sport national ;
  • Ils mangent du chocolat : les Suisses ont la plus grosse consommation du monde de chocolat. Le chocolat noir (plus de 70 % de cacao) contient de la théobromine euphorisante, de la phényléthylamine (précurseur de la sérotonine, molécule du bonheur) et des flavonoïdes qui protègent la peau des coups de soleil et du vieillissement.

« Incroyablement simples », notez toutefois que les trois premiers points sont difficiles à mettre en œuvre dans la vie si vous n’êtes pas organisé pour ça : un rythme de travail sain, des relations sociales intenses, beaucoup de marche à pied et de vélo, la plupart d’entre nous ont l’impression que c’est impossible ou difficile pour eux.

Cest pourquoi le Journal de la Médecine Anti-Âge aborde également de façon très pratique comment changer de vie, dans le bon sens.

Il ne vous dit pas seulement ce qu’il faudrait faire dans un monde idéal.

Il vous donne des solutions concrètes pour progresser vers un mode de vie plus sain. Ce sont des témoignages personnels, des petits trucs simples, des partages d’expérience avec les autres lecteurs, des conseils de professionnels qui vous aident à réellement passer à l’action.

La carte au trésor pour arrêter le vieillissement

Le Journal de la Médecine Anti-Âge est donc votre carte au trésor qui vous dévoile le chemin pour vivre mieux et plus longtemps.

Comme toutes les cartes au trésor, cependant, il n’est pas facile de se la procurer. Elle n’est pas en vente dans les kiosques à journaux, dans les gares, à la Fnac !

Seul un cercle très restreint en bénéficie aujourd’hui.

Ce sont des personnes qui ont suivi Santé Nature Innovation depuis déjà longtemps qui ont eu accès à La Lettre du Dr Thierry Hertoghe, qui ont fait la preuve de leur sérieux et de leur détermination malgré les difficultés du chemin…

Vous ne pouvez intégrer ce groupe qu’en de rares occasions, lorsque, durant quelques heures ou quelques jours, un nouveau contingent d’inscriptions est ouvert.

Dans tous les cas, il faut réagir immédiatement. Lorsque les places sont prises, il peut s’écouler des mois ou des années avant qu’une nouvelle occasion se présente.

La médecine anti-âge n’est plus réservée aux stars…

Oui, me direz-vous, mais le prix doit être exorbitant, n’est-ce pas ?

Après tout, la médecine anti-âge est le domaine réservé des stars, des femmes de sportifs et de PDG, qui ont les moyens de mettre des fortunes dans leur santé !

Eh bien oui, c’est le cas : rassembler les informations du Journal de la Médecine Anti-Âge coûte des fortunes.

Il faut suivre l’actualité scientifique dans le monde entier, faire travailler des experts mondialement connus, participer à de coûteuses formations…

Mais c’est justement l’intérêt d’avoir une publication : vous divisez le coût entre tous les abonnés.

Ce que vous recevez

En tant qu’abonné au Journal de la Médecine Anti-Âge, vous recevez les dernières informations sur les nouvelles thérapies antivieillissement.

Lors de votre adhésion, vous recevez un livre électronique de 193 pages qui vous présente les connaissances scientifiques actuelles les plus poussées sur l’allongement de l’espérance de vie.

Ce livre électronique, intitulé Longévité : ce que la science permet vraiment d’espérer, est une mini-encyclopédie dans laquelle vous retrouvez toutes les explications, les définitions, les mécanismes pour comprendre pourquoi et comment vous pouvez accroître votre longévité.


par le Dr Jean-Paul Curtay

Vous y découvrez des ressorts biologiques dont l’immense majorité des gens n’ont pas même idée, et cela peut être aussi simple que de modifier le contenu de votre assiette.

Vous y trouverez :

  • Page 139 et suivantes : une revue détaillée des nutriments qui ont une influence sur la longévité de l’homme ;
  • Page 142 et suivantes : les complémentations nutritionnelles particulières, adaptées aux personnes stressées, malades, vivant en environnement pollué (grandes villes), souffrant de début de maladies dégénératives ;
  • Page 11 et suivantes : des témoignages de « supercentenaires » : Jiroemon Kimura (116 ans), Jeanne Calment (122 ans), Luigi Cornaro (102 ans), qui expliquent les choix de vie et les choix alimentaires qui leur ont permis de vivre si longtemps ;
  • Page 22 et suivantes : les conclusions des études sur les animaux qui vivent très longtemps, notamment ceux qui ont cette étonnante capacité à ressusciter, dont je vous ai parlé plus haut ;
  • Page 32 : comment utiliser des substances naturelles, le resvératrol, la quercétine et la curcumine, pour déclencher un processus d’autophagie (autodigestion) de nos protéines endommagées. Il s’agit d’un mécanisme de défense essentiel que l’on retrouve dans les processus de rajeunissement ou d’allongement de la durée de vie chez de nombreux organismes ;
  • Page 33 et suivantes : tout sur les réparations d’ADN et les télomères ;
  • Page 37 : lutter contre les maladies dégénératives des artères, du cœur, des articulations, des nerfs et du cerveau ;
  • Page 53 et suivantes : les moyens dont on dispose aujourd’hui pour ralentir le vieillissement : détoxification, restriction calorique, multiplication des mitochondries par activation SIRT 1/resvératrol, arginine, les supplémentations en magnésium, coenzyme Q10 et phyto-œstrogènes ;
  • Page 65 : les aliments et nutriments qui réparent l’ADN ;
  • Page 68 : les effets de l’astragaloside pour stimuler la télomérase ;
  • Page 75 : les nutriments de la longévité (NAD, vitamine PP, glutathion, sirtuines, tryptophane, méthionine, glutamine…) ;
  • Page 88 : la vitamine E contre les maladies dégénératives ;
  • Page 98 : intérêt de la supplémentation en zinc pour l’activation des gènes, la transcription de l’ADN et ARN, la stabilité de l’ADN et l’épigénétique ;
  • Page 105 : le lycopène, la lutéine, les polyphénols, la N-acétyl-carnitine, l’acide alpha-lipoïque, la chondroïtine sulfate contre les maladies inflammatoires (dont l’arthrose, le psoriasis et la maladie d’Alzheimer) ;
  • Page 126 : découverte du « village des centenaires » d’Acciaroli, au sud de Naples ;
  • Page 129 : l’alimentation anti-inflammatoire qui permet d’avancer plus loin en âge et avec le sourire ;
  • Page 131 : les « bonnes drogues » à consommer sans modération quand on vieillit, et qui permettent de se passer du sucre, de l’alcool et du tabac ;
  • Page 138 : comment pratiquer la « cohérence cardiaque » et méditer pour mieux gérer son stress et optimiser son sommeil ;
  • Page 147 : comment connaître l’intensité de votre vieillissement moléculaire ;
  • Page 160 : l’intérêt de la chélation pour vous purifier des métaux lourds et polluants qui s’accumulent dans les tissus (surtout les tissus adipeux ou graisseux) avec l’âge ;
  • etc.

Bref, ce guide sera votre compagnon pour retrouver en un clin d’œil toutes les informations les plus importantes pour vivre plus longtemps.

Toutes les études scientifiques importantes sur la longévité sont répertoriées, et vous disposez d’un glossaire vous indiquant la définition de tous les mots techniques et compliqués liés à la médecine anti-âge.

Vous avez à l’intérieur des années d’expériences à mener, une prodigieuse diversité d’approches, de pistes, de produits, substances, nutriments, pour favoriser votre longévité.

Et vous recevez ce guide en cadeau avec votre abonnement au Journal de la Médecine Anti-Âge.

Recevez immédiatement votre premier numéro du Journal de la Médecine Anti-Âge

Afin de ne pas perdre une minute, vous recevez immédiatement aussi votre premier numéro du Journal de la Médecine Anti-Âge.

Vous y trouverez des applications pratiques des dernières découvertes :

  • un dossier médical complet pour agir contre les rides sans chirurgie esthétique : rides du front, pattes d’oie, petites rides verticales au-dessus des lèvres, paupières tombantes, il existe des traitements naturels efficaces. Toutes les informations vous sont indiquées avec le nom des produits, les dosages, les précautions ;
  • découvrez les prouesses de la mésothérapie pour réduire les rides : une séance tous les 9 mois suffit !
  • le massage à l’huile solarisée de lys blanc, qui régénère la peau, contre les peaux flasques ;
  • les exercices de gymnastique faciale : trois gestes quotidiens tout simple qui permettent d’empêcher l’apparition des rides au coin des yeux et de la bouche ;
  • la vitamine révélée par la revue scientifique Nature, en mars 2016, pour rester jeune (page 8) ;
  • comment gagner 7 ans despérance de vie en 25 minutes, grâce à une étude anglaise ;
  • la bactérie anti-âge du Pr Anatoli Brouchkov, présentée à l’Académie russe des sciences ;
  • le nouvel extrait de plante chinoise, qui arrive enfin en Europe début 2017 et qui est efficace en cas de défaillance du système immunitaire, de surmenage, de burn-out, de convalescence après une grippe ou en cas de cancer ;
  • le potage aux haricots noirs et à la carotte qui vous refait le plein dantioxydants ;
  • calmez vos douleurs lombaires en quelques minutes par jour, grâce à un simple exercice de posture et de respiration (page 13) ;
  • arthrose du pouce de la main : la cold cream, les suppléments nutritionnels et l’importance de faire vérifier votre taux d’hormones thyroïdiennes et d’hormones sexuelles ;
  • immortalité : le point sur l’avancée réelle des recherches avec un focus sur la cryogénisation.

Et ce numéro n’a rien d’exceptionnel : il est représentatif de ce que les adhérents reçoivent chaque mois chez eux.

Vous pouvez bien sûr bénéficier personnellement des découvertes, et en faire profiter votre entourage.

Mais vous pouvez aussi participer au mouvement, en signalant aux experts les points précis qui vous paraissent les plus urgents. En fait, ils attendent de la communauté des lecteurs que vous leur adressiez vos remarques, questions, et problèmes particuliers. Lorsque le sujet est susceptible d’intéresser les autres abonnés, ils répondent de façon détaillée à votre question dans le numéro suivant (de façon anonyme bien sûr).

Continuez l’aventure

En lisant Le Journal de la Médecine Anti-Âge, vous découvrirez :

  • comment dormir comme un bébé, malgré les années ;
  • le peuples des Hounzas, dans une haute vallée de l’Himalaya, à la longévité et à la force exceptionnelles ;
  • les 7 signes qui montrent que vous êtes beaucoup trop fatigué(e) et comment y remédier ;
  • des textes qui vous aident à vous réjouir de voir les années passer, l’expérience s’accumuler, la sagesse grandir…
  • comment maintenir votre force musculaire à un âge avancé ;
  • les produits naturels qui mettent de l’huile dans vos articulations ;
  • les nutriments du cerveau, pour gagner des neurones en vieillissant ;
  • comment ramoner vos artères avec cette cure de détox ;
  • purifiez votre foie, éliminez vos toxines avec la sève de bouleau ;
  • les « élixirs de jouvence » à travers les âges, des Grecs aux Arabes, jusqu’à l’eau de jouvence de l’abbé Soury, l’élixir du Suédois et les découvertes scientifiques russes ;
  • soignez vos yeux pour voir sans lunettes : les nutriments, le yoga des yeux, la gymnastique oculaire ;
  • lhormone de la sociabilité et de laffection, qui donne une nouvelle intensité à vos relations intimes ;
  • ainsi que des centaines et des centaines d’autres sujets passionnants qui vous ouvriront les portes de la longévité.

Toutes ces approches sont naturelles. Le but est d’activer l’alimentation, le mode de vie, les nutriments naturels, les avancées scientifiques sans brutaliser le corps.

C’est une approche globale, holistique, qui vous permet de vous sentir mieux dans votre peau, votre tête et votre corps.

Vous pouvez avoir l’impression de revenir des années en arrière, votre entourage peut s’étonner que vous paraissiez moins âgé, mais vous n’aurez pas obtenu cet effet en trichant.

Votre ligne directe avec les meilleurs experts mondiaux

Recevoir Le Journal de la Médecine Anti-Âge, c’est entrer dans un cercle de personnes qui ont accès à des traitements dont la plupart des médecins et étudiants en médecine n’ont pas encore entendu parler. Et ne parlons pas des autres patients, même parmi ceux qui ont l’esprit ouvert et qui se renseignent sur les médecines alternatives.

Vous recevez, chaque mois, des informations qui ne peuvent être trouvées nulle part ailleurs, car ces experts sont à l’avant-garde de la recherche.

Dans chaque numéro, retrouvez également des articles de fond sur :

  • la nutrition et la diététique, accompagnés de recettes commentées par un diététicien ;
  • des activités physiques et des exercices expliqués et illustrés par un professeur de pilates ;
  • la gymnastique cérébrale pour stimuler le cerveau. Mémoire, acuité intellectuelle et cognitive, créativité, logique, sens de l’orientation, toutes vos capacités cérébrales seront musclées.

Ce journal, disponible à la fois au format électronique ET au format papier, est rédigé pour être lu par tous, mais plus encore par ceux qui veulent participer activement à améliorer leur santé avec les moyens les plus avancés.

Le Journal de la Médecine Anti-Âge existe aussi en format papier

La version électronique est l’option la moins chère que nous puissions vous offrir mais, moyennant un supplément, vous pouvez aussi recevoir chaque mois Le Journal de la Médecine Anti-Âge chez vous en format papier, imprimé, par la Poste.

Chaque numéro fait 16 pages. Cela peut donc être long et fatiguant à lire sur écran. L’imprimer peut coûter cher, à la longue, et il n’est pas toujours facile d’archiver des feuilles volantes.

Nous vous envoyons donc, si vous le souhaitez, vos numéros du Journal de la Médecine Anti-Âge en format papier, reliés, bien exécutés. Ce sera pour vous plus agréable à consulter et plus facile à conserver.
Toutefois, l’imprimer, le mettre dans une enveloppe adressée à votre nom, et payer le timbre pour la France nous coûte 1,50 euros par numéro, ce qui nous oblige à vous demander une participation supplémentaire de 15 euros par an (douze numéros). L’abonnement papier coûte donc 29 euros (offre spéciale -50% en format électronique), plus 15 euros, soit en tout 44 euros par an pour la France métropolitaine.

Nous vous proposons aussi de recevoir Le Journal de la Médecine Anti-Âge au format papier en Europe et dans le monde entier. Il faut alors compter un coût supplémentaire d’acheminement selon le pays dans lequel vous vous trouvez.

Votre double garantie « satisfait ou remboursé »

Toutes ces promesses ne sont pas des paroles en l’air.

Lorsque vous aurez reçu votre premier numéro du Journal de la Médecine Anti-Âge, prenez bien le temps de l’examiner et d’appliquer les conseils qui s’y trouvent.

Assurez-vous que vous comprenez tout, que cela marche pour vous.

Si, pour quelque raison que ce soit, vous décidez de ne pas continuer, vous serez remboursé intégralement de votre abonnement.

Vous pourrez néanmoins garder tout ce que vous aurez reçu, que ce soient vos numéros ou votre livre électronique offerts que vous allez recevoir instantanément (par voie électronique).

Je vous rappelle que vous bénéficiez également des garanties spéciales de satisfaction de Santé Nature Innovation :

  • Pendant les trois premiers mois à compter de la date de votre inscription, vous profitez de plein droit du Journal de la Médecine Anti-Âge et vous pourrez vous faire rembourser intégralement sur simple demande. Aucune justification ne vous sera demandée.
  • Par la suite, vous pourrez toujours interrompre à tout moment, sans payer un centime de plus.

Vous bénéficiez donc d’une double sécuritéune transaction hypersécurisée et notre garantie d’annulation et de remboursement sans condition. Autant de garanties sont exceptionnelles.

C’est pourquoi je vous encourage vivement à faire lessai aujourdhui.

Cela pourrait être une décision très importante pour votre vie future.

50% de réduction sur votre abonnement!

Enfin, j’ai une bonne nouvelle, réservée aux fidèles lecteurs de Santé Nature Innovation.

L’abonnement annuel (12 numéros) au Journal de la Médecine Anti-Âge coûte 59 euros en tarif normal.

Mais, afin de permettre au plus grand nombre d’accéder au Journal de la Médecine Anti-Âge, je vous propose pour une durée limitée un tarif « découverte » : vous bénéficiez d’une réduction exceptionnelle de 50 %, valable la première année. Vous ne payez donc que 29 euros pour 12 numéros.

C’est un prix extraordinairement bas pour recevoir les dernières découvertes scientifiques dans le domaine de l’anti-âge commentées et expliquées par les meilleurs spécialistes.

De plus, en vous inscrivant aujourdhui, vous recevez immédiatement dans votre boîte aux lettres électronique, inclus dans votre abonnement :

  • Votre livre électronique de 193 pages, qui vous présente les connaissances scientifiques actuelles les plus poussées sur l’allongement de l’espérance de vie ;
  • Le 1er numéro du Journal de la Médecine Anti-Âge, intitulé « Rajeunir n’est plus de la science-fiction », qui est un trésor pour votre santé.

Ces cadeaux, vous pourrez les garder pour vous, sans aucune contrepartie, si vous deviez décider par la suite d’annuler votre adhésion (rappelez-vous que vous avez la garantie satisfait ou remboursé intégralement).

Cette offre est tellement avantageuse qu’elle est évidemment limitée. Elle expirera le 15 décembre 2016à minuit. Je vous encourage à en profiter tout de suite.

Pour cela, il suffit de suivre le lien ci-dessous. Le formulaire d’inscription se remplit en quelques instants et il est entièrement sécurisé.

Rendez-vous ici pour vous inscrire au Journal de la Médecine Anti-Âge et recevoir immédiatement vos cadeaux

 

Commentaires fermés

SANTE NATURE iNNOVATION – L’AMOUR MEDECIN -

L’amour médecin
SI
Sante Nature Innovation
|
Aujourd’hui, 07:59
WILLIAM ELBEZ (williamelbez@hotmail.fr)

Boîte de réception
La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

L’amour médecin

Chers amis,

Souvent je rencontre des personnes accablées de maladies compliquées, insensibles aux médicaments.

Je m’efforce alors de ne pas minimiser leur douleur, et surtout de ne pas « relativiser ».

Rien de plus facile, en effet, que d’évoquer la guerre, la pauvreté dans le monde, les famines, les souffrances des autres : « Tu vois, tu n’es pas si malheureux ! »

Sous une apparence d’évidence, cette réponse est ridicule et même un peu méchante.

En effet, qui sommes-nous pour juger de la souffrance des autres ? Même une personne en bonne santé et qui a, en apparence, « tout pour être heureuse » peut ressentir chaque nuit d’horribles angoisses, être envahie de désespoir le matin au point de ne pas réussir à sortir de son lit, souffrir d’un manque d’amour, de solitude ou, plus profondément encore, d’un abîme dans son âme dont elle ne voit pas le fond. Sans savoir pourquoi, ni les causes profondes de son mal, elle est rongée par la souffrance et c’est une cruauté d’aller lui dire que sa vie n’est pas si dure.

La première chose que j’essaye de faire est vraiment de montrer avec des mots, des gestes, que non seulement je comprends cette douleur, mais que même je la ressens moi aussi, au moins en partie.

Ce sentiment vient naturellement, car c’est ainsi que nous sommes faits. Même devant la souffrance d’inconnus à la télévision, même dans des films où nous savons pourtant que ce ne sont que des acteurs… notre gorge se noue, nos tripes se tordent, nous avons envie de faire quelque chose face à la douleur.

L’amour qui soigne

Et le miracle, c’est que cette envie procure déjà un soulagement à ceux qui souffrent. Un soulagement, et même parfois une joie et un début de guérison. Oui, je n’hésite pas à parler de miracle, car cette chose est incroyable quand on y réfléchit, et pourtant elle nous est tellement familière.

Combien de fois ai-je vu mes enfants se faire mal et réellement souffrir, crier dans un torrent de pleurs ! Leur maman accourt, ou bien c’est moi-même. Nous faisons la grimace, nous poussons des « oh » et des « ah » devant ce genou écorché, l’enfant nous regarde à travers ses larmes, voit que nous souffrons pour lui… Et déjà ses cris se changent en sanglots, ses larmes se tarissent… La douleur n’est plus aussi forte, la convalescence va bientôt commencer.

Il serait bien naïf, ou plutôt pessimiste, d’imaginer que la chose ne vaut pas aussi pour les adultes.

Ce n’est pas pour rien que, dès qu’il nous arrive malheur, nous appelons les personnes que nous aimons. Inconsciemment, nous savons que raconter notre malheur permet de partager notre douleur, au sens propre du mot « partager ». Nous « donnons » un petit peu de douleur à chaque personne autour de nous, si bien que la nôtre s’atténue et devient plus supportable.

Je vous ai parlé récemment du beau livre de Julien Venesson, Vaincre la sclérose en plaques. C’est un exemple magnifique de l’amour médecin. Julien raconte son aventure avec sa compagne Émilie, qui était gravement malade quand il l’a rencontrée. Elle découvre à ses côtés le désir, l’énergie et des approches thérapeutiques nouvelles pour vaincre la sclérose en plaques, réputée incurable. Et le miracle s’accomplit. Au bout de trois ans, tous les symptômes ont disparu, alors que les médecins lui promettaient tous une irrémédiable aggravation.

Grâce aux autres, le soulagement peut aller très loin : les personnes qui ont connu de grandes épreuves et qui ont eu la chance d’avoir pu en faire un livre, un documentaire ou un film à succès, faisant ainsi connaître au monde entier leur souffrance, peuvent déclencher tant de compassion qu’elles-mêmes finissent par se « réjouir », d’une certaine façon, du malheur qui les a affligées mais qui leur a apporté tant de chaleur humaine.

C’est la force incroyable de la compassion.

D’où l’importance cruciale de veiller à exprimer autant que nous le pouvons notre compassion auprès des personnes souffrantes. Nous avons là en nous, souvent sans le savoir, un bien inestimable, un trésor que nous pouvons distribuer à pleines mains, sans que cela nous retire quoi que ce soit, bien au contraire.

Ne pas se laisser impressionner par l’indifférence apparente

Bien sûr, nous sommes aussi capables de faire comme si la souffrance des autres n’existait pas.

Ainsi, par exemple, des infirmiers transportant un grand brûlé peuvent-ils parler tout haut de leurs vacances, du dernier film, et même rire aux éclats.

Même si cela peut paraître choquant, il faut comprendre que cette indifférence apparente n’est possible que parce qu’ils font semblant d’ignorer la personne souffrante. S’ils devaient s’arrêter de parler et regarder « l’homme de douleur » droit dans les yeux, voir ses blessures, lui parler, alors il leur serait impossible de ne pas ressentir dans leur propre chair une partie de ses souffrances.

Les personnes qui travaillent dans les hôpitaux, les centres de soins palliatifs, les pompiers qui gèrent les accidents de la route et les soldats développent tous cette capacité de faire semblant, de « s’abs-traire » (se tirer hors) de la réalité, dans une certaine mesure.

Sans doute est-ce un « mal nécessaire » pour faire leur travail.

Sadiques et psychopathes

On parle beaucoup des « sadiques » qui prétendument tirent plaisir de la douleur des autres.

En réalité, ce « plaisir » n’a rien à voir avec le plaisir vrai que vous éprouvez, par exemple, blotti(e) dans les bras d’un être aimé devant un beau soleil couchant.

Le plaisir du sadique est un plaisir paradoxal, issu de la douleur qu’il inflige aux autres.

Reste enfin le cas à part des « psychopathes », qui font les serial killers. Ce sont des cas très particuliers de malades mentaux, bien identifiés par les psychiatres, à qui il manque une fonction cérébrale naturelle, exactement de la même façon qu’il peut manquer à quelqu’un la vision, la parole ou la mémoire.

Cette fonction qui leur manque est justement celle de la compassion, c’est-à-dire, étymologiquement, la capacité de souffrir avec les autres. Le psychopathe est capable, comme on le voit dans certains films horribles, de se faire un bon repas et de s’amuser franchement alors qu’il a juste à côté de lui une victime torturée. Mais ce n’est pas normal. C’est parce qu’il est malade.

Il faut se rassurer : le fait qu’existent des psychopathes ne prouve rien quant à ce que sont les autres êtres. La psychopathie est une anomalie mentale. Elle ne touche que moins de 1 % des personnes.

Conserver notre humanité

La vie moderne nous pose de terribles défis. Au volant de notre voiture, dans les transports en commun, la foule des grandes villes, nous croisons chaque jour des masses de personnes que nous ne reverrons jamais.

Il est normal et inévitable, dans ces conditions, de se « blinder », en restant dans le monde intérieur de ses pensées, sans s’intéresser à chaque personne qu’on croise.

Mais l’indifférence peut devenir effrayante.

Vous avez peut-être vu cette vidéo d’un garçon sur le quai du métro à Londres, tandis qu’un landau vient de tomber du quai juste à côté de lui. Les écouteurs enfoncés dans les oreilles, il laisse la maman se jeter sur la voie et essayer d’en retirer le landau. Il ne lui tend même pas la main pour l’aider alors qu’une rame de métro arrive [1] !

Un lecteur me racontait récemment :

« J’allais prendre le métro à Paris avec une amie et nous avions en face de nous sur le quai opposé une personne apparemment allant vraiment mal, qui était prête à se jeter sur les rails. Personne ne réagissait. Mon amie est allée très vite faire arrêter le passage du métro, en face… Comment est-il possible d’être indifférent à ce point pour laisser un homme se tuer sans “prendre le risque” de réagir [2] ? »

Nous avons ce trésor de la compassion dans notre cœur. Mais nous sommes aussi capables d’enfouir ce trésor, tel un pirate sur une île déserte, au point qu’il n’apparaisse plus du tout à la surface de nos vies !

Faisons tout ce que nous pouvons pour ne pas « pirater » notre compassion, et la laisser agir au moins avec les personnes que nous connaissons, que nous avons connues et que nous pourrions connaître.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

P.-S. : Puisque nous parlons de poussettes et de miracles, je vous invite à voir cette stupéfiante vidéo sur Youtube, d’une poussette qui tombe sur la voie. Le train passe et l’enfant… est sain et sauf : cliquez icipour visionner cette vidéo.


La fin des antibiotiques ?

Des décennies de prescription abusive d’antibiotiques nous mènent droit à une véritable catastrophe sanitaire : des superbactéries, résistantes aux antibiotiques, ont fait leur apparition. Elles sont devenues la bête noire du corps médical.

Devons-nous pour autant céder à la peur ? Non. Alors que les laboratoires pharmaceutiques sont dépassés par la situation, la phytothérapie et de l’aromathérapie apportent des solutions puissantes et naturelles.

Découvrez lesquelles dans cette vidéo gratuite.

>> Cliquez ici maintenant <<


Les Français accros aux statines

Huit millions de Français prennent aujourd’hui des médicaments contre le cholestérol.

Il est pourtant démontré que ces médicaments ne diminuent pas le risque de décès par accident cardiaque.

Au contraire, les statines sont accusées de :

  • Augmenter le risque d’hémorragie cérébrale ;
  • Augmenter le risque de cancers ;
  • Augmenter le risque de déclin cognitif lié à l’âge, notamment la maladie d’Alzheimer ;
  • Augmenter le risque de diabète ;
  • Augmenter le risque de devenir aveugle ;
  • Augmenter le risque de troubles de la sexualité dans les deux sexes, et notamment plus d’impuissance chez les hommes ;
  • Augmenter le risque de problèmes rénaux ;
  • Augmenter les risques de problèmes musculaires, tendineux et ligamentaires ;
  • Augmenter le risque de pathologies articulaires inflammatoires ;

Et pourtant, il existe des méthodes naturelles et efficaces pour diminuer réellement le risque d’infarctus et d’AVC.

Pour les connaître, cliquez ici.


Si vous n’êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n’hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction « transférer ce message » dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l’un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

Sources :

[1] Terrifying moment a toddler in a pushchair is sucked on to a live Tube track as a train heads into the station – and is rescued by its mother with just seconds to spare

[2] L’amour médecin

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France

******************************

Vous recevez ce message à l’adresse williamelbez@hotmail.fr car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

 

Commentaires fermés

Laboratoire Cell’innov – la micronutrition au coeur de vos cellules Cell’innov

Laboratoire Cell’innov – la micronutrition au coeur de vos cellules
Cell'innov

Pouvons-nous vous aider ?
0800 50 10 17 (appel gratuit)

Le 13/11/2016

La plante qui rallume votre feu intérieur

Depuis près de 4000 ans cette plante ancestrale venue d’Asie nourrit une réputation sulfureuse.

Selon des textes anciens, elle aurait des propriétés extraordinaires pour rallumer l’ardeur sexuelle de l’homme. Pendant longtemps, elle resta le secret de longévité bien gardé des empereurs chinois.

Aujourd’hui, la science a permis de mettre en lumière les nombreux bénéfices santé de cette plante médicinale. Car plus encore que ses effets aphrodisiaques, elle est désormais reconnue par les chercheurs pour sa capacité à ralentir les processus de vieillissement, améliorer la mémoire et augmenter l’énergie des personnes affaiblies ou souffrant de fatigue chronique.

Cette plante mystérieuse, c’est le Panax Ginseng, sans doute la plante médicinale la plus renommée au monde.

Le secret de longévité des empereurs chinois

Dans la médecine traditionnelle chinoise, on considère que le ginseng a la capacité unique de stimuler le Qi (prononcer « tchi »), la source de « l’énergie vitale ». Le ginseng accroît la force et le volume du « Sang » qui transporte l’énergie vers tous les organes du corps. Ainsi le ginseng contribue de manière globale à la santé et au bien-être : il augmente la vitalité et calme l’esprit.

Le ginseng fait partie de la pharmacopée de la Médecine traditionnelle chinoise depuis au moins 2000 ans. Sa cueillette représentait une source de richesse fabuleuse pour les privilégiés qui savaient où la trouver. Pour cette raison, les empereurs chinois interdirent son commerce pendant des siècles. C’est ainsi que cette plante miraculeuse ne fut plus utilisée que pour assurer l’incroyable longévité des dynasties impériales chinoises.

Des voyageurs arabes et européens qui avaient appris l’existence de cette plante rare ont toutefois réussi à la diffuser en Occident dès 1000 av. J-C. Selon les périodes, le ginseng connut en Europe des fortunes diverses car les variétés importées ne correspondaient pas toujours exactement aux nombreux critères de qualité requis pour observer tous les bienfaits de la plante.

Pour que le ginseng devienne la plante médicinale la plus utilisée dans le monde, il a fallu attendre des progrès scientifiques récents et l’identification précise de ces critères phytochimiques et pharmacologiques indispensables pour garantir l’efficacité de la plante. Je présente en détail ces critères un peu plus bas.

Mais avant cela, revenons sur ses propriétés thérapeutiques étonnantes.

La plante qui vous donne un bon « coup de fouet »

Vous connaissez déjà sans doute le ginseng pour ses propriétés énergisantes.

Vous ressentez un véritable coup de fouet quand vous prenez du ginseng. Vous avez envie de tout faire plus vite et plus fort. C’est la raison pour laquelle le ginseng est particulièrement prisé par les personnes âgées, malades ou en convalescence, par les étudiants ou les sportifs. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande d’ailleurs de prendre le ginseng le matin en raison de son effet stimulant [1].

Le ginseng est donc la plante idéale pour refaire le plein d’énergie lorsque l’on est en période de stress ou de grande fatigue.

Notez toutefois que la prise prolongée de ginseng est encore plus intéressante car elle permettra de stimuler en profondeur toutes vos fonctions vitales. La prise régulière de ginseng est donc particulièrement recommandée si vous souhaitez bénéficier de ses effets de long terme en tant que stimulant physique et cérébral pour ralentir les effets du vieillissement, retrouver votre tonus si vous êtes malade ou en convalescence, faire face au stress et au surmenage.

Le ginseng vous permet de surmonter plus facilement les épreuves

En plus de ses propriétés énergisantes, le caractère « adaptogène » du ginseng permettra à votre organisme de s’adapter plus vite aux épreuves (physiques, nerveuses, intellectuelles) et aux changements (saisons, mutations, déménagements, séparations…).

En 1947, un éminent chercheur russe du nom de Lazarev formulait le concept d’« adaptogène » : une substance adaptogène accroît, de manière générale et non spécifique, la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’atteignent.

Tout en causant un minimum d’effets indésirables, une plante adaptogène exerce une action rééquilibrante sur plusieurs organes ou fonctions physiologiques.

Le concept correspond bien aux différents effets du ginseng constatés au cours d’études cliniques [2]. Par exemple, il peut, selon les besoins de l’organisme, élever ou abaisser la température corporelle et la tension artérielle, faire perdre ou gagner du poids, stimuler ou calmer le système nerveux.

Les experts reconnaissent les propriétés thérapeutiques du ginseng

L’OMS reconnaît comme « cliniquement établi » l’usage du ginseng pour « améliorer les capacités physiques et mentales lors de fatigue, d’épuisement, de troubles de la concentration et chez les personnes convalescentes ».

Elle considère comme « traditionnel » son usage dans le traitement « des troubles de l’érection, des ulcères gastriques, du diabète de type 2 et pour protéger le foie » [3].

Selon le Pr. Kurt Hostettmann, directeur de l’Institut de Pharmacognosie de l’Université de Lausanne, spécialisé dans l’étude des plantes médicinales : « L’indication principale du ginseng est la résistance à la fatigue et au stress. Cette indication est reconnue par différents tests pharmacologiques effectués sur des animaux, mais aussi par des tests cliniques effectués sur des hommes. » Il note que : « le ginseng est utilisé beaucoup en gériatrie », c’est-à-dire la médecine des personnes âgées [4].

Pour le Dr Ma Fan, enseignante à l’École de médecine chinoise de Lausanne : « On l’utilise surtout, soit pour les personnes âgées qui ont besoin de tonique, soit pour les gens qui ont vécu une grande maladie : opération, maladie chronique, etc. On le prescrit également aux gens qui suivent une chimiothérapie ou une radiothérapie : là, cela va aider les défenses du corps [5]. »

Panax Ginseng : le seul « vrai ginseng »

Le succès récent et phénoménal rencontré par le ginseng auprès de la communauté scientifique et des utilisateurs a eu pour conséquence de voir se multiplier sur le marché de nombreuses formes de ce produit, avec une qualité qui peut fortement varier.

Il est d’autant plus difficile de s’y retrouver que l’on donne souvent le nom « ginseng » à des plantes qui n’en sont même pas. C’est le cas par exemple du ginseng de Sibérie (éleuthérocoque), du ginseng des femmes (angélique chinoise), du ginseng péruvien (maca) ou encore du ginseng indien (ashwagandha). Bien que ces plantes aient également un intérêt thérapeutique, elles n’appartiennent pas au genre botanique Panax originaire d’Asie et on ne peut donc pas leur attribuer les effets décrits précédemment.

La recherche scientifique a pourtant permis de répertorier des critères de qualité très précis que l’on retrouve notamment dans les monographies « Asian Ginseng » de la pharmacopée US, ou « Ginseng » de la pharmacopée européenne. Parmi ces critères, le plus important est de choisir du « Panax Ginseng » à teneur garantie en ginsénosides, le principal ingrédient bio-actif de la plante. Cette variété est originaire d’Asie (Chine, Corée).

Le Panax Ginseng est communément appelé le « vrai ginseng ». Il s’agit de la variété qui a fait l’objet des recherches scientifiques les plus rigoureuses. Il est également le seul à contenir plus d’une centaine de ginsénosides différents. Cette diversité explique en partie pourquoi il est reconnu comme la forme supérieure du ginseng.

La forme noble du Panax Ginseng

Parmi les variétés de Panax Ginseng, vous trouverez du Panax Ginseng rouge ou du Panax Ginseng blanc. Le Panax Ginseng rouge est celui que vous trouverez facilement dans le commerce. Mais vous devez savoir qu’il n’existe pas de ginseng qui soit naturellement rouge.

Le ginseng à l’état naturel est blanc. Pour obtenir du ginseng rouge, il faut chauffer le ginseng blanc pendant deux à trois heures par de la vapeur d’eau à 100°C. Ce traitement lui confère une couleur brun-rouge (caramélisation) à laquelle le ginseng rouge doit son nom.

Or le ginseng rouge n’est ni plus efficace, ni plus précieux que le ginseng blanc. C’est même l’inverse puisque le chauffage réalisé pour fabriquer du ginseng rouge peut entraîner la destruction des ginsénosides qui sont principalement concentrés dans les couches externes de la plante.

Pour cette raison, le Laboratoire Cell’innov propose uniquement du Panax Ginsengblanc non transformé. Par ailleurs, notre produit a la particularité d’avoir été fabriqué à partir des feuilles de la plante plutôt que de la racine comme c’est le cas pour la plupart des produits vendus actuellement.

Préférez les feuilles de Panax Ginseng

Des études récentes ont montré que les polysaccharides situés dans les feuilles de ginseng contiennent quatre à cinq fois plus d’arabinogalactanes que les racines [6].

Or cet actif naturel jouerait un rôle crucial pour réguler le système immunitaire [7]. Les arabinogalactanes permettraient en effet de lutter contre les tumeurs, les virus et les bactéries. Ils protégeraient contre les maladies inflammatoires de l’intestin et le cancer du côlon. Ils pourraient également réguler la suractivité de votre système immunitaire en cas d’allergies ou d’inflammation chronique.

Ainsi notre Panax Ginseng Cell’innov vous apporte un large spectre d’actifs naturels hautement dosés avec 410 mg de Panax Ginseng titré à 13% de ginsénosides par gélule et 4 à 5 fois plus d’arabinogalactanes que pour les produits fabriqués à partir de la racine.

Grâce à ces propriétés uniques, vous bénéficiez au maximum des effets du Panax Ginseng sur votre énergie, votre immunité, votre résistance physique et votre acuité mentale.

Seulement 394 boîtes disponibles

Comme vous le savez peut-être déjà, la qualité et la rareté de nos ingrédients ne nous permettent pas de fabriquer nos produits en quantité industrielle.

La semaine dernière, nous avons fabriqué 1 500 boîtes de Panax Ginseng et seulement 394 boîtes sont encore disponibles.

Si vous souffrez d’un manque de vitalité, je vous encourage à ne pas perdre une seconde et à vous procurer vos boîtes maintenant. Le ginseng pourrait vous aider à retrouver toute votre vigueur. Idem si vous souhaitez vous prémunir facilement et le plus tôt possible contre toutes les maladies liées au vieillissement (perte d’énergie physique et mentale, baisse des défenses immunitaires…).

Essayez sans risque (garantie illimitée 100% satisfait ou remboursé)

Vous pouvez démarrer dès aujourd’hui votre programme de supplémentation sans risque car nous sommes les seuls à vous garantir à vie chacun de nos produits.
Cela veut dire que, si après avoir essayé votre Panax Ginseng, vous estimez que ce n’est pas le meilleur choix pour vous, il suffit de nous retourner vos boîtes (y compris celle que vous aurez entamée) et nous vous les rembourserons sans conditions.

Vous pouvez donc faire l’essai de votre Panax Ginseng en toute tranquillité et sans risque financier car vous êtes protégé par notre garantie 100% satisfait ou remboursé sans limite de durée.

En vous le procurant aujourd’hui, vous pourrez rapidement juger des résultats.

Pour cela, il suffit de suivre le lien ci-dessous et de réserver vos boîtes pendant qu’il est encore temps :
Panax Ginseng
Oui, je souhaite réserver maintenant mon Panax Ginseng
Garantie illimitée 100% satisfait ou remboursé
Stock limité

Si vous préférez, vous pouvez également réserver vos boites par téléphone.

Pour cela, appelez-nous au 0 800 50 10 17 (Numéro Vert gratuit depuis la France métropolitaine) / 00 33 800 50 10 17 (depuis les autres pays).

Benoît, Cécile ou Valérie seront ravis de vous aider. Dites-leur simplement que vous appelez de ma part et que vous souhaitez réserver votre Panax Ginseng.

Bien à vous, Philippe Rivière, Fondateur du Laboratoire Cell'innov
Références scientifiques :

[1] http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=ginseng_ps
[2] J Pharmacol Sci. 2004 Jun;95(2):158-62. Proof of the mysterious efficacy of ginseng: basic and clinical trials: clinical effects of medical ginseng, korean red ginseng: specifically, its anti-stress action for prevention of disease. Kaneko H1, Nakanishi K.
[3] http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=ginseng_ps
[4] http://www.rts.ch/emissions/abe/sante-cosmetique/1371787-ginkgo-et-ginseng-de-la-poudre-aux-yeux.html
[5] http://www.rts.ch/emissions/abe/sante-cosmetique/1371787-ginkgo-et-ginseng-de-la-poudre-aux-yeux.html
[6] Total Fractionation and Analysis of Polysaccharides from Leaves of Panax ginseng C. A. Meyer NI Xiu-zhen, WANG Bing-qing , ZHI Yuan , WEI Ning-ning, ZHANG Xu, LI Shan-shan, TAI Gui-hua, ZHOU Yi-fal.
[7] Kelly GS. « Larch arabinogalactan: clinical relevance of a novel immune-enhancing polysaccharide. » Altern Med Rev. 1999 Apr;4(2):96-103. Kim LS, Waters RF, Burkholder PM. « Immunological activity of larch arabinogalactan and Echinacea: a preliminary, randomized, double-blind, placebo-controlled trial. » Altern Med Rev. 2002 Apr;7(2):138-49.

Les informations de cette lettre sont publiées à titre informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Pour toute question relative à sa santé et son bien-être, il est recommandé au lecteur de cette lettre de consulter des professionnels de santé homologués auprès des autorités sanitaires de son pays. Les informations ou les produits mentionnés sur ce site ne sont en aucun cas destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. Il s’interdit d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.

Nos compléments alimentaires sont reconnus par les utilisateurs et les prescripteurs pour leur haute qualité et leur sûreté. Nos compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Ils ne remplacent pas une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain. En cas de doute, nous vous invitons à demander conseil auprès de votre spécialiste.

Pour toute autre question, veuillez consulter la rubrique FAQ de notre site internet : cellinnov.com/faqs

Vous pouvez également contacter notre service clients :

  • Par internet : en utilisant notre formulaire de contact, disponible sur notre site cellinnov.com/contactez-nous (lien cliquable).
  • Par téléphone, du lundi au vendredi, de 8h00 à 18h00 sans interruption :
    0 800 50 10 17 (Numéro Vert gratuit depuis la France métropolitaine)
    (00 33 800 50 10 17 depuis les autres pays)
  • Par courrier : Laboratoire Cell’innov – Service clients
    23 rue Balzac
    75008 Paris

Vous recevez ce message à l’adresse EWILLIAM13090@gmail.com.
Pour être certain(e) de recevoir nos lettres d’information, nous vous conseillons d’ajouter notre adresse laboratoire@cellinnov.net à votre carnet d’adresses électroniques ou à votre liste d’expéditeurs autorisés. Autrement, nos messages risquent d’être automatiquement classés parmi vos courriers indésirables (spams).
Merci de ne pas répondre à cet email. Cette adresse est utilisée exclusivement pour envoyer les messages et ne permet pas la lecture des réponses. Pour toute question, veuillez consulter notre site internet ou contacter notre service clients (voir informations de contact ci-dessus).
Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriel de la part du laboratoire Cell’innov, rendez-vous sur notre page de désinscription.

Tous droits réservés Laboratoire Cell’innov™. Cette lettre d’information ne peut être utilisée à des fins commerciales sans notre accord écrit.

 

Commentaires fermés

Big Pharma veut le faire retirer de la vente ! CE LIVRE SERA-T-IL INTERDIT DANSQUELQUES HEURES ?

e terrible secret d’un champion d’alpinisme
SI
Sante Nature Innovation
|
Hier, 08:33
EWILLIAM13090@gmail.com

Bulletins d’informationsewilliam13090@gmail.com
Vous recevez trop de messages de Sante Nature Innovation ? Vous pouvez annuler votre abonnement
La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Le terrible secret d’un champion d’alpinisme

Chère lectrice, cher lecteur,

Ueli Steck est un alpiniste suisse.

Il s’est rendu célèbre en 2004 en escaladant l’Excalibur en Suisse sans assurance.

Ueli Steck, ici en pleine action, est champion du monde d’escalade sans assurance.

Son secret ? Un énorme entraînement bien sûr, mais aussi un terrible manque de confiance en lui-même.

En 2014, il a d’ailleurs dû tout arrêter, victime d’une dépression.

Il est habité par une telle crainte d’échouer que cela le pousse à s’entraîner encore et encore. C’est ainsi qu’il arrive toujours surpréparé aux épreuves !

Il transforme ses doutes en énergie positive.

Au point que, le jour du défi, il est tellement prêt qu’il éprouve – enfin ! – un sentiment de calme et d’assurance qui lui permet de réussir les plus grands exploits.

« Je suis une personne qui manque beaucoup de confiance en soi » (Ueli Steck).

L’immense pouvoir de l’esprit

Votre plus grand ennemi quand vous êtes seul sur un tel mur de pierre, avec 400 mètres de vide sous les pieds, c’est la peur.

Vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir peur.

Si à un moment donné, même une fraction de seconde, vous commencez à douter de vous-même, c’est la chute… et la mort.

Si vous vous dites soudain : « Aïe, aïe, aïe, que va-t-il m’arriver, je risque de glisser », c’est déjà trop tard.

Il faut donc un calme intérieur, une concentration et une assurance absolues, durant toute l’ascension.

Une assurance que beaucoup d’entre nous aimeraient avoir dans leur vie, alors que les défis que nous affrontons sont loin d’être aussi dangereux…

« Je me vois grimper sur la paroi comme si j’étais dans un hélicoptère »

Ueli Steck raconte qu’il est tellement concentré pendant ses ascensions en solitaire que sa conscience sort de lui-même.

Il se voit sur la paroi comme s’il s’observait d’un hélicoptère, à plusieurs mètres de distance.

Cela rappelle de façon troublante les « expériences de mort imminente », où des personnes observent les chirurgiens qui s’activent autour de leur propre corps en état de mort cérébrale.

« Cela me donne un très fort sentiment de sécurité », explique Ueli Steck. « Mon “moi” qui grimpe est moins sous pression, car il doit uniquement suivre les indications que je lui donne de l’extérieur. »

Le jour de l’ascension, il explique être comme dans un autre monde, dans un état d’hyperacuité mentale où plus rien n’existe autour de lui, sauf le prochain pas, la prochaine prise.

(la suite ci-dessous)

Annonce spéciale


Big Pharma veut le faire retirer de la vente !

CE LIVRE SERA-T-IL INTERDIT DANSQUELQUES HEURES ?

Recevez-le gratuitement avant qu’il ne soit trop tard.
Et découvrez comment soigner naturellement l’arthrose, le diabète, la dépression, l’insomnie etc.

Cliquez ici pour en savoir plus.


Suite de la lettre de ce jour :

Cet état d’hyperconcentration lui permet de franchir des difficultés extraordinaires.

Une fois l’escalade terminée, ce n’est que peu à peu qu’il abandonne son état d’hyperconcentration. Il reste plusieurs jours incapable de parler à qui que ce soit, y compris aux membres de sa famille.

Sa préparation

Avant de grimper sans assurance, il escalade cinq fois la paroi avec une corde.

Cela lui permet d’apprendre par cœur toutes les prises, tous les enchaînements délicats.

Le but est de parvenir à grimper avec la certitude absolue de passer sans glisser, y compris là où les prises sont si petites qu’on ne peut que gratter le pied contre le rocher pour se pousser vers le haut.

Photo réalisée pendant l’ascension d’Excalibur. Les prises sont parfois si petites qu’il faut gratter des pieds contre la paroi pour parvenir à monter, sans certitude qu’ils adhèrent. Sans assurance, il faut se sentir absolument sûr de ne pas tomber…

Pour cela, il se concentre pendant plusieurs semaines avant l’ascension pour visualiser mentalement le moindre de ses gestes. Il ne parle plus à personne, ne lit plus rien, n’écoute plus rien.

Résistance à la douleur

Ce qui est intéressant aussi, c’est que cette force mentale hors du commun lui permet de résister à la douleur, ce qui lui a sauvé la vie.

En mai 2007, il escalade seul la face sud de l’Annapurna (Himalaya), à 6 000 mètres d’altitude, lorsqu’une pierre heurte son casque.

Il lâche prise et fait une chute de 400 mètres dans le vide (plus que la hauteur de la tour Eiffel) !

Lorsqu’il se réveille, sa tête est enfoncée dans la neige. Son corps tremble comme une feuille, et il éprouve une peur épouvantable. Il est désorienté et se sent incapable même de se relever.

Au prix d’un effort surhumain, il parvient à allumer sa radio de secours et à lancer un SOS. Mais la brume s’est abattue et il réalise qu’on ne le retrouvera pas.

La douleur est telle qu’il pense que son corps ne va pas résister, qu’il va s’évanouir à nouveau et mourir de froid. Il a l’impression d’avoir beaucoup d’os fracturés, mais sans pouvoir identifier si c’est le dos, le cou ou le crâne.

Dans un effort suprême, il parvient à se redresser et à prendre la direction du camp où sont ses compagnons. Mais en franchissant un pont de neige au-dessus d’une crevasse, il sent qu’il passe à travers. Une seconde plus tard, ses deux jambes pendent dans le vide. « Ça y est, je suis mort », pense-t-il. Mais il parvient au dernier moment à s’accrocher à l’autre bord de la crevasse et à se hisser, jusqu’à se retrouver couché dans la neige, tout tremblant, désespéré, convaincu qu’il va mourir.

Mais une nouvelle fois, il se remet debout. Il s’aperçoit alors que son cerveau doit être touché, car il ne parvient plus à se maintenir en équilibre. Comme ivre, il avance en titubant, ou à quatre pattes, pendant cinq heures.

Lorsqu’il arrive finalement au camp, ses compagnons le récupèrent et constatent qu’il est couvert de contusions, avec une grave commotion cérébrale.

Mais il est sauvé.

Moralité

Évidemment, Ueli Steck est un sportif d’une trempe exceptionnelle.

On ne peut raisonnablement espérer lui arriver à la cheville, que ce soit pour ses performances sportives ou pour sa résistance psychologique.

Néanmoins, son exemple peut nous aider à :

  • transformer nos faiblesses en avantages. Si nous doutons de nous, au travail, dans nos études, le sport ou ailleurs, cela peut devenir un moteur formidable pour nous motiver et réussir. Bien des personnes très douées mais trop sûres d’elles-mêmes ont échoué parce que, précisément, elles n’avaient pas assez ressenti l’urgence de se préparer ;
  • trouver l’énergie pour accomplir l’impossible. Face à un défi, on se sent facilement faible et désarmé. Mais notre corps et notre esprit ont des capacités que nous ne soupçonnons pas, et qui vont bien au-delà de ce qu’on imagine. Une capacité à se redresser, repartir et, éventuellement, réussir. C’est ainsi qu’un an après son accident, Ueli Steck était de retour et a réussi, cette fois, l’ascension de la face sud de l’Annapurna. Il se croyait mort, eh bien non ;
  • mobiliser la force de notre esprit. Nous, Occidentaux, avons perdu l’habitude de nous concentrer. Nous ne savons plus méditer. Nous ignorons, pour la plupart d’entre nous, les expériences incroyables que vivent les yogi et autres grands mystiques capables de voyager spirituellement et de résister à la douleur, à la soif, à la faim, par la force de notre esprit. Ueli Steck se sert de cette force pour se voir lui-même sur la paroi, pour pouvoir se donner des instructions et ainsi franchir des difficultés supplémentaires. Sans aller jusqu’à ce niveau de maîtrise, redécouvrons, par des exercices de méditation, la force incroyable de notre esprit pour prendre le contrôle de nos émotions et de nos vies.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

P.-S. : Voici un reportage intéressant de 50 min réalisé par la télévision suisse : Ueli Steck, le coureur des sommets. Il est en accès libre ici : http://www.rts.ch/play/tv/doc/video/ueli-steck-le-coureur-des-sommets?id=6255456.

******************************
Publicités :

Beauté naturelle : Quand vous prenez soin de votre santé, vous prenez soin de votre corps. Il existe des moyens naturels et efficaces, des habitudes simples qui jour après jour magnifient votre beauté naturellement. Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Les pieds sur terre : Les pages santé des magazines féminins vous agacent ? Regardez-donc cette vidéo. Elle ne fait pas rêver comme les images de mannequins sur papier glacé mais je peux vous dire que les conseils que vous découvrirez sont efficaces. Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Diabète : L’assurance maladie rembourse 1,2 Mds € pour des antidiabétiques chaque année en France. Alors que ces médicaments sont potentiellement dangereux et ne traitent pas la vraie raison du diabète de type 2, la médecine naturelle a fait des progrès considérables pour soigner et guérir le diabète par l’alimentation. Découvrez comment dans cette vidéo (lien cliquable).

******************************

Si vous n’êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n’hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction « transférer ce message » dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l’un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France

******************************

Vous recevez ce message à l’adresse EWILLIAM13090@gmail.com car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

 

Commentaires fermés

Cancer Mises à jour quotidiennes ⋅ 17 octobre 2016 ACTUALITÉS

Google
Cancer
Mises à jour quotidiennes ⋅ 17 octobre 2016
ACTUALITÉS

Cancer : de la boxe pour combattre la maladie
Les vertus du sport ne sont plus à prouver pour les personnes atteintes de cancer, dans certains cas la mortalité diminue de moitié. À Strasbourg …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
< div> Cancer du sein : deux jeunes femmes témoignent sans tabou
Octobre rose, un mois entier dédié au cancer du sein, une maladie qui n’épargne pas les polynésiennes. L’occasion aussi pour les malades de se …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Course à pied Portrait Vosges : Virginie Moretto court contre le cancer à la Pink run de Saint-Dié
Dans le cadre des foulées de Saint-Dié, la Pink run, course féminine au profit de la Ligue contre le cancer, a rassemblé hier matin 297 coureuses, …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Elles parlent de leur cancer du sein… et ça fait du bien
patientes-parlent-cancer-couverture-guerre-des-ttonsok Cofondé en 2011 par une journaliste elle-même touchée par un cancer du sein, le magazine …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
L’intérêt du sport dans le traitement de certains cancers
L’activité physique peut désormais faire partie des thérapies chez les patients souffrant d’un cancer. La Fédération nationale CAMI Sport & Cancer a …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
PHOTO Zahia : un décolleté sexy contre le cancer du sein
Pour aider la recherche contre le cancer du sein, Zahia a mis son décolleté en valeur dans une robe noire très sexy. Elle a ensuite posté le résultat sur …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Prévenir les récidives du cancer
La mesure de l’ADN provenant de cellules cancéreuses dans le sang des patientes atteintes d’un cancerdes ovaires pourrait permettre de détecter …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Octobre rose : les bienfaits de la cure thermale après un cancer du sein
Seule une cicatrice sur son sein droit rappelle son cancer du sein, découvert il y a trois ans. Pourtant elle ressent encore les effets secondaires des …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Foot – Moussa Dembélé est engagé dans la lutte contre le cancer du sein
Pour la deuxième année de suite, l’attaquant français du Celtic Glasgow affiche son soutien au mois de sensibilisation au cancer du sein. Il porte un …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Activité physique et cancer : sensibiliser et motiver les patients
En lien avec Amgen, un laboratoire pharmaceutique, la Fédération nationale CAMI Sport & Cancer a conduit une étude auprès de 1 544 patients et …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
WEB
Zahia très sexy pour la lutte contre le cancer (Photos)
La nouvelle avait étonné les fans de ‘Charmed’, Shannen Doherty, l’actrice qui interprétait Prue dans la série est atteinte d’un cancer. Dans le monde …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Cancer : de la boxe pour combattre la maladie
Une salle de conférence transformée deux fois par semaine en ring de boxe. Dans ce centre de lutte contre le cancer, des patients de tout âge en …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Propecia para mujeres, propecia worth trying
Propecia para mujeres, propecia worth trying. propecia prevents prostate cancer propecia insonnia haarwuchsmittel propecia nebenwirkungen …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Afficher plus de résultats Modifier cette alerte
Vous avez reçu cet e-mail, car vous êtes abonné à Google Alertes.


Commentaires fermés

GoogleAlzheimer Mises à jour quotidiennes ⋅ 17 octobre 2016 ACTUALITÉS

GoogleAlzheimer

Mises à jour quotidiennes ⋅ 17 octobre 2016

ACTUALITÉS

La thérapie génique : une nouvelle voie pour traiter Alzheimer

Les traitements médicamenteux efficaces contre la maladie d’Alzheimer manquent cruellement. Une équipe de chercheurs table sur la thérapie …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
Montréal – Une femme âgée de 80 ans, souffrant d’Alzheimer, est portée disparue

Le SPVM demande donc l’aide des citoyens afin de retrouver Agnese Danielle Scala qui souffre d’Alzheimer. Celle-ci aurait vu la dernère fois en …
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent
availles-limouzine

Alzheimer. L’association France Alzheimer Vienne met en place ses groupes de paroles dans le Sud Vienne pour le deuxième semestre 2016.
Google Plus Facebook Twitter Signaler comme non pertinent

Afficher plus de résultats Modifier cette alerte

Commentaires fermés

FEMME PLUS A LA UNE -

Ne plus recevoir la newsletter FemmesPlus a la Une

Afficher la version en ligne
Ephemeride

St Baudoin

Lundi 17 Octobre 2016

Facebook Twitter Google + Se connecter Toutes les applis mobiles

FemmesPlus a la une

Sécurisez et protégez votre piscine toute l’année.
LA VIE DES STARS
40 décolletés osés de stars qui ne vous laisseront pas indifférents !

Alors que les températures se raffraîchissent, les stars, elles, ne semblent pas avoir froid ! Pour preuve, elles dégaînent des décolettés tous plus aguicheurs les uns que les autres. FemmesPlus vous proposent de les découvrir en images.

Voir les photos

ACTU PEOPLE
Flavie Flament raconte le viol qu’elle a subi à l’âge de 13 ans

Violée à 13 ans par un photographe très célèbre, Flavie Flament a enfin trouvé le courage de raconter ce qu’il s’est passé. Une façon pour elle de ne plus nier son statut de victime et se relever.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Geneviève de Fontenay rejoint le mouvement Manif pour tous !

La dame au chapeau a clairement donné son avis sur le Mariage pour tous et il est simple : elle est contre.

Lire l’article

PUBLI INFO
Sécurisez et protégez votre piscine toute l’année. Sécurisez et protégez votre piscine toute l’année.

Recevez gratuitement le nouveau catalogue Abrisud 2016 sous 48h : 92 pages pour découvrir toutes les solutions pour couvrir, chauffer et entretenir votre piscine tout au long de l’année.

En savoir plus

ACTU PEOPLE
Julien Clerc : son hommage bouleversant aux victimes de l’attentat de Nice

Ce matin à 11 heures a eu lieu l’hommage national aux victimes de l’attentat de Nice. Julien Clerc a chanté l’une de ses chansons. L’émotion était palpable à chaque instant.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Les confidences très hot de Lio sur sa vie sexuelle

La chanteuse Lio n’est jamais avare en confidences sexuelles ! Elle l’a prouvé une fois de plus sur le plateau de « Salut les Terriens » sur C8 ce soir.

Lire l’article

MIAM !
Des cookies craquants pour bien commencer la semaine !

Les cookies maison, c’est l’assurance de ravir ses papilles! Du cookie classique pépites de chocolat aux cookies citron, au beurre, aux amandes ou sablés… Notre divine sélection avec en prime, la recette préférée de Michelle Obama!

Nos recettes

ACTU PEOPLE
Danse Avec Les Stars : Caroline Receveur, Florent Mothe, Karine Ferri… Découvrez qui a obtenu la meilleure note !

Le premier prime de la septième saison de Danse Avec Les Stars vient de s’achever. Pas d’éliminations ce soir mais le jury a quand même attribué des notes à chaque star histoire d’annoncer le mettre dans le bain. Découvrez qui s’est hissé en tête du classement !

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Thierry Ardisson critique Valérie Damidot sur son poids, elle répond !

Thierry Ardisson avait vanné Valérie Damidot sur son poids lorsqu’il a appris qu’elle allait participer à DALS. Elle a tenu à lui répondre via une petite vidéo.

Lire l’article

L’actualité en vidéos
Qui est le prince Maha Vajiralongkorn, le sulfureux successeur du roi de Thaïlande ?Qui est le prince Maha Vajiralongkorn, le sulfureux successeur du roi de Thaïlande ? Samsung met en place des "kits de retour" pour le Galaxy note 7 Samsung met en place des « kits de retour » pour le Galaxy note 7 15 ans après sa mort, le meurtre de la petite Peggy en passe d‘être élucidé en Allemagne15 ans après sa mort, le meurtre de la petite Peggy en passe d‘être élucidé en Allemagne VIDÉO - En Islande, une députée allaite sa fille à la tribune du parlementVIDÉO – En Islande, une députée allaite sa fille à la tribune du parlement
PUBLI INFO
Les 10 découvertes de santé stupéfiantes qui peuvent changer votre vie. Les 10 découvertes de santé stupéfiantes qui peuvent changer votre vie.

Arthrose, diabète, dépression etc. Big Pharma fait tout pour cacher ces remèdes naturels et gratuits. Je m’inscris à la lettre gratuite PureSanté et je reçois le dossier :

Je m’inscris

ACTU PEOPLE
TPMP : Gérard Louvin surpris et ému par l’apparition de son compagnon, Daniel

Vendredi, Cyril Hanouna a joué aux Babamours, le remake des Zamours, dans son émission en prime, La folle histoire de TPMP. L’animateur a réservé une surprise de taille à Gérard Louvin avec la venue de Daniel, son compagnon.

Lire l’article

ACTU BEAUTÉ
Mon programme pour une cure détox d’automne d’une semaine

Les bienfaits d’une cure détox sont innombrables ! Toutefois, pour optimiser les effets de la cure et en sortir tonifiée, il est important de respecter certaines règles ! Découvrez comment faire un programme adapté à votre rythme de vie.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Charlotte Casiraghi est un coeur à prendre !

La roue a drôlement tourné. Alors que Gad Elmaleh vient à peine de retrouver l’amour, près d’un an après sa rupture d’avec Charlotte Casiraghi, cette dernière est maintenant de nouveau célibataire !

Lire l’article

ACTU PEOPLE
TPMP : Cristina Cordula ramène le Brésil sur le plateau

La très pétillante Cristina Cordula était l’invité du plateau de Touche Pas À Mon Poste présenté par Cyril Hanouna. La styliste a amené un vent de fraicheur venu du Brésil au milieu des chroniqueurs.

Lire l’article

ACTU BEAUTÉ
Ongles striés, cassants, mous… Quelles solutions ?

Les ongles sont soumis à des agressions quotidiennes de toutes sortes. Produits ménagers, températures extrêmes, pollution… La liste est longue. Il est temps de dire stop aux ongles qui se dédoublent, se strient ou se cassent et prendre en main la santé et la beauté de ses ongles !

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Polémique : Jean-Michel Maire n’a pas compris le bad buzz sur son baiser très déplacé

Dans TPMP vendredi, Jean-Michel Maire est revenue sur la polémique qu’il a provoquée lui-même la veille en embrassant une jeune femme sur le haut de sa poitrine à l’antenne. Le chroniqueur de Cyril Hanouna n’a pas compris le bad buzz.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Miranda Kerr: son garde du corps a été poignardé à l’oeil

La nuit a été très mouvementée pour le garde du corps de Miranda Kerr. Alors qu’il empêchait un individu de s’introduire dans la maison du mannequin australien, il a été gravement blessé.

Lire l’article

CELA PEUT VOUS INTÉRESSER
by Powerspace
MÉTÉO
Météo : découvrez notre bulletin vidéo du jour !

Quelles sont les prévisions météo pour chez vous ? Pour le découvrir, consultez notre carte des températures ville par ville et visionnez notre bulletin météo du jour !

Voir le bulletin météo du jour et la carte des températures

A LA UNE
Sites X : ce que les Françaises regardent le plus

Une étude menée par un site de films pour adultes très connu révèle les catégories et les pratiques intimes que les Françaises recherchent le plus sur leur site. Le moins que l’on puisse dire c’est que derrière leur écran les Françaises se lâchent.

Lire l’article

INSOLITE
En images : 18 mères qui ont un instinct maternel très discutable…

C’est sûr, être mère ce n’est pas facile. Mais quand on voit ces photos, on se dit que certaines n’ont vraiment pas ce qu’il faut pour assumer ce rôle. Zoom en images sur des mamans qui n’auraient peut-être pas dû avoir d’enfants…

Voir les photos

ACTU PEOPLE
Patrick Bruel et Barbara : de leur rencontre à leur relation pleine de bienveillance

Patrick Bruel a personnellement connu Barbara et a raconté comment cette relation est née…

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Michel Cymès tacle encore Nagui qui adore les « touchers rectaux »

Il ne peut pas s’en empêcher. A chaque fois qu’il en a l’occasion, Michel Cymès se paye Nagui. Et dans l’émission de Thierry Ardisson, l’occasion était trop belle.

Lire l’article

CELA PEUT VOUS INTÉRESSER
by Powerspace
Gérer mes abonnementsNe plus recevoir la newsletter FemmesPlus a la Une
ContactQui sommes-nous ?RecrutementVie privéeMentions légalesNewslettersActionnairesAnnonceurs

Ne plus recevoir la newsletter FemmesPlus a la Une

Afficher la version en ligne
Ephemeride

St Baudoin

Lundi 17 Octobre 2016

Facebook Twitter Google + Se connecter Toutes les applis mobiles

FemmesPlus a la une

Sécurisez et protégez votre piscine toute l’année.
LA VIE DES STARS
40 décolletés osés de stars qui ne vous laisseront pas indifférents !

Alors que les températures se raffraîchissent, les stars, elles, ne semblent pas avoir froid ! Pour preuve, elles dégaînent des décolettés tous plus aguicheurs les uns que les autres. FemmesPlus vous proposent de les découvrir en images.

Voir les photos

ACTU PEOPLE
Flavie Flament raconte le viol qu’elle a subi à l’âge de 13 ans

Violée à 13 ans par un photographe très célèbre, Flavie Flament a enfin trouvé le courage de raconter ce qu’il s’est passé. Une façon pour elle de ne plus nier son statut de victime et se relever.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Geneviève de Fontenay rejoint le mouvement Manif pour tous !

La dame au chapeau a clairement donné son avis sur le Mariage pour tous et il est simple : elle est contre.

Lire l’article

PUBLI INFO
Sécurisez et protégez votre piscine toute l’année. Sécurisez et protégez votre piscine toute l’année.

Recevez gratuitement le nouveau catalogue Abrisud 2016 sous 48h : 92 pages pour découvrir toutes les solutions pour couvrir, chauffer et entretenir votre piscine tout au long de l’année.

En savoir plus

ACTU PEOPLE
Julien Clerc : son hommage bouleversant aux victimes de l’attentat de Nice

Ce matin à 11 heures a eu lieu l’hommage national aux victimes de l’attentat de Nice. Julien Clerc a chanté l’une de ses chansons. L’émotion était palpable à chaque instant.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Les confidences très hot de Lio sur sa vie sexuelle

La chanteuse Lio n’est jamais avare en confidences sexuelles ! Elle l’a prouvé une fois de plus sur le plateau de « Salut les Terriens » sur C8 ce soir.

Lire l’article

MIAM !
Des cookies craquants pour bien commencer la semaine !

Les cookies maison, c’est l’assurance de ravir ses papilles! Du cookie classique pépites de chocolat aux cookies citron, au beurre, aux amandes ou sablés… Notre divine sélection avec en prime, la recette préférée de Michelle Obama!

Nos recettes

ACTU PEOPLE
Danse Avec Les Stars : Caroline Receveur, Florent Mothe, Karine Ferri… Découvrez qui a obtenu la meilleure note !

Le premier prime de la septième saison de Danse Avec Les Stars vient de s’achever. Pas d’éliminations ce soir mais le jury a quand même attribué des notes à chaque star histoire d’annoncer le mettre dans le bain. Découvrez qui s’est hissé en tête du classement !

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Thierry Ardisson critique Valérie Damidot sur son poids, elle répond !

Thierry Ardisson avait vanné Valérie Damidot sur son poids lorsqu’il a appris qu’elle allait participer à DALS. Elle a tenu à lui répondre via une petite vidéo.

Lire l’article

L’actualité en vidéos
Qui est le prince Maha Vajiralongkorn, le sulfureux successeur du roi de Thaïlande ?Qui est le prince Maha Vajiralongkorn, le sulfureux successeur du roi de Thaïlande ? Samsung met en place des "kits de retour" pour le Galaxy note 7 Samsung met en place des « kits de retour » pour le Galaxy note 7 15 ans après sa mort, le meurtre de la petite Peggy en passe d‘être élucidé en Allemagne15 ans après sa mort, le meurtre de la petite Peggy en passe d‘être élucidé en Allemagne VIDÉO - En Islande, une députée allaite sa fille à la tribune du parlementVIDÉO – En Islande, une députée allaite sa fille à la tribune du parlement
PUBLI INFO
Les 10 découvertes de santé stupéfiantes qui peuvent changer votre vie. Les 10 découvertes de santé stupéfiantes qui peuvent changer votre vie.

Arthrose, diabète, dépression etc. Big Pharma fait tout pour cacher ces remèdes naturels et gratuits. Je m’inscris à la lettre gratuite PureSanté et je reçois le dossier :

Je m’inscris

ACTU PEOPLE
TPMP : Gérard Louvin surpris et ému par l’apparition de son compagnon, Daniel

Vendredi, Cyril Hanouna a joué aux Babamours, le remake des Zamours, dans son émission en prime, La folle histoire de TPMP. L’animateur a réservé une surprise de taille à Gérard Louvin avec la venue de Daniel, son compagnon.

Lire l’article

ACTU BEAUTÉ
Mon programme pour une cure détox d’automne d’une semaine

Les bienfaits d’une cure détox sont innombrables ! Toutefois, pour optimiser les effets de la cure et en sortir tonifiée, il est important de respecter certaines règles ! Découvrez comment faire un programme adapté à votre rythme de vie.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Charlotte Casiraghi est un coeur à prendre !

La roue a drôlement tourné. Alors que Gad Elmaleh vient à peine de retrouver l’amour, près d’un an après sa rupture d’avec Charlotte Casiraghi, cette dernière est maintenant de nouveau célibataire !

Lire l’article

ACTU PEOPLE
TPMP : Cristina Cordula ramène le Brésil sur le plateau

La très pétillante Cristina Cordula était l’invité du plateau de Touche Pas À Mon Poste présenté par Cyril Hanouna. La styliste a amené un vent de fraicheur venu du Brésil au milieu des chroniqueurs.

Lire l’article

ACTU BEAUTÉ
Ongles striés, cassants, mous… Quelles solutions ?

Les ongles sont soumis à des agressions quotidiennes de toutes sortes. Produits ménagers, températures extrêmes, pollution… La liste est longue. Il est temps de dire stop aux ongles qui se dédoublent, se strient ou se cassent et prendre en main la santé et la beauté de ses ongles !

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Polémique : Jean-Michel Maire n’a pas compris le bad buzz sur son baiser très déplacé

Dans TPMP vendredi, Jean-Michel Maire est revenue sur la polémique qu’il a provoquée lui-même la veille en embrassant une jeune femme sur le haut de sa poitrine à l’antenne. Le chroniqueur de Cyril Hanouna n’a pas compris le bad buzz.

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Miranda Kerr: son garde du corps a été poignardé à l’oeil

La nuit a été très mouvementée pour le garde du corps de Miranda Kerr. Alors qu’il empêchait un individu de s’introduire dans la maison du mannequin australien, il a été gravement blessé.

Lire l’article

CELA PEUT VOUS INTÉRESSER
by Powerspace
MÉTÉO
Météo : découvrez notre bulletin vidéo du jour !

Quelles sont les prévisions météo pour chez vous ? Pour le découvrir, consultez notre carte des températures ville par ville et visionnez notre bulletin météo du jour !

Voir le bulletin météo du jour et la carte des températures

A LA UNE
Sites X : ce que les Françaises regardent le plus

Une étude menée par un site de films pour adultes très connu révèle les catégories et les pratiques intimes que les Françaises recherchent le plus sur leur site. Le moins que l’on puisse dire c’est que derrière leur écran les Françaises se lâchent.

Lire l’article

INSOLITE
En images : 18 mères qui ont un instinct maternel très discutable…

C’est sûr, être mère ce n’est pas facile. Mais quand on voit ces photos, on se dit que certaines n’ont vraiment pas ce qu’il faut pour assumer ce rôle. Zoom en images sur des mamans qui n’auraient peut-être pas dû avoir d’enfants…

Voir les photos

ACTU PEOPLE
Patrick Bruel et Barbara : de leur rencontre à leur relation pleine de bienveillance

Patrick Bruel a personnellement connu Barbara et a raconté comment cette relation est née…

Lire l’article

ACTU PEOPLE
Michel Cymès tacle encore Nagui qui adore les « touchers rectaux »

Il ne peut pas s’en empêcher. A chaque fois qu’il en a l’occasion, Michel Cymès se paye Nagui. Et dans l’émission de Thierry Ardisson, l’occasion était trop belle.

Lire l’article

CELA PEUT VOUS INTÉRESSER
by Powerspace
Gérer mes abonnementsNe plus recevoir la newsletter FemmesPlus a la Une
ContactQui sommes-nous ?RecrutementVie privéeMentions légalesNewslettersActionnairesAnnonceurs

Pour être sûr de recevoir tous nos emails, nous vous conseillons d’ajouter splanetinfos@news.seniorplanet.fr à votre carnet d’adresses.Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Cet email a été envoyé à williamelbez@hotmail.fr

Pour être sûr de recevoir tous nos emails, nous vous conseillons d’ajouter splanetinfos@news.seniorplanet.fr à votre carnet d’adresses.Conformément à l’article 34 de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Cet email a été envoyé à williamelbez@hotmail.fr


Commentaires fermés

Votre numéro de La Lettre du Dr Thierry Hertoghe est en ligne

Votre numéro de La Lettre du Dr Thierry Hertoghe est en ligne

Sante Nature Innovation (abonnement-lettre-du-dr-thierry-hertoghe@sante-nature-innovation.fr)
08:48

À : WILLIAM ELBEZ

Header

Votre numéro de La Lettre du Dr Thierry Hertoghe est en ligne

Cher lecteur et abonné à La Lettre du Dr Thierry Hertoghe,

Normalement, vous auriez dû recevoir votre nouveau numéro.

Malheureusement, selon mes informations, vous n’êtes plus abonné à La Lettre du Dr Thierry hertoghe. J’en ai trouvé la raison : un incident sur votre carte bancaire, au moment du renouvellement, a interrompu votre abonnement.

Bien entendu, je vous envoie votre nouveau numéro, que vous trouverez ci-dessous.

Toutefois, avant de l’ouvrir, pourriez-vous vous assurer de prolonger votre abonnement, en cliquant ici ?

C’est très important, car je ne voudrais pas que vous manquiez nos futurs numéros et passiez à côté des solutions nutritionnelles et hormonales pour traiter tous vos problèmes de santé.

Vous pouvez lire votre numéro de La Lettre du Dr Thierry Hertoghe en vous rendant sur la page suivante :
http://www.santenatureinnovation.com/dossiers/CPDH_dossier_special_cadeau_378901.pdf

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

**********************

La Lettre du Dr Thierry Hertoghe est une publication de SNI Editions.

Vous recevez ce message car vous êtes abonné à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe.
Votre numéro client est le : 000058785573

Pour toute question relative à votre abonnement : rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 60 avenue du Général de Gaulle, 92800 Puteaux – France

 

Commentaires fermés

SANTE – NATURE – INNOVATION -Les bienfaits de la médecine conventionnelle

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Les bienfaits de la médecine conventionnelle

Chère lectrice, cher lecteur,

Aujourd’hui, je vais dire du mal de la santé naturelle, et du bien de la médecine conventionnelle !

Enfin, pas trop de mal de la santé naturelle, je vous rassure. Mais enfin il faut quand même mettre quelques points sur les i.

Et je vais partir des travaux de Walter Sneader, professeur de pharmacologie à l’université de Strathclyde, à Glasgow (Écosse), spécialiste international des substances médicinales.

Peu connu et peu cité en France, il a pourtant à son actif une œuvre colossale, ayant répertorié l’ensemble des substances naturelles et artificielles rigoureusement testées sur l’être humain [1].

Comparer objectivement produits naturels et médicaments chimiques

Il est vrai que ses travaux ne sont publiés qu’en anglais, dans un langage assez scientifique.

Mais tout de même.

Son travail est d’une importance primordiale. Il a répertorié les substances utilisées en médecine à travers les âges et dans toutes les civilisations, qu’elles soient issues

  • des plantes et des substances actives extraites des plantes : les alcaloïdes, les non-alcaloïdes (glycosides, guaiacol, podophyllotoxine, paclitaxel, salicyline…), ainsi que toutes les molécules analogues et dérivées, les alcools, le cannabis, l’opium, etc. ;
  • d’organismes animaux (ou de l’être humain) : les hormones sexuelles, surrénales, thyroïdiennes, les neurohormones, les peptides, les prostaglandines, les vitamines, le sang et tous les produits biologiques qu’il contient, les antimétabolites (les purines, les pyrimidines, les nucléosides, les inhibiteurs de la protéase et de la neuramidase) ;
  • des micro-organismes : antibiotiques, analogues d’antibiotiques, et tous les autres produits issus des levures, champignons, bactéries ;
  • des métaux et minéraux : fer, mercure, arsenic, antimoine, bismuth, or, argent, lithium, zinc, platine, tous les sels qui en sont issus, les sels minéraux (potassium, magnésium, calcium, sodium) ;
  • des nutriments : acides gras, protéines, acides aminés, les différents sucres, etc. ;
  • et même des produits chimiques : les teintures, les sulfamidés, les molécules de synthèse en tout genre, y compris issues du génie génétique comme les anticorps monoclonaux.

Nul ne peut donc accuser le Pr Walter Sneader d’être « fermé », « borné », « vendu à l’industrie pharmaceutique », de « tout savoir sur les médicaments chimiques » et « rien sur les substances naturelles ».
(la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Pour lutter contre l’arthrose, faites de l’exercice !

On croit souvent que nos articulations, comme des machines, s’usent avec le temps et qu’il faut les préserver en évitant de faire trop d’exercice. C’est complètement faux ! Regardez cette vidéo pour en apprendre plus et recevoir votre stratégie complète contre l’arthrose.

Suite de la lettre de ce jour :

Le Pr Walter Sneader a au contraire cette vue d’ensemble si rare, qui permet de comparer objectivement l’efficacité de tous les produits de santé, des plus naturels jusqu’aux plus chimiques.

Cette vue d’ensemble est indispensable pour faire les meilleurs choix thérapeutiques.

Pourquoi on a créé des médicaments chimiques

Ce qu’oublient souvent de dire les partisans de la santé naturelle, c’est que les hommes n’ont pas eu le choix quand ils ont cherché à créer des médicaments « artificiels », en recourant à la chimie.

La « nature » ne leur offrait pas de remède clé en main pour soigner la lèpre, la peste, la tuberculose, les cancers, la syphilis, la schizophrénie, et tant d’autres maladies terribles.

Il faut se mettre à leur place : ils étaient horrifiés de n’avoir pas plus à offrir pour soulager les malades.

Mal soignées, pas soignées du tout, ces maladies étaient si horribles que le médecin lui-même (ne parlons même pas du malade !) devait faire preuve d’héroïsme pour laver les plaies purulentes, soigner les ulcères malodorants, couper des jambes, des bras, des tumeurs énormes, avec un taux d’échec catastrophique.

Rendez-vous compte que, jusqu’à Ambroise Paré (le grand chirurgien de la Renaissance), les médecins « soignaient » les plaies sur les champs de bataille en y versant de l’huile bouillante.

Cette technique de cautérisation avait été enseignée par la médecine arabe, très prestigieuse à l’époque. Le blessé subissait des souffrances qui n’ont pas de nom. Mais le médecin lui-même, Ambroise Paré le raconte très bien, devait faire preuve d’un grand courage pour ne pas s’évanouir pendant l’opération.

Rien n’est plus absurde que d’aller aujourd’hui reprocher aux médecins de l’époque d’avoir cherché des moyens de faire mieux que les quelques tisanes et moyens « naturels » mais largement inefficaces, et plus souvent nuisibles, qu’ils avaient à leur disposition.

Augmenter l’efficacité des produits naturels

Si, par exemple, nous n’utilisons plus l’écorce de saule contre les fièvres et le mal de tête, mais l’acide acétylsalicylique (aspirine), c’est parce que c’est beaucoup plus efficace.

L’acide acétylsalicylique est-il « chimique », « artificiel » ? Oui, dans la mesure où elle ne peut être fabriquée que par l’industrie chimique (Bayer). Mais non, dans la mesure où il s’agit à l’origine d’une molécule tout ce qu’il y a de plus naturel, présente dans l’écorce de saule (et la reine-des-prés, le castoréum ). Simplement, elle a été purifiée, puis a subi une modification chimique (ajout d’un groupe acétyl, c’est-à-dire un groupe COCH3) tout à fait classique, pour en augmenter l’efficacité antidouleur et anti-inflammatoire et diminuer les effets indésirables !! L’acide acétylsalicylique est en effet mieux toléré par notre organisme.

Si certaines personnes préfèrent un produit moins efficace, avec plus d’effets indésirables, libre à elles de rejeter l’aspirine.

Mais franchement, cela n’a pas beaucoup de sens.

C’est la même chose pour la morphine. Depuis la nuit des temps, les hommes mangent ou fument du pavot, dont est issue une pâte brune appelée « opium ». Mais l’opium est peu efficace. Lorsqu’on a su purifier l’opium au début du XIXe siècle, on en a extrait un alcaloïde qui fut baptisé « morphium », en l’honneur de la déesse grecque du sommeil Morphée, puis morphine. C’est alors qu’on a (enfin !) disposé d’un antidouleur vraiment puissant pour épargner des souffrances aux mourants, aux accidentés, aux grands brûlés.

Purifiée « en laboratoire », la morphine est plus efficace et plus sûre que l’opium « naturel », car on sait exactement quelle dose on donne au malade, contrairement à l’opium dont la teneur en morphine est variable.

Ce fut la même chose avec le paludisme, ou malaria, qui a accablé l’Europe jusqu’au début du XXe siècle. Les Jésuites avaient certes rapporté au XVIIe siècle l’écorce du quinquina, un arbre d’Amérique du Sud, pour soigner la malaria. Mais le remède était plus qu’incertain, débattu, voire rejeté (par l’Académie de médecine d’Angleterre), car on ne parvenait pas à déterminer précisément s’il était efficace (il l’était, mais pas assez pour que cela apparaisse clairement aux médecins et aux malades).

Il fallut attendre d’être capable d’extraire chimiquement la quinine, un autre alcaloïde, pour que le remède devienne vraiment efficient. Cela ne fut possible qu’à la fin du XVIIIe siècle.

Fabriquer des grandes quantités de produits rares

Un autre apport du progrès industriel et technique fut de produire en grande quantité des substances médicinales trop rares dans la nature.

Prenez le célèbre agent anti-cancéreux paclitaxel issu de l’if (l’arbre). Pour traiter tous les cancers du monde au paclitaxel, il faudrait abattre des forêts de cet if. Or, justement, la variété qui produit le paclitaxel est une variété très rare, qu’on trouve autour de l’océan Indien, et chaque arbre n’en contient que des quantités infimes.

Heureusement, les chercheurs ont fini par parvenir à reproduire le paclitaxel en laboratoire, et ainsi soigner les malades, tout en épargnant les ifs rares.

Ce fut le même problème avec la cortisone. Substance extraordinaire pour réguler l’inflammation, elle ne se trouve qu’en quantité infime dans les glandes surrénales des mammifères. Il est donc tout à fait méritoire et fantastique pour l’humanité que des chercheurs aient réussi à fabriquer en 1947 de la cortisone de synthèse, ce qui d’ailleurs faillit ne pas arriver tant ce fut compliqué (je vous raconterai l’histoire une autre fois).

C’est le cas encore de la plupart des antibiotiques, qui sont des substances fabriquées en toute petite quantité par des moisissures. En aucun cas les quantités fabriquées naturellement n’auraient suffi à soigner des gens. Rappelons que le premier homme traité à la pénicilline décéda, car les médecins n’avaient tout simplement pas assez de pénicilline pour une seule personne. Ils furent obligés de récupérer ses urines pour les filtrer et récupérer la pénicilline excrétée pour la lui ré-injecter, mais cela ne suffit pas pour le sauver !!

Les industriels qui mirent en place les usines nécessaires pour fabriquer la pénicilline à grande échelle et ainsi sauver des dizaines de milliers de soldats blessés pendant la Seconde Guerre mondiale rendirent un fier service à l’humanité. Il faut avoir le courage de le dire, même au risque de se faire critiquer.

Merci à eux pour la pénicilline qui a sauvé des millions de vies par la suite. N’oublions pas non plus que la plupart des grosses opérations chirurgicales, opérations à cœur ouvert, transplantations, ne pourraient avoir lieu sans les antibiotiques et la cortisone. En effet, ces produits sont indispensables pour empêcher les inflammations et les infections mortelles consécutives aux opérations.

Pour des médecines complémentaires

Cela ne remet pas en cause la supériorité des approches naturelles, par le mode de vie, l’alimentation, la complémentation nutritionnelle, les plantes, pour toutes sortes de maladies très répandues, dont je parle constamment dans SNI.

Mais ce n’est pas parce qu’on privilégie la nature qu’il faut être naïf. La médecine naturelle est le plus souvent complémentaire de la médecine conventionnelle, c’est la raison pour laquelle tant d’experts de SNI sont médecins.

Ce message, je l’espère, aura permis de clarifier les choses.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************
Publicités :

Sans effet secondaire : Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs. On sait pourtant aujourd’hui que des composés naturels peuvent contribuer à soulager douleurs et maladies, sans danger ni effet secondaire, et pour un coût dérisoire quand on a la bonne information. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Résistance : Libérez-vous des lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques grâce à Alternatif Bien-Être, le journal de référence de la santé naturelle, à découvrir dans cette vidéo (lien cliquable).

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l’Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici.

******************************

Si vous n’êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n’hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction « transférer ce message » dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l’un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

[1] Voir en particulier « Drug Discovery, a History »

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France

******************************

Vous recevez ce message à l’adresse williamelbez@hotmail.fr car vous avez souscrit àLa Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

 

Commentaires fermés

SANTE INNOVATION – Feu dans l’estomac ?

À : WILLIAM ELBEZ

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Feu dans l’estomac ?

Chère lectrice, cher lecteur,

D’abord ça vous serre, ça vous tord, puis ça vous brûle carrément. Oui, vous sentez comme du feu dans l’estomac. C’est ce qu’on appelle une gastrite !

A l’origine de cette agression, on retrouve comme souvent le stress, les médicaments ou encore une alimentation inadaptée (fritures, graisses saturées, etc. ).

Le problème avec les traitements classiques (pansements gastriques, anti-acides) est qu’ils modifient la digestion des protéines et perturbent fortement la flore intestinale. On a signalé, en outre, 20% d’échec dû à une résistance aux antibiotiques.

Voilà pourquoi, pour lutter contre les feux de l’estomac, il vous faut faire appel en priorité aux sapeurs-pompiers venus de deux compagnies naturelles : l’aromathérapie et la phytothérapie.

  • pour agir contre les spasmes douloureux, on pourra conseiller de l’huile essentielle de gingembre : 1 goutte 3 fois par jour diluée dans 1 cuillère à café de miel d’acacia ou même mieux de miel enrichi en propolis.
  • les huiles essentielles de menthe et de lemongrass, plus faciles à utiliser car moins agressives ont montré une action sur les douleurs de l’estomac et même une action sur l’Helicobacter pylori (notre posologie précise en page 15 du numéro de Plantes & Bien-Être).

De nombreuses plantes peuvent aussi être utilisées :

  • La racine de réglisse diminue l’acidité et la douleur stomacale (conseillé en cas de gastrite, ulcère, aigreurs et reflux gastro-oesophagien),
  • Une algue calcifiée va lutter contre l’acidité de l’estomac : le lithothamne,
  • La baie de canneberge a aussi une action anti-infectieuse dans le traitement des gastrites et des ulcères ; elle permet une meilleure absorption de la vitamine B12 et ses polysaccharides empêchent l’adhésion de l’Helicobacter pylori sur le mucus gastrique,
  • Vous découvrirez enfin une autre plante, mentionnée sur des tablettes de pierre datant d’environ 3000 ans avant Jésus Christ (!!!), et qui fait partie des meilleurs pansements protecteurs et cicatrisants.

Pour préparer ce numéro exceptionnel de Plantes & Bien-Être, tous les rédacteurs de notre équipe ont travaillé de façon acharnée. Et, ça valait la peine. Ce numéro est truffé d’informations inédites, de dossiers pratiques pour se soigner (le ventre notamment, comme vous avez pu le voir) et de récits surprenants parfois teintés de mystère…

Nous publions également un dossier essentiel pour tous ceux qui n’auraient pas fait d’exercice physique depuis longtemps (ou pas assez), et qui ont du mal à reprendre. Avec ce guide, ils vont s’y remettre !!!

Un fabuleux pouvoir de motivation

Il faut dire que le dossier que vous trouverez dans ce numéro de Plantes & Bien-Être fonctionne comme le sifflet d’un entraîneur de course avec des lévriers. Lorsque vous l’aurez lu, vous n’aurez plus envie que d’une chose : marcher, bouger, nager, courir, danser, gravir une côte, et cela même si vous n’avez pas fait d’exercice depuis très, très longtemps.

Les conseils que vous allez y lire ont un tel pouvoir de motivation que je vous conseille de préparer dès à présent une bonne paire de chaussures de sport.

Mais commençons par le début, avec ces plantes qui donnent courage à ceux qui en manquent devant l’effort.

La meilleure preuve de leur puissance est qu’elles ont permis à des hommes hors du commun d’accomplir des exploits sans précédent : sportifs, soldats de troupes spéciales ou même cosmonautes, leurs performances doivent beaucoup à des cures de ginseng, de rhodiole ou d’éleuthérocoque. Plantes & Bien-Être vous donne tous les conseils pour en profiter vous aussi.

Plus près de chez nous, la gentiane a longtemps été prisée des coureurs du Tour de France pour sa capacité à augmenter l’endurance.

Depuis, ces artistes de la pédale ont légèrement dévié des sentiers tranquilles de la santé naturelle…mais c’est une autre histoire.

De votre côté, avant de vous lancer, une préparation musculaire à base d’huile de gaulthérie se révèlera à la fois échauffante, circulatoire et stimulante (attention à bien suivre le détail de notre préparation).

L’huile essentielle d’eucalyptus radiata, elle, augmentera votre potentiel respiratoire.

Après l’effort, comptez sur l’eucalytpus citronné, le romarin à camphre, le lavandin super et le millepertuis pour soulager les zones musculaires qui ont été sollicitées.

Mais ce n’est pas tout.

En cas de traumatisme, déchirure musculaire, élongation, entorse ou tendinite, vous allez découvrir nos mélanges d’une étonnante concentration en principes actifs, largement plus puissants qu’une pommade chimique !

Un dernier conseil lorsque vous reprendrez l’exercice : il faudra vous munir d’un autre outil. Très bon marché, vous allez voir, mais aussi indispensable que votre paire de baskets…

Egalement à lire dans ce numéro de Plantes & Bien-Être :

  • Druides : leur étrange testament vert. Voici d’étonnantes découvertes sur les savoirs des prêtres gaulois en matière de plantes médicinales. Une de leurs grandes spécialités était le soin des yeux. A la base des collyres qu’ils préparaient, on trouve des plantes connues pour leur action sédative, anti-inflammatoire en ophtalmie : suc de Chélidoinepavot, tilleul, le buis…Pour d’autres raisons, ils s’intéressaient aussi à la consoude et fabriquaient de la pommade de bétoine. Et ces mystérieux savants, vous allez voir, avaient encore bien d’autres secrets.
  • Les (a)nanas et la cellulite. 4 tranches d’ananas, 3 cuillères à soupe de beurre de cacao, 1 cuillère à soupe d’huile d’amande douce : voici les ingrédients d’un époustouflant gommage naturel contre la cellulite. A faire en suivant minutieusement notre méthode.
  • Mescaline, ayahuasca, psilocybine : ces plantes « hallucinogènes » ont été discréditées par la mode « new age ». Mais la science a fait de remarquables découvertes sur leur potentiel thérapeutique : elles diminuent les troubles obsessionnels compulsifs, anxiété et dépression, en seulement quelques prises. Et il y a encore plus stupéfiant.
  • Brigade anti gaz. Au moyen-âge lorsqu’une épidémie de peste survenait dans un village, on courait chercher des baies de genièvre pour combattre la progression de la maladie. Les apothicaires à l’époque avaient largement devancé les études très sérieuses publiées depuis, qui démontrent l’action antiseptique du genévrier. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est l’utilisation magistrale qu’on peut faire pour éviter les gaz et les ballonnements (à ce propos, vous allez apprendre quelque chose sur la choucroute…).
  • Eucalyptus : excellent à savoir si vous travaillez dans des bureaux en « open space » (espace ouvert).
  • Certains sont très beaux à regarder, d’autres parfument le rôti avec délice, et la plupart sont toxiques ! Quand on parle de lauriers, mieux vaut vraiment ne pas se tromper ! Reportez-vous à notre tableau complet détaillé. Il y a les bons, et les autres…
  • La douce amère…vous ne trouvez pas qu’elle a un joli nom ? En tout cas elle le porte bien : douce, c’est le médicament naturel de la tempérance, du calme retrouvé. Et amère ? Là, vous verrez, c’est plus surprenant…

A lire aussi dans ce numéro de Plantes & Bien-Être :

  • Enfin un vrai diplôme pour les naturopathes (enfin, certains…),
  • Une tisane à boire juste avant de faire ses mots croisés,
  • Le colosh noir, meilleur choix qu’un médicament pour soulager le fibrome utérin,
  • Un médecin qui a tous les talents (sauf la modestie) !

Ce numéro exceptionnel de Plantes & Bien-Être est disponible à la réservation jusqu’au dimanche 2 octobre à minuit. Il vous est offert pour tout abonnement d’essai à Plantes & Bien-Être. Vous le recevrez dans les 24 heures suivant votre inscription. Passé la date du 2 octobre, vous ne pourrez plus le recevoir dans votre messagerie électronique.

Plantes & Bien-Être, un mensuel, un enjeu de civilisation

Je vous rappelle que le combat du mensuel Plantes & Bien-Être est un enjeu de civilisation.

Nous voulons faire prendre conscience à tous du déséquilibre destructeur de notre système médical en faveur du tout médicament chimique.

Si nous laissons mourir la connaissance des plantes, ne nous étonnons pas que nos enfants se retrouvent coupés de leurs racines et de tout lien avec la Nature. Sans même s’en douter, ils seront les proies faciles des labos pharmaceutiques, et n’auront pas d’autre solution pour se soigner que de s’empoisonner et empoisonner l’environnement.

Mais grâce à Plantes & Bien-Être nous pouvons restaurer la connaissance vivante des plantes, dans tous les foyers.

En lisant ce journal, même occasionnellement, chacun peut très vite connaître les plantes qui nourrissent, celles qui soignent, celles qui sauvent, leurs actions, leurs dangers et interactions avec les médicaments. Par exemple :

  • L’eschscholzia californica est un excellent inducteur de sommeil naturel. Faites infuser de 6 à 10 g de plante séchée pour 0,5 litre d’eau, à boire 3 fois par jour en cas d’anxiété, et au coucher en cas d’insomnie.
  • Le millepertuis est aussi efficace comme antidépresseur que les médicaments chimiques ; il est très utilisé, mais qui connaît vraiment toutes ses incompatibilités avec les médicaments ? Vous le lirez dans Plantes & Bien-Être.
  • Les feuilles d’artichaut stimulent l’activité du foie et la sécrétion de bile, ce qui facilite la digestion des matières grasses.
  • L’orthosiphon est traditionnellement recommandé en Inde comme remède contre les calculs rénaux (cailloux dans les reins, très douloureux). Il est aussi recommandé pour les personnes sujettes aux troubles urinaires (de type cystite).
  • Pour les jambes lourdes et les pieds qui gonflent, buvez une tisane de pissenlit ou de sureau noir, à l’effet drainant et diurétique.
  • Le mélilot et l’hamamélis luttent contre les varices et l’insuffisance veineuse.
  • L’harpagophytum ou « griffe du diable » est une plante d’Afrique du Sud, qui était consommée par les indigènes pour atténuer les douleurs, en particulier celles de l’accouchement. Mais elle est efficace pour traiter les douleurs articulaires et lombaires et les tendinites.
  • Vous renforcerez l’effet de l’harpagophytum avec de l’encens (Boswellia carterii) et de la feuille de cassis (Ribes nigrum), si l’effet n’est pas suffisant.

Mais bien sûr, encore faut-il identifier ces plantes dans la nature, et celles qu’on ne trouve qu’en pharmacie. Savoir où les trouver, quand les cueillir, comment les conserver, leurs contre-indications et interactions médicamenteuses.

Toutes les indications précises pour chaque plante (comment la consommer, la préparer) sont dans Plantes & Bien-Être. Ce sont les meilleurs experts de la phytothérapie, de l’aromathérapie et de la naturopathie que vous les expliquent.

La meilleure équipe de rédaction enquête et écrit pour vous

Plantes & Bien-Être ayant vocation à devenir la référence santé pour des centaines de milliers de foyers, nous n’avons admis au comité de rédaction que les meilleurs experts :

  • Le Docteur Franck Gigon ex chargé de cours au diplôme universitaire de phytoaromathérapie de Paris XIII, est spécialiste des plantes, de l’aromathérapie, conférencier et auteur de nombreux livres de référence dont « Se soigner par les plantes pour les Nuls » et « La vérité sur les plantes qui soignent » ;
  • Le Docteur Daniel Scimeca, spécialiste des plantes, président du syndicat de la médecine homéopathique ; directeur d’enseignement à la Société médicale de biothérapie, formateur de médecins et pharmaciens, et lui aussi auteur de nombreux ouvrages sur la santé naturelle ;
  • Le Dr Danielle Roux, pharmacien, scientifique et rédactrice en chef de la revue « Revue de Phytothérapie Européenne » ;
  • François Couplan, docteur-ès-sciences, ethnobotaniste, spécialiste mondial des utilisations traditionnelles des plantes et auteur de cinquante ouvrages sur le sujet ;
  • Christophe Bernard, diplômé de la Southwest School of Botanical Medicine et créateur du « Jardin des Plantes Médicinales » ;

Ainsi que le Dr Jacques Labescat (phytothérapeute), Elske Miles, Claudine Luu (pharmacienne), Alessandra MoroBuronzo (notre rédactrice en chet et naturopathe) et Nicolas Wirth (naturopathes).

Malgré leurs diplômes, ces experts ont été sélectionnés sur leur capacité à parler des plantes de façon simple et compréhensible par tous, surtout si vous n’avez aucune connaissance en botanique actuellement.

Et leurs conseils sont à votre disposition dès aujourd’hui :

Bonus : recevez GRATUITEMENT deux dossiers spéciaux

Je vous propose en plus du numéro sur les brûlures d’estomac de vous envoyer maintenant, gratuitement, le Dossier Spécial : « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer », si vous décidez de faire un abonnement d’essai à la revue Plantes & Bien-Être.

C’est un dossier entièrement gratuit de 20 pages, bourré d’informations pratiques, d’illustrations, de formules faciles à comprendre pour faire ses premiers pas « en vrai » avec les plantes médicinales.

En phytothérapie, nous n’osons pas toujours poser des questions simples, au risque de paraître ignorants, voire complètement idiots. Peut-être nous sentons nous un peu honteux, jugés par une communauté qui serait plus « savante » ?

Ce dossier aidera ainsi chacun à reprendre confiance et à ne plus se laisser intimider, car il commence par le BA-BA, avant d’aborder des sujets plus techniques :

  • Les formes sous lesquelles vous pouvez trouver les principales plantes médicinales : comprimés, extraits liquides, teintures-mères, etc.,
  • Vous allez comprendre ce que c’est qu’une galénique (rien de compliqué !) et pourquoi chaque « galénique » a ses particularités et qu’elle doit toujours être respectée dans la préparation d’un remède (sous peine d’échec assuré).
  • Tisane, décoction, cataplasmes, gargarismes, inhalations : de quoi s’agit-il précisément, quand privilégier l’un plutôt que l’autre ?
  • Une plante détersive, émétique, hémostatique, cholagogue, sécrétagogue, émolliente, révulsive etc. : tous ces mots compliqués donnent un peu le tournis, mais il ne faut pas en avoir peur. Ce dossier vous explique simplement ce qu’ils veulent dire. Et vous allez voir que vous n’êtes pas du tout obligés de tout retenir !

Dans ce Dossier Spécial : « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer », les experts de Plantes & Bien-Êtrerépondent ainsi à de nombreuses autres questions pratiques :

  • Comment reconnaître les gélules et les pilules à éviter ;
  • Quels sont les marques et les fournisseurs de plantes dont la démarche qualitative est reconnue ?
  • Que vaut vraiment le label « bio » pour les plantes ?
  • Les 9 plantes couramment utilisées qui peuvent modifier l’action des médicaments (parmi les plus connues on peut déjà citer l’échinacée, le ginkgo, le millepertuis ou le jus de pamplemousse, mais d’autres figurent dans un tableau récapitulatif),
  • Le tableau des 100 plantes à éviter : elles contiennent certains principes actifs qui peuvent être dangereux (vous allez peut-être y retrouver des plantes que vous utilisez, souvent à mauvais escient !)
  • Le lexique qui permet de retrouver toutes les notions qui y sont abordées. Personne ne peut se sentir « exclu » à cause de termes trop techniques ou d’un « verbiage » compliqué réservé à des spécialistes.

Bien sûr, vous trouverez également dans ce Dossier Spécial entièrement gratuit les coordonnées des herboristeries les plus importantes et les plus dignes de confiance, partout en France. Des plus connues, aux plus…secrètes.

Mais aussi les meilleures adresses pour :

  • suivre une formation en phytothérapie,
  • retourner s’instruire sur les bancs d’une école…de plantes,
  • adhérer à une association de passionnés pour partager et échanger sur les meilleures recettes médicinales

Je trouverais tellement dommage pour vous que vous ne fassiez pas cet essai, qu’en plus de votre dossier « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer », je voudrais également vous faire parvenir gratuitement le guide de 44 pages « 7 remèdes naturels à base de plantes » que mon équipe a réalisé avec les conseils des meilleurs spécialistes de la phytothérapie et de l’aromathérapie.

C’est un mode d’emploi clair, détaillé, avec les photos des plantes et leur description qui vous permettront de les reconnaître très facilement dans la nature.

Ce guide vous donne les indications et les doses précises pour soigner de très nombreuses maladies du quotidien aussi bien que des maux plus graves.

Par exemple, il ne se contente pas de dire que « le plantain est une efficace pour prendre soin de vos yeux ».

Il vous précise la variété (le plantain lancéolé), la quantité nécessaire (20 g de feuilles sèches pour 200 ml d’eau) et les cas où vous pouvez l’utiliser avec de bons résultats (yeux enflammés suite à un choc, une poussière, un insecte).

Ce n’est là qu’un simple exemple, mais vous trouverez des remèdes extrêmement détaillés qui vous permettront aussi de :

  • Choisir les plantes plus efficaces qu’un psy pour traiter la dépression,
  • Améliorer votre transit intestinal (constipation, diarrhée, etc.),
  • Traiter le syndrome métabolique (syndrome de la bedaine),
  • Conserver une vision d’aigle jusqu’à la fin de ses jours,
  • Dormir à nouveau comme un petit bébé,
  • Garder l’esprit vif d’un académicien à tout âge.

Plantes & Bien-Être vous apporte chaque mois 32 pages remplies à ras-bord de conseils pratiques et amusants, sans le moindre centimètre carré de publicité. Je vous invite à le lire dès maintenant pour vous en rendre compte par vous-même.

Offre spéciale : je vous invite à faire un essai

Je vous propose donc de vous envoyer maintenant vos deux dossiers spéciaux et le numéro spécial sur les brûlures d’estomac et la remis en formegratuitement, si vous décidez de faire un abonnement d’essai à Plantes & Bien-Être.

N.B : Vous recevrez le numéro sur les brûlures d’estomac dans un mail à part, 24 heures après votre inscription.

L’abonnement au tarif normal est de 39 euros par an (12 numéros) pour la version électronique. Mais vous bénéficiez aujourd’hui de notre tarif spécial à 19 euros (plus de 50 % de réduction).

Plantes & Bien-Être existe aussi en format papier

La version électronique est l’option la moins chère que nous puissions vous offrir mais, moyennant un supplément, vous pouvez aussi recevoir chaque mois Plantes & Bien-Être chez vous en format papier, imprimé, par la Poste.

Chaque numéro fait 32 pages. Cela peut donc être long et fatiguant à lire sur écran. L’imprimer peut coûter cher, à la longue, et il n’est pas toujours facile d’archiver des feuilles volantes.

Nous vous envoyons donc, si vous le souhaitez, vos numéros de Plantes & Bien-Être en format papier, reliés, bien exécutés. Ce sera pour vous plus agréable à consulter et plus facile à conserver.

Toutefois, l’imprimer, le mettre dans une enveloppe adressée à votre nom, et payer le timbre pour la France nous coûte 1,50 euros par numéro, ce qui nous oblige à vous demander une participation supplémentaire de 15 euros par an (douze numéros). L’abonnement papier coûte donc 19 euros (offre spéciale en format électronique), plus 15 euros, soit en tout 34 euros par an pour la France métropolitaine.

Nous vous proposons aussi de recevoir Plantes & Bien-Être au format papier en Europe et dans le monde entier. Il faut alors compter un coût supplémentaire d’acheminement selon le pays dans lequel vous vous trouvez.

Vous ne prenez aucun risque

Prenez le temps de tout lire, de tout consulter, d’essayer nos solutions. Cela ne vous engage à rien. Vous ne prenez aucun risque. Pendant trois mois, si vous n’êtes pas plus que satisfait de votre choix, vous pourrez résilier votre abonnement et être intégralement remboursé, frais d’impression et de port compris. Et en plus, vous pourrez conserver les numéros que vous aurez déjà reçu !

Si vous trouvez dans nos colonnes une seule stratégie pour rendre votre cœur robuste… renforcer vos facultés mentales… retrouver votre poids idéal…

Si vous découvrez un seul secret pour améliorer votre système immunitaire et éviter les maladies infectieuses…

Si vous n’y trouvez qu’une seule idée pour augmenter votre niveau d’énergie, vous sentir en meilleure forme et avoir meilleur moral…

Alors vous aurez largement rentabilisé votre investissement dans Plantes & Bien-Être et vous vous direz merci d’avoir essayé.

Participez à une contre-offensive historique pour reprendre le contrôle de votre santé

Mais encore une fois, au-delà du cas personnel de chacun, l’enjeu de Plantes & Bien-Être est de mener une contre-offensive historique pour reprendre le contrôle de notre environnement, de notre santé, de nos vies, et rendre ce bien si précieux à nos enfants, petits-enfants, et aux générations qui vont suivre.

Les connaissances des experts étaient jusqu’à présent restreintes à un tout petit réseau.

Le grand public, lui, était victime des abus de pouvoir des autorités nationales et européennes qui empêchent les informations de se diffuser, et du désintérêt de la médecine universitaire qui ne se soucie même plus de former les jeunes médecins aux vertus médicinales des plantes.

Mais grâce à Plantes & Bien-Être toutes ces connaissances sont désormais à portée de main de chacun.

Aidez-nous à libérer l’information.

Faites de votre foyer un maillon de notre grande chaîne de résistance.

Abonnez-vous à Plantes & Bien-Être pour faire profiter votre entourage, nos jeunes, et profiter vous-même de tous ces trésors.

Commencez tout de suite à bénéficier et à faire bénéficier vos proches des secrets oubliés des plantes et de la nature.

C’est le seul moyen de secouer le joug du système de santé tel qu’il est aujourd’hui organisé, pour le profit de quelques-uns mais contre la santé de tous.

Rendez-vous ici pour recevoir vos deux dossiers spéciaux et le numéro spécial sur les brûlures d’estomac de Plantes & Bien-Être.

continuer

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

PS : Je vous rappelle que le numéro exceptionnel sur les brûlures d’estomac et la remise en forme est disponible à la réservation jusqu’au dimanche 2 octobre. Je ne voudrais pas qu’il vous échappe. Rendez-vous ici pour le réserver.

******************************

Si vous n’êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France

******************************

Vous recevez ce message à l’adresse williamelbez@hotmail.fr car vous avez souscrit àLa Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

 

Commentaires fermés

WP Login