Archive for mai, 2012

TOUT SUR L’HYPERTENSION ARTERIELLE

Accueil > Les MALADIES> Hypertension artérielle (HTA)

Hypertension artérielle (HTA)

Qu’appelle-t-on hypertension artérielle ?

Présentant peu de symptômes, l’hypertension artérielle (HTA) apparaît généralement avec l’âge. On estime que 25 % des hommes et 18 % des femmes sont hypertendus, soit 14,5 millions de personnes en France.

Lorsqu’elle n’est pas traitée, l’hypertension expose à des maladies graves : des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des infarctus du myocarde, de l’insuffisance cardiaque, des lésions des reins pouvant provoquer une insuffisance rénale, ou des lésions de la rétine entraînant parfois la perte de la vue.

L’hypertension est confirmée si la pression artérielle dépasse 14 pour la pression systolique ou 9 pour la pression diastolique sur plusieurs mesures. En effet, pour être certain qu’il ne s’agit pas d’une élévation temporaire due au stress par exemple, deux mesures par consultation au cours de trois consultations successives, sur une période de trois à six mois, sont nécessaires pour confirmer un diagnostic d’HTA.

Quelles sont les causes de l’hypertension artérielle ?

Dans plus de 95 % des cas, l’origine de l’hypertension n’est pas identifiée. Le traitement consiste alors à faire baisser la tension sans s’attaquer aux causes. En revanche, les facteurs qui aggravent l’hypertension artérielle sont connus : une trop grande consommation de sel, le stress, le tabac, l’obésité, le diabète de type 2 et l’inactivité physique.

Quelles sont les bonnes habitudes à adopter ?

Dans la lutte contre l’hypertension, les mesures d’hygiène de vie et de diététique jouent un rôle essentiel.

  • Réduire sa consommation de sel : le sodium (sel) contribue à provoquer l’hypertension, à un degré variable selon la sensibilité de chacun. Les personnes qui souffrent d’obésité ou de diabète de type 2, ainsi que les personnes âgées, y sont plus sensibles. En France, la consommation moyenne de sel est de 8 à 10 g par jour, bien au-dessus des 5 g recommandés. Le sel que nous ingérons est généralement apporté pour un tiers par le pain (5 à 6 g de sel dans une baguette), par les charcuteries, les fromages, le sel de table, mais aussi les plats cuisinés. Apprenez à lire les étiquettes : 400 mg (0,4 g) de sodium correspondent à 1 g de sel.
  • Mangez plus de fruits et de légumes frais, riches en potassium qui s’oppose aux effets nocifs du sodium. Privilégiez les bananes, les fruits séchés, le raisin, entre autres. Mangez des produits laitiers demi-écrémés. Ils sont riches en calcium, en magnésium et en potassium.
  • Buvez au moins un litre et demi d’eau chaque jour. Attention aux eaux minérales riches en sodium (plus de 200 mg/l). Limitez votre consommation de caféine car elle peut augmenter la pression artérielle.
  • Diminuez votre consommation d’alcool. Consommez au maximum trois verres par jour si vous êtes un homme et deux verres par jour si vous êtes une femme.
  • Bougez ! L’activité physique soutenue contribue à réduire la pression sanguine et aide à contrôler le stress. L’entraînement optimal pour garder la forme consiste à pratiquer trois fois par semaine une activité d’endurance pendant environ 45 minutes (marche rapide, vélo, natation, etc.).
  • Arrêtez de fumer : le tabac augmente la pression artérielle et endommage les vaisseaux sanguins. Lorsqu’on souffre d’hypertension artérielle, il est essentiel de cesser de fumer même si cela demande plusieurs tentatives.
  • Réduisez votre niveau de stress. Dormez suffisamment, pratiquez un hobby, un sport ou une activité de relaxation (yoga, tai-chi, méditation, sophrologie, etc.).

Quels sont les traitements de l’hypertension artérielle ?

Si les mesures d’hygiène de vie et de diététique sont insuffisantes pour faire baisser la tension artérielle, un traitement est mis en place. Il peut faire appel à plusieurs familles de médicaments : diurétiques, bétabloquants, inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), antagonistes de l’angiotensine II (ARA2), etc., parfois en association dans le même comprimé. Dans la plupart des cas, le traitement vise à abaisser la pression systolique en dessous de 14 et la pression diastolique en dessous de 9.

Il est difficile de prévoir si un traitement sera efficace pour un patient en particulier : un médicament très efficace pour l’un peut se révéler insuffisant pour l’autre. Les médicaments contre l’HTA sont pleinement efficaces après quatre à six semaines de traitement.

Attention, les personnes qui prennent un traitement contre l’hypertension artérielle doivent être attentives à bien suivre leur traitement, même en l’absence de symptômes : l’hypertension est une maladie silencieuse qui peut avoir de graves conséquences sur le plan artériel. Si vous supportez mal le traitement qui vous a été prescrit, n’hésitez pas à en avertir votre médecin ; il pourra décider de vous en prescrire un autre, mieux adapté à votre sensibilité.

Des visites de contrôle ont en général lieu trois à quatre fois par an. De plus, le patient peut surveiller lui-même sa tension. Après six à douze mois pendant lesquels la tension artérielle est contrôlée, le médecin peut décider de réduire progressivement les doses et le nombre de médicaments.

Sur le même sujet:

Une  étude montre que les boissons les plus énergisantes pourraient augmenter la pression artérielle et provoquer des troubles du rythme chez les patients souffrant de maladies cardiovasculaires.
Publié le 9 Mai 2012
Philippe Berrebi

Publié le 15 Mai 2012
Philippe Berrebi

Publié le 16 Mai 2012
Dr Jean-François Lemoine

Diurétiques

Diurétiques de l’anse

Diurétiques en association

Bêtabloquants

Inhibiteurs de l’enzyme de conversion

Inhibiteurs de l’angiotensine II

Inhibiteurs de la rénine

Inhibiteurs calciques

Association d’antihypertenseurs : bêtabloquant + inhibiteur calcique

Association d’antihypertenseurs : diurétique + bêtabloquant

Association d’antihypertenseurs : diurétique + inhibiteur de l’angiotensine II

Association d’antihypertenseurs : diurétique + inhibiteur de l’enzyme de conversion

Association d’antihypertenseurs : diurétique + inhibiteur de la rénine

Association d’antihypertenseurs : diurétique et réserpine

Association d’antihypertenseurs : inhibiteur de l’angiotensine II + inhibiteur calcique

Association d’antihypertenseurs : inhibiteur de l’enzyme de conversion + inhibiteur calcique

Association d’antihypertenseurs : inhibiteurs de l’enzyme de conversion + inhibiteurs calciques

Antihypertenseurs d’action centrale

Vasodilatateurs alphabloquants

© EurekaSanté par VIDAL

Commentaires fermés

FICHE MICHRONUTRITION

1 pièce jointe (62,5 Ko)
Télécharger X0FERENfMTMzODEwMTQzOF8yMTYyMDZfMTg4NA==.pdf (62,5 Ko)

X0FERENfM…pdf
Télécharger(62,5 Ko)
validation de fiche
Mr Elbez william, votre fiche conseils Chrono-nutrition® n°1338101438_216206 vient d’être validée par l’un de nos chrono-expert aujourd’hui à 13:36:19.
Nous vous invitons à découvrir, au plus vite, la réponse du chrono-expert contenue dans le fichier pdf ci-joint. Vous pouvez également retrouver cete fiche sur votre dossier Chrono-nutrition®, dans la rubriqueVos fiches Chrono-nutrition® validées
Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à votre dossier :
Votre Dossier
La société Chronoselling vous remercie.

♥♥♥ Découvrez les complements de régime spécial chrononutrition ♥♥♥

Commentaires fermés

WP Login