Archive for janvier, 2013

la newsletter doctissimo

Publicité

Publicité
Lundi 28 janvier 2013
Santé Grossesse/Bébé Psycho Famille Nutrition Beauté Forme Sexualité
Traiter les infections oculaires
Conjonctivite, orgelet, kératite… Ces infections de l’oeil doivent être soignées sous peine d’entraîner des séquelles.

Nos solutions à vos problèmes de dos
70 % des Français souffrent de lombalgies. Véronique vous donne les trucs pour prévenir et soulager ces douleurs.

Les traitements de la migraineEntre 6 et 10% des Français souffrent de migraines. Pour ne plus être désemparé(e) la prochaine fois que souffle un vent de tempête sous votre crâne, Véronique Mounier vous apprend à échapper à ce mal particulier.
» Voir notre vidéo
De plus en plus d’adultes vivent avec une cardiopathie congénitale Grâce aux progrès de la médecine pédiatrique, une nouvelle population de patients fait son apparition : les adultes vivant avec une cardiopathie congénitale.
» Lire notre article
» TOUS NOS FORUMS SANTÉ
Fuite de gaz : pas de risque pour la santé selon le ministère
Bientôt un vaccin contre la bronchiolite ?
Les femmes aiment les hommes grands mais pas trop
Méningite B : feu vert européen pour le vaccin Bexsero
Emma et Nathan, prénoms préférés des Français
Pilule contraceptive : un numéro vert pour informer les femmes
Publicité
Tendance Sex Friends
Etre ami et partager le même lit… c’est tendance ! Découvrez ces nouveaux rites amoureux décryptés par le sexologue Alain Héril.
Le kamasutra de la femme enceinte
A moins que la santé de la mère et du foetus interdise la pénétration, maintenir l’intimité sexuelle lors de la grossesse dans le couple et profiter des derniers mois avant l’arrivée du bébé est important.

» TOUS NOS FORUMS SEXUALITÉ
Ces aliments qui nous rendent belle
La beauté passe aussi par l’assiette. Une alimentation équilibrée permet d’apporter tous les nutriments nécessaires à une belle peau, des ongles forts et des cheveux vigoureux.
Recette de mille-feuille framboise
Le mille-feuille framboise est un dessert original à proposer lors d’un diner entre amis. Découvrez la recette de ce dessert gourmand en images. Effet garanti !

» TOUS NOS FORUMS NUTRITION
beautyssimo
Quel lissage pour mes cheveux ?
LA GROSSESSE
Ma 2ème semaine de grossesse
SANTE DE BEBE
Les vaccins de bébé
Publicité Publicité
Comment aider votre enfant à avoir confiance en lui ?
Avoir confiance en soi est un atout au quotidien. Comment aider son enfant à développer cette confiance en lui ? Les conseils pratiques d’Emmanuelle Rigon, psychologue et psychothérapeute.
Zen Attitude : le plexus solaire
Le plexus solaire est un centre nerveux situé entre le sternum et le nombril. Dans cette séance de relaxation guidée, Jean Doridot, psychologue spécialiste de l’hypnose, nous aide à le détendre.

» TOUS NOS FORUMS PSYCHOLOGIE
Mon enfant serait-il hyperactif ?
L’hyperactivité est un véritable enfer pour l’enfant qui en souffre… et pour son entourage. Le pédopsychiatre Stéphane Clerget vient en aide aux parents pour mieux vivre cette situation.
Test : Vos enfants vous dominent-ils ?
Quand le contrôle et l’autorité sur vos enfants vous échappent, ces derniers deviennent maîtres de la situation. Êtes-vous dans ce cas ? Pour le savoir, faites le test.

» TOUS NOS FORUMS FAMILLE
Contour des yeux : les nouveautés qui nous font de l’oeil
Pattes d’oies, poches, cernes… Pour retrouver le regard délassé de nos 20 ans, nous vous avons déniché une sélection de soins contour des yeux ultra efficaces.
Coiffure : quoi de neuf en 2013 ?
Votre bonne résolution de ce mois de janvier ? Changer de coupe ! Découvrez notre sélection des nouvelles coiffures 2013 et trouvez la coupe de cheveux sur-mesure qui ne vous quittera plus.

» TOUS NOS FORUMS BEAUTÉ
6 idées qui vont vous faire aimer l’hiver
L’hiver est la saison idéale pour se faire du bien en douceur, il suffit d’adopter les bons réflexes anti-froids. Découvrez nos 6 pistes pour faire rimer hiver avec plaisir et retrouver un punch d’enfer.
Fitness Anti Déprime
Lucile vous propose aujourd’hui les exercices parfaits pour augmenter vos capacités cardiovasculaires, tonifier vos muscles et affiner vos jambes dans la joie et la bonne humeur. Fous rires garantis !!

» TOUS NOS FORUMS FORME
Publicité
Publicité
Publicité
Commentaires fermés

SANTE – CRAMPES – COMPLEMENTS ALIMENTAIRES

Crampes dans les jambes la nuit

Vous arrive-t-il de vous réveiller la nuit avec des crampes dans les jambes, même lorsque vous n’avez fait aucun effort physique particulier ? Avez-vous plus de 40 ans ? Avez-vous essayé de prendre du magnésium, du calcium, du potassium – et peut-être de la vitamine E – et vos crampes se sont légèrement atténuées… sans pour autant disparaître ?

Si c’est le cas, vous souffrez peut-être d’hypochlorhydrie, un problème de santé lié au manque d’acide dans l’estomac.

L’acide de votre estomac est bon pour vous

Les parois de l’estomac sécrètent pas moins de trois litres d’acide par jour. Cela se fait grâce à des cellules qui tapissent la paroi de l’estomac et qui sont capables de « pomper les protons », c’est-à-dire de pomper les ions hydrogènes, du sang, et de les amener dans l’estomac. L’acide gastrique n’est donc qu’un concentré d’ions hydrogènes (ceci n’étant pas un cours de chimie, j’invite les lecteurs souhaitant en savoir plus sur cet intéressant phénomène à visiter la page de Wikipédia correspondante).

L’acide de l’estomac est nécessaire pour :

  • digérer les protéines ;
  • stériliser l’estomac et tuer les bactéries et levures qui entrent par la bouche ;
  • permettre à l’estomac de se vider correctement ;
  • enfin, un environnement acide est nécessaire pour permettre l’absorption de nombreux micronutriments, comme le calcium, le magnésium, le zinc, le cuivre, le fer, le sélénium, le bore, etc.

Quand l’acide disparaît

L’acide a une tendance naturelle à quitter l’estomac pour revenir en arrière, vers le sang. Ce phénomène est normalement bloqué par les cellules de la paroi intestinale, qui sont serrées étroitement. Cependant, en cas d’inflammation ou pour une autre raison (allergies…), la paroi de l’estomac peut devenir poreuse et l’hydrogène se met alors à refluer. Vous n’avez alors plus assez d’acide.

La conséquence est que votre nourriture n’est plus correctement digérée. Vous souffrez d’une sensation de trop plein de l’estomac immédiatement après les repas, et même si vous n’avez que peu mangé. Toute la gamme des dérangements intestinaux se produisent (ballonnements, diarrhées, constipation, mauvaise haleine…). Dans les selles se retrouvent souvent des résidus alimentaires non digérés.

Mais la conséquence la plus grave est que vous n’absorbez plus tous les nutriments que contient votre nourriture. Des carences peuvent apparaître, ce qui provoque crampes et lourdeur des jambes, mais pas seulement.

Changez votre avenir en résolvant ce problème

Les crampes nocturnes peuvent paraître un problème bénin. Mais en fait, le manque d’acide dans l’estomac peut mener à un déficit d’absorption de plus de 20 nutriments essentiels, dont des acides aminés indispensables au renouvellement cellulaire, tous les minéraux sauf le sodium, le potassium et le rubidium, toutes les vitamines sauf la vitamine B12 et la vitamine B9 (folate).

Si vous ne vous en préoccupez pas, vous avez donc un risque élevé d’être touché par de nombreuses maladies liées à la dénutrition, dont l’ostéoporose (os poreux). Vous risquez aussi une prolifération bactérienne dans l’estomac pouvant conduire au cancer.

Comment améliorer l’acidité de votre estomac

L’hypochlorhydrie est d’abord causée par le vieillissement. Mais elle peut aussi être liée à une carence en zinc, ce qui se produit souvent chez les personnes stressées, le stress étant un grand consommateur de zinc. Le problème est alors aggravé par le fait que le stress réduit les sécrétions digestives.

La première chose à faire est de lutter contre le stress, avec les moyens que vous préférez : promenades au grand-air, activité physique douce, musique, sophrologie, relaxation, prière, yoga…

Ensuite, soignez votre façon de manger :

Tout ce que vous pouvez faire pour faciliter votre digestion améliorera et vos symptômes, et votre absorption de nutriments.

La première règle est de manger lentement, et de bien mastiquer vos aliments. Car la salive contient des enzymes digestives, et la digestion commence dans la bouche. Faites vérifier l’état de votre dentition tous les six mois.

Évitez de beaucoup boire pendant les repas, car cela dilue les sécrétions gastriques. Méfiez-vous en particulier des boissons glacées ou trop froides, qui contractent l’estomac, ainsi que du café, du thé, des sodas et de l’alcool, qui l’irritent.

Produits à manger

Ces premières mesures étant prises, vous pouvez améliorer la situation en mangeant des aliments qui acidifient l’estomac comme l’oseille, les épinards, la rhubarbe, les pruneaux, les oranges, les oignons crus. Les oignons cuits, au contraire, ont des vertus alcalines (antiacides). Attention, certains aliments, acides au goût, ne sont pas acides dans leur constitution : c’est le cas – incroyable mais vrai – du citron.

Un bon aliment contre l’hypochlorhydrie, par contre, est le vinaigre de cidre. Vous pouvez faire le « test » matinal à jeun : si effectivement vous manquez d’acidité, quelques cuillerées de vinaigre de cidre amélioreront vos symptômes digestifs, sans conséquences fâcheuses ; dans le cas contraire, ils s’aggraveront un peu mais cela n’aura pas de conséquences fâcheuses non plus, l’effet s’arrêtant dès que vous arrêtez les prises de vinaigre.

Il est aussi possible de prendre de fortes doses de vitamine C (acide ascorbique) : 2 à 5 grammes. Vous pouvez prendre votre vitamine C en même temps qu’un complément de minéraux, qui réagiront avec elle pour former de l’acide chlorhydrique dans votre estomac.

La troisième approche est de prendre de la bétaïne HCL (hydrochloride) en comprimé, à des doses entre 100 et 500 mg selon l’importance des repas (plus vous mangez, plus il faut en prendre !), et selon bien sûr votre réaction au traitement.

Les compléments alimentaires

Vous pouvez encore améliorer la situation en prenant des enzymes digestifs sous forme de compléments alimentaires. Les enzymes digestifs végétaux les mieux dosés sont ceux qui contiennent de nombreux ferments : lipase, amylase, sucrase, lactase, maltase, cellulase, protéase.

Ne vous effrayez pas de ces mots bizarres : le nom des enzymes est tout simplement formé par le nom de l’aliment qu’ils sont capables de digérer (de couper en petits morceaux), auquel on ajoute le suffixe -ase. Le lipase digère les lipides, le sucrase le sucre, l’amylase l’amidon, etc. C’est un jeu d’enfant.

Les plantes digestives

Il existe de nombreuses plantes digestives, à consommer telles quelles lorsque ce sont des plantes comestibles, ou sous forme de gélules, d’infusion, d’huiles essentielles : fenouil, aneth, céleri, anis, cumin, menthe poivrée, origan, basilic, gingembre, livèche (Levisticum officinale)… Ce n’est pas pour rien que nos grands-parents cultivaient des herbes aromatiques dans leur jardin, et qu’ils en ajoutaient quasiment à tous leurs plats. Il ne s’agissait pas uniquement de donner meilleur goût aux aliments, même si l’usage de ces herbes donnent évidemment une toute autre saveur à la cuisine.

Prébiotiques et probiotiques

Lorsque vous mangez, vous nourrissez votre propre corps, mais vous nourrissez aussi deux hôtes dont vous n’avez pas forcément conscience : votre muqueuse intestinale, dont les cellules consomment directement de la glutamine et du butyrate, et les bactéries de votre microflore intestinale.

Ces bactéries sont indispensables à votre bonne santé. On les appelle des probiotiques. Elles complètent la digestion, mais elles ont elles-mêmes besoin pour être en forme de se nourrir de fibres alimentaires (voir ici si vous avez des doutes sur ce qu’est une fibre).

Meilleure sera la santé de votre flore intestinale, meilleure sera l’absorption de vos nutriments essentiels. Cela vous aidera à réduire encore vos problèmes de crampes dans les jambes.

Liens possibles avec l’asthme chez les enfants

A noter enfin qu’on sait depuis des décennies que l’asthme chez les enfants est associé à l’hypochlorhydrie. L’asthme chez les enfants est souvent causé par des allergies alimentaires. Si ces aliments sont mal digérés, ils sont encore plus mal tolérés et risquent plus encore de déclencher des allergies, et donc de l’asthme. Une étude réalisée dans les année 1930 a montré que 80 % des enfants asthmatiques avaient de l’hypochlorhydrie. Lorsque l’estomac se développe et que la production d’acide augmente, l’asthme disparaît. Ces enfants, qui absorbent mal leur nourriture, ont donc aussi tendance à être trop maigres. Le traitement est alors le même que celui décrit ci-dessus.

La cause d’allergie la plus courante est, naturellement, le lait et les produits laitiers.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Commentaires fermés

DE ROXANNE – VOUS ETES PRESSE LE MATIN !!!

Image de Roxanne Veilleux
Bon matin!
Vous êtes encore pressé(e) ce matin et vous voulez gagner du temps afin de ne pas arriver en
retard à l’école pour porter les enfants ou encore au boulot et devoir vous expliquer au patron?
Généralement, la première chose à laquelle pensent les adultes lorsqu’ils manquent de
temps le matin, c’est de sauter le petit-déjeuner!
Ah mais oui! Quelle bonne idée! (Je ne suis pas sérieuse)
Vous l’avez surement entendu trop souvent, mais c’est vrai. Il est important de prendre le
temps de déjeuner tous les matins pour que votre corps (et votre cerveau) puissent affronter
la journée, que votre énergie soit stable et que vous ayez plus de facilité à perdre du poids.
On oublie donc les déjeuners de restauration rapide ou encore de se contenter d’un simple
café pour démarrer la journée.
Commencez donc la journée avec un bol de céréales Shredded Wheat and Bran!
Ce sont l’une des meilleures céréales à déjeuner pour perdre du poids et manger plus sainement.
Elles ne contiennent que 3 ingrédients soient la farine de blé entier, de son de blé et de BHT
(additif, conservateur).
Santé Canada considère qu’une consommation d’aliments contenant du BHT ne représente
pas de risque pour la santé donc, n’ayez pas d’inquiétude.
Elles sont sans sucre et sans sel ajouté ce qui me prouve encore une fois qu’elles sont l’une
des meilleurs céréales à déjeuner.
Valeur nutritive 30g (2/3 tasse) de céréales Shredded Wheat and Bran + 1/2 tasse lait écrémé
  • 150 calories
  • 0.5 g de lipides
  • 0 g de gras saturé
  • 0 g de gras trans
  • 0 mg de cholestérol
  • 0 mg de sodium
  • 130 mg de potassium
  • 24 g de glucides
  • 4 g de fibres
  • 0 g de sucre
  • 4 g de protéines
Si vous souhaitez avoir un déjeuner plus complet et «plus sucré», ajoutez à vos céréales des
fruits frais comme la banane, des raisins frais ou séchés (limitez-vous à 1/4 tasse pour les
fruits séchés), des bleuets, des fraises, des framboises, des mûres, etc.
Vous pourriez également utiliser du lait de soja pour une saveur différente.
Bref, ces céréales sont tout simplement parfaites pour commencer la journée.
On sait très bien que ça ne prend pas 20 minutes manger un bol de céréales. Vous pouvez tout
de même prendre 5 minutes de votre matin pour manger ce bol de céréales et vous détendre
avant de commencer votre journée de boulot!
Personnellement, je m’en suis procurée de nouveau aujourd’hui car j’utilise ces céréales (ou
des All-Bran Flakes) pour faire une chapelure nutritive. Il suffit de frapper le sac de céréales
avec une rouleau à pâte ou encore de le passer au robot culinaire. Parfait pour du poisson
pané santé! Je vous reparlerez de ce truc santé lors d’une prochaine newsletter.
Dans le programme de perte de poids que j’ai lancé tout récemment, j’y inclus une recette de
poisson panné ultra santé (avec des All-Bran). C’est aussi bon au goût qu’une panure normal
mais tellement meilleur pour la santé!
Si vous n’avez pas eu encore la chance de vous procurez mon nouveau programme minceur
de 4 semaines, faites-le maintenant en cliquant sur le lien suivant. Vous ne le regretterez pas ;-)
J’offre un suivi personnalisé (via le forum ou par email)
& une garantie de remboursement de 60 jours (si jamais…)
===> http://www.maigrirsansfaim.net
Bonne journée et bon petit-déjeuner!
Amicalement
Image de Roxanne Veilleux
Bon matin!
Vous êtes encore pressé(e) ce matin et vous voulez gagner du temps afin de ne pas arriver en
retard à l’école pour porter les enfants ou encore au boulot et devoir vous expliquer au patron?
Généralement, la première chose à laquelle pensent les adultes lorsqu’ils manquent de
temps le matin, c’est de sauter le petit-déjeuner!
Ah mais oui! Quelle bonne idée! (Je ne suis pas sérieuse)
Vous l’avez surement entendu trop souvent, mais c’est vrai. Il est important de prendre le
temps de déjeuner tous les matins pour que votre corps (et votre cerveau) puissent affronter
la journée, que votre énergie soit stable et que vous ayez plus de facilité à perdre du poids.
On oublie donc les déjeuners de restauration rapide ou encore de se contenter d’un simple
café pour démarrer la journée.
Commencez donc la journée avec un bol de céréales Shredded Wheat and Bran!
Ce sont l’une des meilleures céréales à déjeuner pour perdre du poids et manger plus sainement.
Elles ne contiennent que 3 ingrédients soient la farine de blé entier, de son de blé et de BHT
(additif, conservateur).
Santé Canada considère qu’une consommation d’aliments contenant du BHT ne représente
pas de risque pour la santé donc, n’ayez pas d’inquiétude.
Elles sont sans sucre et sans sel ajouté ce qui me prouve encore une fois qu’elles sont l’une
des meilleurs céréales à déjeuner.
Valeur nutritive 30g (2/3 tasse) de céréales Shredded Wheat and Bran + 1/2 tasse lait écrémé
  • 150 calories
  • 0.5 g de lipides
  • 0 g de gras saturé
  • 0 g de gras trans
  • 0 mg de cholestérol
  • 0 mg de sodium
  • 130 mg de potassium
  • 24 g de glucides
  • 4 g de fibres
  • 0 g de sucre
  • 4 g de protéines
Si vous souhaitez avoir un déjeuner plus complet et «plus sucré», ajoutez à vos céréales des
fruits frais comme la banane, des raisins frais ou séchés (limitez-vous à 1/4 tasse pour les
fruits séchés), des bleuets, des fraises, des framboises, des mûres, etc.
Vous pourriez également utiliser du lait de soja pour une saveur différente.
Bref, ces céréales sont tout simplement parfaites pour commencer la journée.
On sait très bien que ça ne prend pas 20 minutes manger un bol de céréales. Vous pouvez tout
de même prendre 5 minutes de votre matin pour manger ce bol de céréales et vous détendre
avant de commencer votre journée de boulot!
Personnellement, je m’en suis procurée de nouveau aujourd’hui car j’utilise ces céréales (ou
des All-Bran Flakes) pour faire une chapelure nutritive. Il suffit de frapper le sac de céréales
avec une rouleau à pâte ou encore de le passer au robot culinaire. Parfait pour du poisson
pané santé! Je vous reparlerez de ce truc santé lors d’une prochaine newsletter.
Dans le programme de perte de poids que j’ai lancé tout récemment, j’y inclus une recette de
poisson panné ultra santé (avec des All-Bran). C’est aussi bon au goût qu’une panure normal
mais tellement meilleur pour la santé!
Si vous n’avez pas eu encore la chance de vous procurez mon nouveau programme minceur
de 4 semaines, faites-le maintenant en cliquant sur le lien suivant. Vous ne le regretterez pas ;-)
J’offre un suivi personnalisé (via le forum ou par email)
& une garantie de remboursement de 60 jours (si jamais…)
===> http://www.maigrirsansfaim.net
Bonne journée et bon petit-déjeuner!
Amicalement
Commentaires fermés

QUEL EST L’ETAT DE VOS NERS ??

Quel est l’état de votre nerf vague ?

Vous avez douze pairs de nerfs qui émergent de votre crâne (les autres partent de votre moelle épinière, dans le dos et le cou). Vos nerfs crâniens contrôlent principalement ce qui se passe sur votre visage et dans votre cou, mais le dixième se prolonge bien au-delà.

Appelé « nerf vague », ce nerf n°10 influence votre corps et votre cerveau beaucoup plus que la plupart des gens ne le réalisent.

Les nerfs qui vous détendent

Dans le vocabulaire médical, les fonctions nerveuses qui aident le corps à se détendre, à ralentir, sont appelées « système nerveux parasympathique », par opposition au « système nerveux sympathique », qui prépare au contraire à l’activité, physique ou intellectuelle.

La logique est la suivante : votre corps a parfois des besoins immédiats, par exemple fuir ou se défendre. Dans ce cas, le sang se retire des organes qui n’accomplissent pas une tâche immédiatement nécessaire, comme l’estomac, pour aller vers le cœur, les muscles, le cerveau qui ont besoin de fonctionner intensément : c’est le système nerveux sympathique qui organise cette réaction, en libérant dans le corps un produit chimique activant les nerfs sympathiques (on dit un « neurotransmetteur »), l’adrénaline.

Plus vous avez d’adrénaline, plus vous êtes alerte et intensément présent.

Une fois le danger évité, ou l’action terminée, les fonctions d’entretien du corps reprennent : c’est donc le système nerveux parasympathique qui s’active à son tour. Il calme le cœur, ralentit la respiration, redirige le sang vers le système digestif. Les nerfs du système nerveux parasympathiques sont activés par un autre produit chimique (neurotransmetteur) : l’acétylcholine.

Ce « système nerveux parasympathique » est aussi appelé « système nerveux vagal », car son nerf principal est le nerf vague, dont j’étais justement en train de vous parler.

Le nerf vague permet au corps de se relaxer, ralentit le rythme cardiaque, régule la digestion et le sommeil. Vous comprenez maintenant pourquoi ces différentes fonctions marchent ensemble.

Lorsque le nerf vague est excessivement suractivé, vous vous détendez tellement que vous pouvez vous évanouir : c’est ce qu’on appelle faire un « malaise vagal », qui est une simple perte de connaissance en général sans gravité.

Sans aller jusque-là, stimuler raisonnablement le nerf vague produit de nombreux bienfaits.

Au-delà de la simple détente

Le nerf vague permet donc de se détendre après l’action, de se remettre à digérer, et même à dormir.

Mais ses bienfaits vont bien au-delà.

Parce que l’intestin est aussi le siège de 80 % des cellules du système immunitaire, l’activation du nerf vague augmente vos fonctions immunitaires et anti-inflammatoires.

Stimuler le nerf vague aide aussi les personnes en surpoids à maigrir. Parce que cela donne une impression de plénitude, on est moins tenté de chercher du plaisir, du réconfort, ou de lutter contre le stress et l’anxiété, en mangeant.

Expérimentalement enfin, et sans qu’on sache exactement pourquoi, la stimulation artificielle du nerf vague peut aider à sortir de la dépression les personnes qui n’ont pas réagi aux autres types de traitement. Attention toutefois, la stimulation du nerf vague par un processus artificiel, du type implantation de pacemaker, produit aussi d’importants effets indésirables et c’est donc à éviter. (1)

Comment stimuler le nerf vague naturellement

Habituellement, la stimulation du nerf vague passe par une opération chirurgicale et l’installation d’un appareil similaire à un pacemaker. Bien que cela soit efficace, la procédure comporte des risques et il est préférable de stimuler le nerf vague sans chirurgie.

Les médecins connaissent de nombreuses « manœuvres vagales » qui sont des gestes permettant de stimuler le nerf, et qu’ils pratiquent chez les personnes dont le rythme cardiaque est trop rapide (tachycardie) ou qui souffrent d’hypertension. Ces « manœuvres » consistent notamment à :

  • retenir sa respiration ;
  • placer un linge mouillé et froid sur le visage ;
  • appuyer fortement sur les yeux (compression des globes oculaires) ;
  • avaler très vite un verre d’eau froide ;
  • se coucher sur un plan incliné, la tête en bas (position de Trendelenburg) ;
  • contracter vos abdominaux comme si vous alliez recevoir un coup dans l’estomac.

Inspirer longuement et profondément en gonflant votre ventre est le meilleur moyen de stimuler le nerf vague tout en oxygénant votre sang. Lorsque vous avez la fringale, ces « manœuvres » peuvent vous aider à résister à la tentation.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Commentaires fermés

VOS MALASIES – VOS DOULEURS …..

Maladies, douleurs :
Avez-vous tout essayé ?

 

 

Cher lecteur,

Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs face aux douleurs et aux maladies.

Si vous avez de l’arthrose, par exemple, votre médecin vous prescrit sans doute des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, diclofénac, ibuprofène…). Peut-être recevez-vous des infiltrations de cortisone.

Ces médicaments suppriment partiellement la douleur, mais ils ont des effets secondaires et ils ne règlent pas la cause de la maladie (la destruction du cartilage).

On sait pourtant aujourd’hui que des composés naturels pourraient eux, non seulement soulager la douleur, mais aussi relancer la production de cartilage. Dans plusieurs études, des patients touchés par l’arthrose sont revenus des années en arrière.

Ils ont retrouvé la souplesse qu’ils avaient des années plus tôt, sans effets indésirables. Certains ont pu éviter ou retarder la pose d’une prothèse de genou. Ce sont des résultats de recherches scientifiques approfondies qui ont été publiées dans des revues médicales internationalement reconnues : The Lancet (1) et The Archives of Internal Medicine (2).

Ces résultats ne sont bien sûr pas garantis pour tout le monde. En particulier, si vous souffrez depuis des années et que vous avez déjà essayé tous les traitements, je ne vais évidemment pas vous dire qu’une solution naturelle va tout résoudre. Peut-être même, et c’est très triste à dire, ne trouverons-nous pas de solution dans cette direction.

Mais il n’y a aucun doute que, pour certaines personnes, la santé naturelle marche là où la médecine conventionnelle a échoué. Dans un grand nombre de maladies, il existe des pistes, des approches qui ne percent pas dans le système de santé officiel.

Il est absurde que les personnes touchées par ces maladies n’en soient pas informées.

Je vous ai cité l’exemple de l’arthrose mais ce n’est qu’un cas parmi les autres :

« Ils n’ont plus le diabète »

Prenez le diabète : on sait aujourd’hui faire reculer la maladie et diminuer la prise de médicaments de façon naturelle. Dans certains cas, les malades retrouvent une santé normale.

Là aussi, il s’agit de résultats qui ont été publiés dans une revue scientifique internationalement reconnue : il s’agit de la revue médicale de référence Diabetologia, éditée par l’Association Européenne pour l’Etude du Diabète (EASD : European Association for the Study of Diabetes) (3).

Des chercheurs de l’Université de Newcastle, au Royaume-Uni ont suivi des diabétiques en surpoids. Durant 8 semaines, ils leur ont fait suivre un régime alimentaire particulier, il est vrai très restrictif.

Mais le résultat de ces huit semaines de régime donne à tous les diabétiques du monde des perspectives nouvelles face à leur maladie :

La glycémie à jeun et après un repas des participants est peu à peu redevenue normale. Leur pancréas, qui avait dans bien des cas cessé de fonctionner, a retrouvé ses capacités normales de production d’insuline.

Pour tous les participants, la totalité des symptômes du diabète a disparu durablement. Et je répète que ce changement a eu lieu sans aucun médicament chimique, par la seule modification de l’alimentation.

Mais ce n’est pas tout : lorsque les participants se sont mis à consommer des nourritures en principe interdites aux diabétiques, on s’est aperçu qu’une grande majorité d’entre eux réagissaient comme s’ils n’avaient jamais été malades :

Ils n’avaient plus le diabète.

Plus impressionnant encore, ce phénomène s’est révélé être durable : trois mois après avoir repris un régime alimentaire normal, 64 % des participants ne présentaient toujours aucun symptôme de la maladie.

Ceci pour vous donner une idée de la puissance que peuvent avoir les solutions naturelles.

Et que dire des maladies cardiovasculaires ?

Réduire le risque d’infarctus et d’AVC

Huit millions de Français aujourd’hui prennent des médicaments contre le cholestérol. Il est pourtant démontré que ces médicaments ne diminuent pas le risque de décès par accident cardiaque.

Je sais que ces propos vont choquer : ce que je dis est exactement le contraire de ce qui est enseigné dans les Facultés de Médecine. Mais c’est ce que les chercheurs les plus en pointe en cardiologie ont démontré. Nous avons d’ailleurs en France un des plus éminents spécialistes dans ce domaine, le Docteur Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS, cardiologue. Il est l’auteur de plusieurs livres dont les titres ne laissent planer aucun doute : « L’arnaque du cholestérol », « Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent, il vous soignera sans médicaments » ou encore « Cholestérol, Mensonges et Propagande ».

Le Docteur Michel de Lorgeril, lui aussi, a publié des centaines d’articles dans les plus grandes revues médicales internationales, comme « The Lancet », « The American Journal of Cardiology », ou encore le « Journal of Internal Medicine ».

Il dénonce le fait qu’on donne à des millions de personnes fragiles du cœur des médicaments qui provoquent potentiellement de graves effets secondaires, alors qu’il existe des solutions naturelles qui permettent une réduction plus importante du risque cardiovasculaire, sans médicament, ou en tous cas avec un minimum de traitements – y compris pour les personnes qui ont déjà eu un infarctus et un AVC !

Mais autant ses travaux sont reconnus dans les pays étrangers (Angleterre, Etats-Unis…) autant ils ont du mal à passer en France.

Ce n’est pas une surprise quand on connaît la puissance de l’industrie pharmaceutique.

Elle déploie des efforts énormes pour convaincre les médecins que les médecines alternatives sont basées sur des illusions (effet placebo, etc.), et que seuls les médicaments chimiques ont un effet prouvé scientifiquement.

Les médecines naturelles sont des médecines de pointe

En réalité, les médecines naturelles font l’objet elles aussi, d’intenses recherches scientifiques.

La connaissance a beaucoup progressé. Il existe des revues scientifiques sur la médecine naturelle qui ont le même degré d’exigence et de rigueur que les revues traitant de médecine conventionnelle.

Et c’est pour apporter ces informations aux personnes qui en ont besoin que nous avons décidé de créer Les dossiers de Santé & Nutrition.

Les dossiers de Santé & Nutrition est un service d’information sur les nouvelles découvertes de la médecine naturelle validées par la recherche scientifique, présentées de façon simple et agréable à lire, y compris pour les personnes qui n’ont aucune formation médicale ou scientifique. C’est moi, Jean-Marc Dupuis, qui dirige ce projet.

Il est vrai que notre lettre d’information gratuite, Santé Nature Innovation, permet déjà d’aider un très grand nombre de personnes. Lancée il y a un an, plus de 400 000 personnes déjà s’y sont abonnées. Cela en fait, de très loin,la lettre électronique la plus lue en France sur la santé naturelle.

Mais beaucoup de lecteurs me demandaient d’aller plus loin. Ils voulaient des dossiers complets sur les maladies, avec la liste de tous les traitements naturels efficaces, les noms des produits, les dosages, où les trouver.

C’est pourquoi j’ai accepté de créer Les dossiers de Santé & Nutrition .

Il s’agit d’une revue que vous recevez une fois par mois dans votre messagerie électronique. Un peu plus de 38 000 de mes lecteurs s’y sont déjà abonnés. Chaque mois, une maladie est traitée de façon systématique : ils reçoivent les informations complètes sur les traitements naturels qui peuvent marcher.

Et je ne vous parle pas seulement des rhumes, des brûlures légères et des petits bobos :

Non, je parle aussi des maladies graves et invalidantes, y compris l’arthrose, le diabète, la sclérose en plaque, les maladies cardiovasculaires et même le cancer.

Thierry Souccar, notre spécialiste qui assure la rédaction des Dossiers de Santé & Nutrition , est lui-même un des experts de nutrition et de biologie du vieillissement les plus connus du public francophone. Formé à la biochimie nutritionnelle à l’Université de Californie dans les années 90, il a écrit 15 livres, dont de nombreux best-sellers, et formé des centaines de médecins aux nouvelles possibilités des médecines naturelles.

Dans Les dossiers de Santé & Nutrition, il vous indique comment :

Aider votre corps à guérir avec des aliments sains et des nutriments essentiels

Aider l’organisme à guérir en lui apportant des aliments sains et des nutriments ciblés. Cette science s’appelle la nutrithérapie, et les chercheurs avant-gardistes la considèrent comme la médecine qui va révolutionner le troisième millénaire.

Pour saisir tout l’intérêt de la nutrithérapie aujourd’hui, il faut d’abord savoir que, depuis 1950, le régime alimentaire des populations occidentales s’est dramatiquement appauvri.

Les légumes et les fruits frais consommés aujourd’hui par les populations des pays industrialisés n’ont plus la même richesse nutritionnelle qu’autrefois.

Et ce n’est pas étonnant : les sols, autrefois riches en minéraux, ont été épuisés par les méthodes modernes d’agriculture intensive.

Selon une récente étude réalisée par l’Institut de Veille Sanitaire auprès d’un millier de personnes, entre 3,7 millions et 7,1 millions de Français souffrent de malnutrition.

Pas en 1850. Aujourd’hui, en 2013.

De nombreux cas de diabète, d’hypertension, de dépression sont donc aggravés par le manque de nutriments et par la consommation d’aliments néfastes à la santé. Mais malheureusement, souvent par manque de formation, les médecins actuels essayent de « soigner » ces maladies par des médicaments chimiques qui épuisent encore plus les réserves de l’organisme.

Pas d’effets indésirables

Par exemple, l’aspirine est efficace contre beaucoup de douleurs… mais elle abîme la paroi de l’estomac. Elle peut provoquer de graves saignements, parfois même des ulcères dans votre système digestif.

La cortisone réduit les inflammations, mais elle stimule les infections. A long terme, elle provoque de l’ostéoporose, du diabète, des dérèglements hormonaux, des gonflements sur le visage et des problèmes de peau.

Les antibiotiques vont tuer certains germes… mais ils ravagent la flore intestinale. Ils affaiblissent le système immunitaire, et peuvent être toxiques pour le foie et les reins. Ils favorisent le développement de levures qui peuvent infecter la bouche (muguet ou candidose) et les mycoses au niveau de l’appareil génital.

La médecine naturelle, au contraire, exerce ses bienfaits sur l’ensemble de votre corps, et de votre être.

Lorsque, par exemple, vous prenez de la vitamine D pour renforcer vos os, vous réduisez en même temps votre risque de cancer. Les oméga-3, qui réduisent le risque cardiovasculaire, améliorent aussi le moral (effet anti-dépresseur) et réduisent la dégénérescence maculaire.

Mais attention : ces substances, mêmes si elles sont naturelles, ne doivent jamais être utilisées imprudemment. Dans tous les cas, et en particulier si vous êtes sous traitement médical, vous devez demander l’avis de votre médecin avant d’entreprendre un nouveau traitement. Parce que la plupart des produits naturels contiennent malgré tout des principes actifs.

Ils n’ont pas d’effet indésirable, mais le risque d’interaction et surdosage est toujours présent.

C’est pourquoi  Les dossiers de Santé & Nutrition vous guident pour utiliser, de façon ciblée, des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments et des acides aminés :

  • En cas de rhume, par exemple, vour pourriez essayer de prendre de la vitamine E et du zinc ;
  • Maux de tête et migraines : le magnésium et la vitamine B2 peuvent faire une différence importante ;
  • Hypertension : augmenter vos apports de potassium et diminuer ceux de chlorure de sodium ;
  • Perte de cheveux : la vitamine D, la glutamine, la cystine pourraient vous aider ;
  • Fonctions mentales : évitez le déclin cognitif lié à l’âge avec deux substances naturelles, l’acétyl-L-carnitine et la choline.

Et si vous prenez des médicaments contre le cholestérol (statines), pensez à prendre de la coenzymeQ10 pour augmenter votre énergie cellulaire, renforcer vos tissus musculaires (en particulier votre coeur), et lutter contre les pertes de mémoire (effets secondaire fréquent des statines).

Ce ne sont que de petits exemples. En lisant Les dossiers de Santé & Nutrition, vous recevrez au fur et à mesure qu’elles sont publiées, les nouvelles découvertes de la nutrithérapie concernant les maladies les plus variées : des maladies cardiovasculaires au cancer, en passant par les problèmes deprostate, de ménopause, les maux de tête, les acouphènes, l’insomnie,ParkinsonAlzheimer, les problèmes gastriques et les problèmes de peau. Tous les domaines de la santé sont concernés.

Mais attention : n’allez pas croire que la santé naturelle moderne consiste à vous imposer des régimes contraignants, des nourritures sans saveur et difficiles à avaler. Bien au contraire, les recherches les plus récentes prouvent par exemple que, avant même d’envisager de prendre le moindre complément alimentaire naturel, vous rendriez déjà un grand service à votre corps en mangeant tout simplement plus de… bonnes graisses.

Surtout ne supprimez PAS les graisses de votre alimentation !

Depuis 40 ans, les pouvoirs publics essaient de persuader la population que les graisses alimentaires sont l’ennemi public n°1.

Cette allégation n’est pas confirmée par les recherches scientifiques les plus récentes. Au contraire, elles indiquent que vous devez, selon toute probabilité, augmenter votre consommation de bonnes graisses !

Huile de colza, huile de lin, poissons gras, noix, mâche, potiron et pourpier contiennent des graisses qui réduisent la mortalité cardiovasculaire. Si vous manquez de ces graisses, vous augmentez votre risque de maladie et de dépression. Plusieurs huiles font même baisser votre taux de cholestérol.

De plus, dans le cadre d’un régime amaigrissant, consommer des graisses est indispensable pour vous donner un sentiment de satiété, nécessaire pour perdre du poids. Si vous souffrez de la faim, votre corps se met en « mode famine » : il ralentit son métabolisme pour économiser des calories, ce qui vous fait garder vos kilos en trop.

Il est vrai que, à première vue, vous allez penser que ces recommandations sont étonnantes. Et pourtant : en lisant Les dossiers de Santé & Nutrition, vous vous apercevrez que l’essentiel de ce qu’on lit et entend depuis quarante ans sur les graisses est totalement contraire à la vérité scientifique.

Savez-vous que la population américaine n’a cessé de diminuer sa consommation de graisse depuis 1975 ? Cela n’a nullement empêché une explosion des problèmes d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabètes, de cancers…

Aujourd’hui, la recherche la plus en pointe sur les corps gras a démontré leur effet bienfaisant, et indispensable à de nombreux processus biologiques. En lisant Les dossiers de Santé & Nutrition, vous apprendrez à choisir vos huiles et à adapter votre façon de cuisiner pour que les graisses que vous consommez vous fassent gagner des années de longévité avec un corps et un cerveau en pleine forme.

Mais Les dossiers de Santé & Nutrition contiennent bien d’autres informations réjouissantes pour votre santé :

Soignez-vous… en vous régalant

Vous trouverez dans  Les dossiers de Santé & Nutrition des recettes délicieuses qui ralentissent le vieillissement.

La recherche en nutrition moderne a démontré que de nombreux aliments vous font vieillir, en causant plusieurs types de réactions gravement néfastes pour vos cellules et vos organes (en particulier vos artères et votre cerveau) :

  • l’oxydation, qui entraîne la mort cellulaire et des dommages sur l’ADN (source de cancers) ; elle est causée par la consommation d’aliments qu’il est pourtant facile d’éviter ;
  • la glycation : des protéines et des sucres – fructose et glucose – se combinent pour former des corps durs qui rigidifient vos organes. C’est un peu comme quand vous faites cuire un œuf trop longtemps : il n’est pas possible de revenir en arrière. Les dégâts sont irréversibles. La glycation se produit notamment lorsque vous mangez le « grillé » des viandes rôties, et en particulier des barbecues.
  • l’inflammation : lorsqu’elle est chronique, elle tue les cellules cérébrales, ralentit la circulation et peut provoquer le détachement de plaques d’athérome, qui obstruent des vaisseaux plus petits (risques d’infarctus et d’attaques).

Toutes ces réactions sont favorisées par le choix d’aliments inadaptés.

La bonne nouvelle, c’est que, inversement, d’autres aliments ont l’effet contraire : ils protègent vos cellules, maintiennent leurs parois jeunes et souples, soignent vos organes, font épaissir votre peau, et peuvent contribuer à restaurer des fonctions physiques, neurologiques et même psychologiques attaquées depuis des années.

Dans Les dossiers de Santé & Nutrition, vous pourrez découvrir (ce ne sont que quelques exemples) :

  • la délicieuse recette du magret de canard qui reconstitue vos stocks d’antioxydants, pour lutter contre les radicaux libres et l’oxydation ;
  • comment cuisiner le gigot d’agneau pour que seules les bonnes graisses passent dans votre système sanguin ;
  • le dessert aux framboises qui protège contre les maladies cardiaques ;
  • la marinade au citron-vert qui reconstitue vos réserves d’oméga 3 ;
  • les artichauts farcis qui détruisent les cellules cancéreuses ;

Et des centaines d’autres recettes qui vous feront du bien.

Les remèdes cachés dans votre garde-manger

Les conseils des dossiers de Santé & Nutrition peuvent parfois être aussi simples que de vous recommander de manger des bananes, des pommes, ou encore des avocats :

Les bananes contre l’infarctus : les bananes sont une excellente source de vitamine B6 et de vitamine C, de fibres alimentaires et de manganèse. Mais elles contiennent aussi beaucoup de potassium, un élément qui s’est beaucoup raréfié dans l’alimentation des populations occidentales depuis 30 ans. Le potassium est nécessaire pour conserver une pression artérielle normale et un bon fonctionnement du cœur. Manger une banane (pas trop mûre) par jour peut donc aider à prévenir l’hypertension artérielle et à protéger contre l’infarctus.

La pomme contre l’ostéoporose : la pomme contient de la procyanidine B-2, qui joue un rôle clé pour retarder les signes de vieillissement, prévient l’apparition de rides et stimule la croissance des cheveux. Des chercheurs français ont découvert qu’un flavonoïde appelé phloridzine, qui se trouve uniquement dans les pommes, peut protéger les femmes post-ménopausées de l’ostéoporose et peut également augmenter la densité osseuse. De nombreuses études ont également montré que manger des pommes peut aider à prévenir de nombreux types de cancer, l’asthme, le diabète, l’hypertension artérielle et la prise de poids !

Les avocats et le cancer : les avocats sont reconnus depuis longtemps pour leurs propriétés anti-cholestérol et leur capacité à maintenir la santé cardiovasculaire. Mais il y a du nouveau : selon les derniers résultats de recherche du Dr Steven M. D’Ambrosio et ses associés à l’Ohio State University, aux États-Unis, il semble que les composés phytochimiques extraits de l’avocat Haas (variété à peau rugueuse et sombre) sont capables de détruire les cellules cancéreuses par voie orale ainsi que d’empêcher les cellules pré-cancéreuses d’évoluer en cancer.

C’est encore un exemple d’information vitale que vous n’aurez qu’en lisant Les dossiers de Santé & Nutrition.

Nous vous faisons également découvrir les plantes exotiques, que vous pouvez ajouter à votre cuisine et qui peuvent faire des merveilles pour votre santé :

Deux cuillères à soupe de graines de salba, aussi appelées chia, contiennent plus de fibres qu’une dose de laxatif chimique Metamucil et vous apporte 3.050 mg d’oméga-3 – l’équivalent de plus de cinq gélules d’huile de lin, ou de dix gélules d’huile de poisson. Avec sa haute teneur en acide chlorogénique et caféique, ce super-aliment récemment découvert facilite également le métabolisme du glucose et le contrôle du poids parmi ses innombrables autres avantages pour la santé.

Des études ont montré que l’ashitaba (un légume à feuilles vertes d’Extrême-Orient) peut contribuer à améliorer la santé ainsi qu’aider à traiter un certain nombre de problèmes médicaux. Il s’agit notamment de l’immunité affaiblie par les infections bactériennes et virales, lhypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, des douleurs musculaires, et du diabète de type 1 et de type 2. Il favorise également la détoxification du sang, du foie et des reins.

Santé Nature Innovation ne censure aucune recherche médicale

Encore une fois, ce ne sont que de rapides exemples, car je n’ai absolument pas la place de vous en dire plus ici. Mais vous pouvez recevoir chez vous, chaque mois, un numéro entier des Dossiers de Santé & Nutrition rempli à ras bord d’informations capitales pour votre santé, en vous abonnant aujourd’hui.

Mais attention, Les dossiers de Santé & Nutrition ne sont pas faits pour tout le monde.

S’abonner aux Dossiers de Santé & Nutrition, c’est aussi un acte de résistance contre les dogmes du « médicalement correct ». Publication libre et indépendante, la seule préoccupation des Dossiers de Santé & Nutrition est l’objectivité scientifique et l’amélioration de votre santé.

Vous y trouverez des articles rigoureux sur toutes les branches de la recherche actuelle « alternative », comme les travaux de l’Institut Linus Pauling sur les intraveineuses de vitamine C contre les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Bref, nous parlons ouvertement des recherches qui sont aujourd’hui menées dans une extrême discrétion par des médecins peut-être trop en avance sur leur temps. Et nous savons que cela peut choquer certains.

Mais nous considérons comme tout aussi important de protéger nos lecteurs contre les fausses rumeurs :

Protégez-vous contre les médias en mal d’audimat

En effet, pas un jour ne s’écoule sans que les médias n’annoncent un danger supposément mortel dans nos assiettes ou nos étagères de salle-de-bain.

Cependant, quand vous apprenez du jour au lendemain qu’un produit utilisé depuis des dizaines d’années sans inconvénient notable est soudainement déclaré comme un poison dangereux à interdire immédiatement, il est indispensable de faire preuve d’esprit critique.

Bien souvent, derrière les gros titres des journaux, se cachent des agences de communication et de « public relations », financées par des lobbies industriels pour détruire des concurrents. Cela peut aussi être des labos cherchant à vendre des vaccins. Ou tout simplement un moyen pour les médias de faire plus d’audience.

C’est pourquoi nous vous donnons une information objective sur l’efficacité réelle des vaccins anti-grippe, ce qu’il faut penser des dangers de l’aspartame ou du Bisphénol-A.

Pour chaque sujet traité, Les dossiers de Santé & Nutrition vous garantissent que vous aurez les tout derniers résultats de la recherche scientifique, validés par les médecins les plus en pointe dans le monde entier sur les nouveaux traitements naturels.

Les dossiers de Santé & Nutrition vont chercher pour vous dans plus de cent cinquante publications spécialisées les résultats les plus prometteurs, et peut se référer à des spécialistes dans 120 pays. Il vous coûterait plusieurs centaines d’euros de vous abonner à une seule de ces revues scientifiques (sans compter temps perdu à décortiquer les articles : 95 % des publications scientifiques sont dénuées de toute information nouvelle de toutes façons…). Mais les « pépites » qui surgissent régulièrement çà et là dans ces revues sont extraites pour vous par notre équipe et vous sont aussitôt transmises de façon claire et concise.

La même chose est vraie de tous les sujets couverts par Les dossiers de Santé & Nutrition. Vous recevez des informations qui vous coûteraient des centaines d’euros chaque année, que vous auriez besoin de compiler pendant des heures, – si vous deviez les réunir vous-même.

Facile et amusant à lire

Et si vous n’avez aucune notion de médecine ni de biochimie, c’est une raison de plus de vous abonner aux Dossiers de Santé & Nutrition : malgré sa rigueur scientifique, notre revue est spécialement prévue pour les personnes qui n’ont pas de formation médicale avancée.

Chaque fois qu’un remède est présenté, Les dossiers de Santé & Nutrition vous indiquent précisément où le trouver, sous quelle forme le prendre, à quelles quantités, quels intervalles, pendant combien de temps, et les résultats à en attendre. Sans jamais recourir à des mots compliqués.

Encore une fois, ces résultats ne sont pas garantis ; les êtres humains ne sont pas des machines, et toute personne qui vous prétendrait qu’elle a la solution pour vous à 100 % doit malheureusement être considérée commenon fiable.

Toutefois, il n’y a pas de raison valable de vous priver a priori d’une information qui pourrait avoir une importance décisive pour vous. Car la nature regorge de trésors insoupçonnés, et chaque année apporte son lot de nouvelles découvertes.

Vous abonner aux Dossiers de Santé & Nutrition , c’est enfin une façon de soutenir la diffusion de la lettre d’information gratuite Santé Nature Innovation que vous recevez dans votre boîte email. Si vous appréciez notre travail et que vous souhaitez nous aider à continuer, abonnez-vous aujourd’hui aux Dossiers de Santé & Nutrition pour des informations complètes sur les maladies. Vous recevrez pour commencer, en signe de bienvenue :

Dossier n°1 :« Stratégie complète contre l’arthrose » : ce dossier vous sera envoyé dans les minutes suivant votre adhésion. Il contient tous les détails sur le régime qui combat l’arthrose et les compléments alimentaires les plus efficaces. Ce dossier vous est envoyé EN PLUS de votre abonnement et sans aucun coût supplémentaire.

Dossier n°2 : « Vaincre le diabète par l’alimentation, la révolution de la nutrition scientifique » : c’est LE dossier révolutionnaire sur le diabète de type 2. Il vous indique un régime particulier pour contrôler le diabète et dans certains cas vous en débarraser définitivement. Découvrez les remèdes anti-diabète cachés dans votre cuisine ; ce dossier, lui aussi, vous est envoyé EN PRIME, et vous ne paierez pas un centime de plus pour l’obtenir.

Dossier n°3 : « N’attendez-pas que votre médecin vous déclare Alzheimer » : ces précautions sont une solution réelle contre la maladie ». Alors que la médecine conventionnelle est totalement démunie face à cette maladie dramatique qui prend des allures d’épidémie, ce dossier clé de notre collection est un indispensable à avoir chez toutes les personnes qui souhaitent se prémunir contre l’Alzheimer. Il vous est envoyé lui aussi sans surcoût pour vous souhaiter la bienvenue dans le cercle exclusif des lecteurs des dossiers de Santé & Nutrition.

Dossier n°4 : « Reprenez le contrôle de votre prostate ». Tous les hommes de plus de 30 ans devraient lire ce dossier de toute urgence. Et les femmes qui aiment leur conjoint et leurs amis de sexe masculin, doivent s’en préoccuper elles aussi. Pourquoi? Parce que 90 % des hommes finiront avec des problèmes de santé dans cette zone. C’est une chose trop importante pour qu’elle soit ignorée. Alors si vous avez plus de trente ans, il est temps de commmencer à vous en préoccuper, et à prendre des mesures de prévention. (Comme les autres dossiers ci-dessus, vous recevrez ce dossier dans quelques minutes et vous n’avez rien à payer en plus pour l’obtenir).

Ensuite, vous recevrez chaque mois un nouveau numéro des Dossiers de Santé & Nutrition.

Tarif spécial découverte

Le prix normal de l’abonnement aux Dossiers de Santé & Nutrition est de 3,75 euros par mois, soit 45 euros par an.

Mais en vous abonnant aujourd’hui, vous bénéficiez du prix spécial découverte à 2,45 euros par mois seulement pour votre première année. Cela représente une réduction de 36 % par rapport au tarif normal.

Notez qu’il n’est possible d’offrir un tarif aussi bas que parce qu’un grand nombre de personnes généreuses ont accepté de payer plus, ce qui nous permet de diffuser nos informations à plus grande échelle.

Ce tarif spécial découverte à 2,45 euros par mois, pour la première année, vous donne droit à tout ce qui a été cité dans cette présentation, y compris les quatre dossiers spéciaux de bienvenue, que vous recevrez immédiatement après avoir validé votre abonnement.

Les années suivantes, votre abonnement sera renouvelé au tarif réduit garanti de 39 euros par an, soit encore une réduction de 13 % par rapport au prix normal, sauf opposition de votre part. Bien entendu, vous pouvez résilier votre abonnement à tout moment, sans frais et par tout moyen (téléphone, email, fax, courrier… vous trouverez toutes nos coordonnées sur notre site Internet). Vous avez notre engagement que ce prix n’augmentera pas, et que vous ne manquerez jamais aucun numéro des Dossiers de Santé & Nutrition

Notez que le montant annuel de l’adhésion aux Dossiers de Santé & Nutrition est largement inférieur au prix que vous devrez payer pour une seule consultation chez la plupart des thérapeutes. Mais nous préférons éviter que des personnes s’abonnent uniquement pour profiter du prix avantageux de la première année, et des dossiers de bienvenue que nos offrons.

Nous souhaitons en effet développer une relation de long terme avec nos lecteurs. Le principe même de la santé naturelle est d’agir en prévention, par des modifications du mode de vie, et c’est pourquoi il est important de suivre Les dossiers de Santé & Nutrition de façon régulière, sur le long terme, pour en retirer tous les bienfaits.

Pour vous abonner maintenant, cliquez sur le lien suivant : S’abonner. Vous pourrez vérifier les conditions d’abonnement avant de valider votre paiement.

Bien cordialement,

Jean-Marc Dupuis

 

Maladies, douleurs :
Avez-vous tout essayé ?

 

 

Cher lecteur,

Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs face aux douleurs et aux maladies.

Si vous avez de l’arthrose, par exemple, votre médecin vous prescrit sans doute des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, diclofénac, ibuprofène…). Peut-être recevez-vous des infiltrations de cortisone.

Ces médicaments suppriment partiellement la douleur, mais ils ont des effets secondaires et ils ne règlent pas la cause de la maladie (la destruction du cartilage).

On sait pourtant aujourd’hui que des composés naturels pourraient eux, non seulement soulager la douleur, mais aussi relancer la production de cartilage. Dans plusieurs études, des patients touchés par l’arthrose sont revenus des années en arrière.

Ils ont retrouvé la souplesse qu’ils avaient des années plus tôt, sans effets indésirables. Certains ont pu éviter ou retarder la pose d’une prothèse de genou. Ce sont des résultats de recherches scientifiques approfondies qui ont été publiées dans des revues médicales internationalement reconnues : The Lancet (1) et The Archives of Internal Medicine (2).

Ces résultats ne sont bien sûr pas garantis pour tout le monde. En particulier, si vous souffrez depuis des années et que vous avez déjà essayé tous les traitements, je ne vais évidemment pas vous dire qu’une solution naturelle va tout résoudre. Peut-être même, et c’est très triste à dire, ne trouverons-nous pas de solution dans cette direction.

Mais il n’y a aucun doute que, pour certaines personnes, la santé naturelle marche là où la médecine conventionnelle a échoué. Dans un grand nombre de maladies, il existe des pistes, des approches qui ne percent pas dans le système de santé officiel.

Il est absurde que les personnes touchées par ces maladies n’en soient pas informées.

Je vous ai cité l’exemple de l’arthrose mais ce n’est qu’un cas parmi les autres :

« Ils n’ont plus le diabète »

Prenez le diabète : on sait aujourd’hui faire reculer la maladie et diminuer la prise de médicaments de façon naturelle. Dans certains cas, les malades retrouvent une santé normale.

Là aussi, il s’agit de résultats qui ont été publiés dans une revue scientifique internationalement reconnue : il s’agit de la revue médicale de référence Diabetologia, éditée par l’Association Européenne pour l’Etude du Diabète (EASD : European Association for the Study of Diabetes) (3).

Des chercheurs de l’Université de Newcastle, au Royaume-Uni ont suivi des diabétiques en surpoids. Durant 8 semaines, ils leur ont fait suivre un régime alimentaire particulier, il est vrai très restrictif.

Mais le résultat de ces huit semaines de régime donne à tous les diabétiques du monde des perspectives nouvelles face à leur maladie :

La glycémie à jeun et après un repas des participants est peu à peu redevenue normale. Leur pancréas, qui avait dans bien des cas cessé de fonctionner, a retrouvé ses capacités normales de production d’insuline.

Pour tous les participants, la totalité des symptômes du diabète a disparu durablement. Et je répète que ce changement a eu lieu sans aucun médicament chimique, par la seule modification de l’alimentation.

Mais ce n’est pas tout : lorsque les participants se sont mis à consommer des nourritures en principe interdites aux diabétiques, on s’est aperçu qu’une grande majorité d’entre eux réagissaient comme s’ils n’avaient jamais été malades :

Ils n’avaient plus le diabète.

Plus impressionnant encore, ce phénomène s’est révélé être durable : trois mois après avoir repris un régime alimentaire normal, 64 % des participants ne présentaient toujours aucun symptôme de la maladie.

Ceci pour vous donner une idée de la puissance que peuvent avoir les solutions naturelles.

Et que dire des maladies cardiovasculaires ?

Réduire le risque d’infarctus et d’AVC

Huit millions de Français aujourd’hui prennent des médicaments contre le cholestérol. Il est pourtant démontré que ces médicaments ne diminuent pas le risque de décès par accident cardiaque.

Je sais que ces propos vont choquer : ce que je dis est exactement le contraire de ce qui est enseigné dans les Facultés de Médecine. Mais c’est ce que les chercheurs les plus en pointe en cardiologie ont démontré. Nous avons d’ailleurs en France un des plus éminents spécialistes dans ce domaine, le Docteur Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS, cardiologue. Il est l’auteur de plusieurs livres dont les titres ne laissent planer aucun doute : « L’arnaque du cholestérol », « Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent, il vous soignera sans médicaments » ou encore « Cholestérol, Mensonges et Propagande ».

Le Docteur Michel de Lorgeril, lui aussi, a publié des centaines d’articles dans les plus grandes revues médicales internationales, comme « The Lancet », « The American Journal of Cardiology », ou encore le « Journal of Internal Medicine ».

Il dénonce le fait qu’on donne à des millions de personnes fragiles du cœur des médicaments qui provoquent potentiellement de graves effets secondaires, alors qu’il existe des solutions naturelles qui permettent une réduction plus importante du risque cardiovasculaire, sans médicament, ou en tous cas avec un minimum de traitements – y compris pour les personnes qui ont déjà eu un infarctus et un AVC !

Mais autant ses travaux sont reconnus dans les pays étrangers (Angleterre, Etats-Unis…) autant ils ont du mal à passer en France.

Ce n’est pas une surprise quand on connaît la puissance de l’industrie pharmaceutique.

Elle déploie des efforts énormes pour convaincre les médecins que les médecines alternatives sont basées sur des illusions (effet placebo, etc.), et que seuls les médicaments chimiques ont un effet prouvé scientifiquement.

Les médecines naturelles sont des médecines de pointe

En réalité, les médecines naturelles font l’objet elles aussi, d’intenses recherches scientifiques.

La connaissance a beaucoup progressé. Il existe des revues scientifiques sur la médecine naturelle qui ont le même degré d’exigence et de rigueur que les revues traitant de médecine conventionnelle.

Et c’est pour apporter ces informations aux personnes qui en ont besoin que nous avons décidé de créer Les dossiers de Santé & Nutrition.

Les dossiers de Santé & Nutrition est un service d’information sur les nouvelles découvertes de la médecine naturelle validées par la recherche scientifique, présentées de façon simple et agréable à lire, y compris pour les personnes qui n’ont aucune formation médicale ou scientifique. C’est moi, Jean-Marc Dupuis, qui dirige ce projet.

Il est vrai que notre lettre d’information gratuite, Santé Nature Innovation, permet déjà d’aider un très grand nombre de personnes. Lancée il y a un an, plus de 400 000 personnes déjà s’y sont abonnées. Cela en fait, de très loin,la lettre électronique la plus lue en France sur la santé naturelle.

Mais beaucoup de lecteurs me demandaient d’aller plus loin. Ils voulaient des dossiers complets sur les maladies, avec la liste de tous les traitements naturels efficaces, les noms des produits, les dosages, où les trouver.

C’est pourquoi j’ai accepté de créer Les dossiers de Santé & Nutrition .

Il s’agit d’une revue que vous recevez une fois par mois dans votre messagerie électronique. Un peu plus de 38 000 de mes lecteurs s’y sont déjà abonnés. Chaque mois, une maladie est traitée de façon systématique : ils reçoivent les informations complètes sur les traitements naturels qui peuvent marcher.

Et je ne vous parle pas seulement des rhumes, des brûlures légères et des petits bobos :

Non, je parle aussi des maladies graves et invalidantes, y compris l’arthrose, le diabète, la sclérose en plaque, les maladies cardiovasculaires et même le cancer.

Thierry Souccar, notre spécialiste qui assure la rédaction des Dossiers de Santé & Nutrition , est lui-même un des experts de nutrition et de biologie du vieillissement les plus connus du public francophone. Formé à la biochimie nutritionnelle à l’Université de Californie dans les années 90, il a écrit 15 livres, dont de nombreux best-sellers, et formé des centaines de médecins aux nouvelles possibilités des médecines naturelles.

Dans Les dossiers de Santé & Nutrition, il vous indique comment :

Aider votre corps à guérir avec des aliments sains et des nutriments essentiels

Aider l’organisme à guérir en lui apportant des aliments sains et des nutriments ciblés. Cette science s’appelle la nutrithérapie, et les chercheurs avant-gardistes la considèrent comme la médecine qui va révolutionner le troisième millénaire.

Pour saisir tout l’intérêt de la nutrithérapie aujourd’hui, il faut d’abord savoir que, depuis 1950, le régime alimentaire des populations occidentales s’est dramatiquement appauvri.

Les légumes et les fruits frais consommés aujourd’hui par les populations des pays industrialisés n’ont plus la même richesse nutritionnelle qu’autrefois.

Et ce n’est pas étonnant : les sols, autrefois riches en minéraux, ont été épuisés par les méthodes modernes d’agriculture intensive.

Selon une récente étude réalisée par l’Institut de Veille Sanitaire auprès d’un millier de personnes, entre 3,7 millions et 7,1 millions de Français souffrent de malnutrition.

Pas en 1850. Aujourd’hui, en 2013.

De nombreux cas de diabète, d’hypertension, de dépression sont donc aggravés par le manque de nutriments et par la consommation d’aliments néfastes à la santé. Mais malheureusement, souvent par manque de formation, les médecins actuels essayent de « soigner » ces maladies par des médicaments chimiques qui épuisent encore plus les réserves de l’organisme.

Pas d’effets indésirables

Par exemple, l’aspirine est efficace contre beaucoup de douleurs… mais elle abîme la paroi de l’estomac. Elle peut provoquer de graves saignements, parfois même des ulcères dans votre système digestif.

La cortisone réduit les inflammations, mais elle stimule les infections. A long terme, elle provoque de l’ostéoporose, du diabète, des dérèglements hormonaux, des gonflements sur le visage et des problèmes de peau.

Les antibiotiques vont tuer certains germes… mais ils ravagent la flore intestinale. Ils affaiblissent le système immunitaire, et peuvent être toxiques pour le foie et les reins. Ils favorisent le développement de levures qui peuvent infecter la bouche (muguet ou candidose) et les mycoses au niveau de l’appareil génital.

La médecine naturelle, au contraire, exerce ses bienfaits sur l’ensemble de votre corps, et de votre être.

Lorsque, par exemple, vous prenez de la vitamine D pour renforcer vos os, vous réduisez en même temps votre risque de cancer. Les oméga-3, qui réduisent le risque cardiovasculaire, améliorent aussi le moral (effet anti-dépresseur) et réduisent la dégénérescence maculaire.

Mais attention : ces substances, mêmes si elles sont naturelles, ne doivent jamais être utilisées imprudemment. Dans tous les cas, et en particulier si vous êtes sous traitement médical, vous devez demander l’avis de votre médecin avant d’entreprendre un nouveau traitement. Parce que la plupart des produits naturels contiennent malgré tout des principes actifs.

Ils n’ont pas d’effet indésirable, mais le risque d’interaction et surdosage est toujours présent.

C’est pourquoi  Les dossiers de Santé & Nutrition vous guident pour utiliser, de façon ciblée, des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments et des acides aminés :

  • En cas de rhume, par exemple, vour pourriez essayer de prendre de la vitamine E et du zinc ;
  • Maux de tête et migraines : le magnésium et la vitamine B2 peuvent faire une différence importante ;
  • Hypertension : augmenter vos apports de potassium et diminuer ceux de chlorure de sodium ;
  • Perte de cheveux : la vitamine D, la glutamine, la cystine pourraient vous aider ;
  • Fonctions mentales : évitez le déclin cognitif lié à l’âge avec deux substances naturelles, l’acétyl-L-carnitine et la choline.

Et si vous prenez des médicaments contre le cholestérol (statines), pensez à prendre de la coenzymeQ10 pour augmenter votre énergie cellulaire, renforcer vos tissus musculaires (en particulier votre coeur), et lutter contre les pertes de mémoire (effets secondaire fréquent des statines).

Ce ne sont que de petits exemples. En lisant Les dossiers de Santé & Nutrition, vous recevrez au fur et à mesure qu’elles sont publiées, les nouvelles découvertes de la nutrithérapie concernant les maladies les plus variées : des maladies cardiovasculaires au cancer, en passant par les problèmes deprostate, de ménopause, les maux de tête, les acouphènes, l’insomnie,ParkinsonAlzheimer, les problèmes gastriques et les problèmes de peau. Tous les domaines de la santé sont concernés.

Mais attention : n’allez pas croire que la santé naturelle moderne consiste à vous imposer des régimes contraignants, des nourritures sans saveur et difficiles à avaler. Bien au contraire, les recherches les plus récentes prouvent par exemple que, avant même d’envisager de prendre le moindre complément alimentaire naturel, vous rendriez déjà un grand service à votre corps en mangeant tout simplement plus de… bonnes graisses.

Surtout ne supprimez PAS les graisses de votre alimentation !

Depuis 40 ans, les pouvoirs publics essaient de persuader la population que les graisses alimentaires sont l’ennemi public n°1.

Cette allégation n’est pas confirmée par les recherches scientifiques les plus récentes. Au contraire, elles indiquent que vous devez, selon toute probabilité, augmenter votre consommation de bonnes graisses !

Huile de colza, huile de lin, poissons gras, noix, mâche, potiron et pourpier contiennent des graisses qui réduisent la mortalité cardiovasculaire. Si vous manquez de ces graisses, vous augmentez votre risque de maladie et de dépression. Plusieurs huiles font même baisser votre taux de cholestérol.

De plus, dans le cadre d’un régime amaigrissant, consommer des graisses est indispensable pour vous donner un sentiment de satiété, nécessaire pour perdre du poids. Si vous souffrez de la faim, votre corps se met en « mode famine » : il ralentit son métabolisme pour économiser des calories, ce qui vous fait garder vos kilos en trop.

Il est vrai que, à première vue, vous allez penser que ces recommandations sont étonnantes. Et pourtant : en lisant Les dossiers de Santé & Nutrition, vous vous apercevrez que l’essentiel de ce qu’on lit et entend depuis quarante ans sur les graisses est totalement contraire à la vérité scientifique.

Savez-vous que la population américaine n’a cessé de diminuer sa consommation de graisse depuis 1975 ? Cela n’a nullement empêché une explosion des problèmes d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabètes, de cancers…

Aujourd’hui, la recherche la plus en pointe sur les corps gras a démontré leur effet bienfaisant, et indispensable à de nombreux processus biologiques. En lisant Les dossiers de Santé & Nutrition, vous apprendrez à choisir vos huiles et à adapter votre façon de cuisiner pour que les graisses que vous consommez vous fassent gagner des années de longévité avec un corps et un cerveau en pleine forme.

Mais Les dossiers de Santé & Nutrition contiennent bien d’autres informations réjouissantes pour votre santé :

Soignez-vous… en vous régalant

Vous trouverez dans  Les dossiers de Santé & Nutrition des recettes délicieuses qui ralentissent le vieillissement.

La recherche en nutrition moderne a démontré que de nombreux aliments vous font vieillir, en causant plusieurs types de réactions gravement néfastes pour vos cellules et vos organes (en particulier vos artères et votre cerveau) :

  • l’oxydation, qui entraîne la mort cellulaire et des dommages sur l’ADN (source de cancers) ; elle est causée par la consommation d’aliments qu’il est pourtant facile d’éviter ;
  • la glycation : des protéines et des sucres – fructose et glucose – se combinent pour former des corps durs qui rigidifient vos organes. C’est un peu comme quand vous faites cuire un œuf trop longtemps : il n’est pas possible de revenir en arrière. Les dégâts sont irréversibles. La glycation se produit notamment lorsque vous mangez le « grillé » des viandes rôties, et en particulier des barbecues.
  • l’inflammation : lorsqu’elle est chronique, elle tue les cellules cérébrales, ralentit la circulation et peut provoquer le détachement de plaques d’athérome, qui obstruent des vaisseaux plus petits (risques d’infarctus et d’attaques).

Toutes ces réactions sont favorisées par le choix d’aliments inadaptés.

La bonne nouvelle, c’est que, inversement, d’autres aliments ont l’effet contraire : ils protègent vos cellules, maintiennent leurs parois jeunes et souples, soignent vos organes, font épaissir votre peau, et peuvent contribuer à restaurer des fonctions physiques, neurologiques et même psychologiques attaquées depuis des années.

Dans Les dossiers de Santé & Nutrition, vous pourrez découvrir (ce ne sont que quelques exemples) :

  • la délicieuse recette du magret de canard qui reconstitue vos stocks d’antioxydants, pour lutter contre les radicaux libres et l’oxydation ;
  • comment cuisiner le gigot d’agneau pour que seules les bonnes graisses passent dans votre système sanguin ;
  • le dessert aux framboises qui protège contre les maladies cardiaques ;
  • la marinade au citron-vert qui reconstitue vos réserves d’oméga 3 ;
  • les artichauts farcis qui détruisent les cellules cancéreuses ;

Et des centaines d’autres recettes qui vous feront du bien.

Les remèdes cachés dans votre garde-manger

Les conseils des dossiers de Santé & Nutrition peuvent parfois être aussi simples que de vous recommander de manger des bananes, des pommes, ou encore des avocats :

Les bananes contre l’infarctus : les bananes sont une excellente source de vitamine B6 et de vitamine C, de fibres alimentaires et de manganèse. Mais elles contiennent aussi beaucoup de potassium, un élément qui s’est beaucoup raréfié dans l’alimentation des populations occidentales depuis 30 ans. Le potassium est nécessaire pour conserver une pression artérielle normale et un bon fonctionnement du cœur. Manger une banane (pas trop mûre) par jour peut donc aider à prévenir l’hypertension artérielle et à protéger contre l’infarctus.

La pomme contre l’ostéoporose : la pomme contient de la procyanidine B-2, qui joue un rôle clé pour retarder les signes de vieillissement, prévient l’apparition de rides et stimule la croissance des cheveux. Des chercheurs français ont découvert qu’un flavonoïde appelé phloridzine, qui se trouve uniquement dans les pommes, peut protéger les femmes post-ménopausées de l’ostéoporose et peut également augmenter la densité osseuse. De nombreuses études ont également montré que manger des pommes peut aider à prévenir de nombreux types de cancer, l’asthme, le diabète, l’hypertension artérielle et la prise de poids !

Les avocats et le cancer : les avocats sont reconnus depuis longtemps pour leurs propriétés anti-cholestérol et leur capacité à maintenir la santé cardiovasculaire. Mais il y a du nouveau : selon les derniers résultats de recherche du Dr Steven M. D’Ambrosio et ses associés à l’Ohio State University, aux États-Unis, il semble que les composés phytochimiques extraits de l’avocat Haas (variété à peau rugueuse et sombre) sont capables de détruire les cellules cancéreuses par voie orale ainsi que d’empêcher les cellules pré-cancéreuses d’évoluer en cancer.

C’est encore un exemple d’information vitale que vous n’aurez qu’en lisant Les dossiers de Santé & Nutrition.

Nous vous faisons également découvrir les plantes exotiques, que vous pouvez ajouter à votre cuisine et qui peuvent faire des merveilles pour votre santé :

Deux cuillères à soupe de graines de salba, aussi appelées chia, contiennent plus de fibres qu’une dose de laxatif chimique Metamucil et vous apporte 3.050 mg d’oméga-3 – l’équivalent de plus de cinq gélules d’huile de lin, ou de dix gélules d’huile de poisson. Avec sa haute teneur en acide chlorogénique et caféique, ce super-aliment récemment découvert facilite également le métabolisme du glucose et le contrôle du poids parmi ses innombrables autres avantages pour la santé.

Des études ont montré que l’ashitaba (un légume à feuilles vertes d’Extrême-Orient) peut contribuer à améliorer la santé ainsi qu’aider à traiter un certain nombre de problèmes médicaux. Il s’agit notamment de l’immunité affaiblie par les infections bactériennes et virales, lhypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, des douleurs musculaires, et du diabète de type 1 et de type 2. Il favorise également la détoxification du sang, du foie et des reins.

Santé Nature Innovation ne censure aucune recherche médicale

Encore une fois, ce ne sont que de rapides exemples, car je n’ai absolument pas la place de vous en dire plus ici. Mais vous pouvez recevoir chez vous, chaque mois, un numéro entier des Dossiers de Santé & Nutrition rempli à ras bord d’informations capitales pour votre santé, en vous abonnant aujourd’hui.

Mais attention, Les dossiers de Santé & Nutrition ne sont pas faits pour tout le monde.

S’abonner aux Dossiers de Santé & Nutrition, c’est aussi un acte de résistance contre les dogmes du « médicalement correct ». Publication libre et indépendante, la seule préoccupation des Dossiers de Santé & Nutrition est l’objectivité scientifique et l’amélioration de votre santé.

Vous y trouverez des articles rigoureux sur toutes les branches de la recherche actuelle « alternative », comme les travaux de l’Institut Linus Pauling sur les intraveineuses de vitamine C contre les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Bref, nous parlons ouvertement des recherches qui sont aujourd’hui menées dans une extrême discrétion par des médecins peut-être trop en avance sur leur temps. Et nous savons que cela peut choquer certains.

Mais nous considérons comme tout aussi important de protéger nos lecteurs contre les fausses rumeurs :

Protégez-vous contre les médias en mal d’audimat

En effet, pas un jour ne s’écoule sans que les médias n’annoncent un danger supposément mortel dans nos assiettes ou nos étagères de salle-de-bain.

Cependant, quand vous apprenez du jour au lendemain qu’un produit utilisé depuis des dizaines d’années sans inconvénient notable est soudainement déclaré comme un poison dangereux à interdire immédiatement, il est indispensable de faire preuve d’esprit critique.

Bien souvent, derrière les gros titres des journaux, se cachent des agences de communication et de « public relations », financées par des lobbies industriels pour détruire des concurrents. Cela peut aussi être des labos cherchant à vendre des vaccins. Ou tout simplement un moyen pour les médias de faire plus d’audience.

C’est pourquoi nous vous donnons une information objective sur l’efficacité réelle des vaccins anti-grippe, ce qu’il faut penser des dangers de l’aspartame ou du Bisphénol-A.

Pour chaque sujet traité, Les dossiers de Santé & Nutrition vous garantissent que vous aurez les tout derniers résultats de la recherche scientifique, validés par les médecins les plus en pointe dans le monde entier sur les nouveaux traitements naturels.

Les dossiers de Santé & Nutrition vont chercher pour vous dans plus de cent cinquante publications spécialisées les résultats les plus prometteurs, et peut se référer à des spécialistes dans 120 pays. Il vous coûterait plusieurs centaines d’euros de vous abonner à une seule de ces revues scientifiques (sans compter temps perdu à décortiquer les articles : 95 % des publications scientifiques sont dénuées de toute information nouvelle de toutes façons…). Mais les « pépites » qui surgissent régulièrement çà et là dans ces revues sont extraites pour vous par notre équipe et vous sont aussitôt transmises de façon claire et concise.

La même chose est vraie de tous les sujets couverts par Les dossiers de Santé & Nutrition. Vous recevez des informations qui vous coûteraient des centaines d’euros chaque année, que vous auriez besoin de compiler pendant des heures, – si vous deviez les réunir vous-même.

Facile et amusant à lire

Et si vous n’avez aucune notion de médecine ni de biochimie, c’est une raison de plus de vous abonner aux Dossiers de Santé & Nutrition : malgré sa rigueur scientifique, notre revue est spécialement prévue pour les personnes qui n’ont pas de formation médicale avancée.

Chaque fois qu’un remède est présenté, Les dossiers de Santé & Nutrition vous indiquent précisément où le trouver, sous quelle forme le prendre, à quelles quantités, quels intervalles, pendant combien de temps, et les résultats à en attendre. Sans jamais recourir à des mots compliqués.

Encore une fois, ces résultats ne sont pas garantis ; les êtres humains ne sont pas des machines, et toute personne qui vous prétendrait qu’elle a la solution pour vous à 100 % doit malheureusement être considérée commenon fiable.

Toutefois, il n’y a pas de raison valable de vous priver a priori d’une information qui pourrait avoir une importance décisive pour vous. Car la nature regorge de trésors insoupçonnés, et chaque année apporte son lot de nouvelles découvertes.

Vous abonner aux Dossiers de Santé & Nutrition , c’est enfin une façon de soutenir la diffusion de la lettre d’information gratuite Santé Nature Innovation que vous recevez dans votre boîte email. Si vous appréciez notre travail et que vous souhaitez nous aider à continuer, abonnez-vous aujourd’hui aux Dossiers de Santé & Nutrition pour des informations complètes sur les maladies. Vous recevrez pour commencer, en signe de bienvenue :

Dossier n°1 :« Stratégie complète contre l’arthrose » : ce dossier vous sera envoyé dans les minutes suivant votre adhésion. Il contient tous les détails sur le régime qui combat l’arthrose et les compléments alimentaires les plus efficaces. Ce dossier vous est envoyé EN PLUS de votre abonnement et sans aucun coût supplémentaire.

Dossier n°2 : « Vaincre le diabète par l’alimentation, la révolution de la nutrition scientifique » : c’est LE dossier révolutionnaire sur le diabète de type 2. Il vous indique un régime particulier pour contrôler le diabète et dans certains cas vous en débarraser définitivement. Découvrez les remèdes anti-diabète cachés dans votre cuisine ; ce dossier, lui aussi, vous est envoyé EN PRIME, et vous ne paierez pas un centime de plus pour l’obtenir.

Dossier n°3 : « N’attendez-pas que votre médecin vous déclare Alzheimer » : ces précautions sont une solution réelle contre la maladie ». Alors que la médecine conventionnelle est totalement démunie face à cette maladie dramatique qui prend des allures d’épidémie, ce dossier clé de notre collection est un indispensable à avoir chez toutes les personnes qui souhaitent se prémunir contre l’Alzheimer. Il vous est envoyé lui aussi sans surcoût pour vous souhaiter la bienvenue dans le cercle exclusif des lecteurs des dossiers de Santé & Nutrition.

Dossier n°4 : « Reprenez le contrôle de votre prostate ». Tous les hommes de plus de 30 ans devraient lire ce dossier de toute urgence. Et les femmes qui aiment leur conjoint et leurs amis de sexe masculin, doivent s’en préoccuper elles aussi. Pourquoi? Parce que 90 % des hommes finiront avec des problèmes de santé dans cette zone. C’est une chose trop importante pour qu’elle soit ignorée. Alors si vous avez plus de trente ans, il est temps de commmencer à vous en préoccuper, et à prendre des mesures de prévention. (Comme les autres dossiers ci-dessus, vous recevrez ce dossier dans quelques minutes et vous n’avez rien à payer en plus pour l’obtenir).

Ensuite, vous recevrez chaque mois un nouveau numéro des Dossiers de Santé & Nutrition.

Tarif spécial découverte

Le prix normal de l’abonnement aux Dossiers de Santé & Nutrition est de 3,75 euros par mois, soit 45 euros par an.

Mais en vous abonnant aujourd’hui, vous bénéficiez du prix spécial découverte à 2,45 euros par mois seulement pour votre première année. Cela représente une réduction de 36 % par rapport au tarif normal.

Notez qu’il n’est possible d’offrir un tarif aussi bas que parce qu’un grand nombre de personnes généreuses ont accepté de payer plus, ce qui nous permet de diffuser nos informations à plus grande échelle.

Ce tarif spécial découverte à 2,45 euros par mois, pour la première année, vous donne droit à tout ce qui a été cité dans cette présentation, y compris les quatre dossiers spéciaux de bienvenue, que vous recevrez immédiatement après avoir validé votre abonnement.

Les années suivantes, votre abonnement sera renouvelé au tarif réduit garanti de 39 euros par an, soit encore une réduction de 13 % par rapport au prix normal, sauf opposition de votre part. Bien entendu, vous pouvez résilier votre abonnement à tout moment, sans frais et par tout moyen (téléphone, email, fax, courrier… vous trouverez toutes nos coordonnées sur notre site Internet). Vous avez notre engagement que ce prix n’augmentera pas, et que vous ne manquerez jamais aucun numéro des Dossiers de Santé & Nutrition

Notez que le montant annuel de l’adhésion aux Dossiers de Santé & Nutrition est largement inférieur au prix que vous devrez payer pour une seule consultation chez la plupart des thérapeutes. Mais nous préférons éviter que des personnes s’abonnent uniquement pour profiter du prix avantageux de la première année, et des dossiers de bienvenue que nos offrons.

Nous souhaitons en effet développer une relation de long terme avec nos lecteurs. Le principe même de la santé naturelle est d’agir en prévention, par des modifications du mode de vie, et c’est pourquoi il est important de suivre Les dossiers de Santé & Nutrition de façon régulière, sur le long terme, pour en retirer tous les bienfaits.

Pour vous abonner maintenant, cliquez sur le lien suivant : S’abonner. Vous pourrez vérifier les conditions d’abonnement avant de valider votre paiement.

Bien cordialement,

Jean-Marc Dupuis

 

Commentaires fermés

LA NEWSLETTER DOCTISSIMO

Rechercher

Votre santé

Grossesse

Bébé

Nutrition

Cuisine

Beauté

Mode

Psychologie

Forme

Médicaments

Sexualité

Environnement

Contraception :  quelle pilule choisir ?

Rencontres amoureuses

Décodez les gestes amoureuxDécodez les gestes amoureuxLors d’une rencontre, comment savoir si l’on plaît à l’autre ? De nombreux gestes inconscients traduisent nos émotions. Sachez les décoder.
Lire notre dossier

Sinusite chronique

Nouveau traitement chirurgicalNouveau traitement chirurgicalLa sinusite va bientôt bénéficier d’un nouveau traitement chirurgical, la sinuplastie par ballonnet. Cette technique possède plusieurs atouts.
Lire notre article

Les news de Doctissimo
Boire des boissons light augmenterait le risque de dépression
Lancôme, bientôt une collaboration avec Albert Elbaz
O.P.I signe une collection inspirée du Magicien d’Oz
Monoprix lance sa gamme de vêtements sur Amazon.fr
Giropharm organise des ateliers sur le bon usage des médicaments

Chirurgie esthétique

Les pires ratés des starsLes pires ratés des starsLa chirurgie esthétique peut être à l’origine de quelques ratés, même chez les stars… Découvrez notre sélection en images.
Voir les images

Tips de stars – Leighton Meester : son chignon preppy

Vidéo précédente Vidéo Suivante

Régime

Pour un régime réussi,
faites-vous accompagner !
Pour un régime réussi,  faites-vous accompagner !Découragée par des régimes successifs ? Découvrez avec Véronique les bienfaits d’une diète accompagnée d’un nutritionniste.
Voir notre vidéo

Tout savoir sur le sexe

La fellation
sur toutes les lèvres
La fellation  sur toutes les lèvresPipe, turlutte, pompier, gâterie… La fellation est une caresse buccale qui peut emmener votre partenaire au 7e ciel grâce à quelques conseils avisés.
Lire notre dossier

Le blog Bien-être
Blog bien-être
  • • Froid : on baisse le chauffage !
  • • Challenge : 1 journée total décrochage de Smartphone
  • • Qui a arrêté de fumer ?
  • Le blog bébé
    Blog bébé
  • • Du couac dans les commentaires (et du giveaway) !
  • • Rédacteur invité : moi, papa, et ce fichu cododo
  • • Le porte-bébé musical
  • Le blog Mode
    Blog Mode
  • • Beyonce x H&M ?
  • • Lancôme x Alber Elbaz en 2013 !
  • • Eleven Paris, printemps été 2013
  • Avez-vous peur des OGM ?
    Oui
    Non

    Savez-vous brûler vos calories ? – Testez vos connaissances !Tous nos quiz
    Tests de personnalité

    Savez-vous vous faire respecter ?
    Quelle est votre intelligence relationnelle ?

    Tests psycho

    Quel jaloux êtes-vous ?
    Etes-vous facile à séduire ?

    Tests Grossesse

    Calculez la date de votre accouchement
    Calculez vos congés maternité

    Tests sexo

    Que savez-vous du sexe des hommes ?
    Etes-vous un accro au sexe ?

    Notre sélection de dossiers
    ………………………………………………..
    Retour de la gastro-entérite
    Les 7 commandements de la forme en hiver
    Robe de mariée : quoi de neuf en 2013 ?
    Je me mets au sport !
    Beautyssimo : le brushing minute
    Ejaculation prématurée
    Notre sélection d’articles
    ………………………………………………..
    Greffe de gencive : le point sur l’intervention
    Que manger en cas de gastro-entérite ?
    Gérer la jalousie frère-soeur
    Recette de quiche lorraine
    Pilules 3ème génération : faut-il les arrêter ?
    Problèmes digestifs : les solutions !
    Annonces Google

    Perdre Du Ventre

    Savoir Maigrir avec JM Cohen pour éliminer vos kilos en trop

    Savoir-Maigrir.Aujourdhui.com

    Perte de Ventre rapide

    Avez vous testé La Solution à base d’Artichaut?Résultat Visible en 48H

    www.artichaut-forte.fr/

    Greffe de cheveux

    Clinique de greffe de cheveux Paris 17 000 greffes de cheveux réalisées

    challenghair-paris.com/greffe

    Commentaires fermés

    COMBATRE LA CELLULITE

    Image de Sante Nature Innovation

    Combattre la cellulite

    Il suffit presque d’être une femme pour avoir de la cellulite : jeunes ou âgées, minces ou rondes, gentilles ou pas, 90 % des femmes ont de la cellulite (2 % chez les hommes).

    Heureusement, des solutions existent pour réduire efficacement la « peau d’orange ».

    Le corps de la femme s’est adapté pour stocker des réserves

    En moyenne, le corps d’une femme contient 25 % de cellules graisseuses en plus, ce que les médecins appellent des adipocytes. Comme toujours dans le langage médical, c’est un mot compliqué, pratique pour impressionner la galerie, mais au fond tout bête : en grec, adipo veut dire graisse, cyte veut dire cellule, donc adipocyte « cellule de graisse ».

    Mais revenons aux femmes : selon la théorie de l’évolution, le corps de la femme se serait adapté pour maximiser ses chances de reproduction et de survie de son enfant. De la puberté à la ménopause, en passant par les éventuelles grossesses, le corps de la femme se prépare activement à accueillir, et nourrir, des enfants. Pour cela, il stocke de la nourriture dans les hanches, la poitrine, la face interne des genoux, les mollets, et parfois à d’autres endroits comme les épaules, l’addomen, et un peu partout sous la peau, sous forme de graisse.

    La graisse est en effet un formidable moyen de stocker des calories pour les moments difficiles.

    Notre corps consomme de l’énergie sous trois formes : les glucides, les protéines, les lipides (graisses). Après 24 heures de jeûne, les stocks de glucides (glycogène) sont épuisés. Au bout de 10 jours, ce sont les réserves de protéines qui sont épuisées. Le corps puise ensuite dans ses réserves de lipides, et là, cela peut durer beaucoup plus longtemps : un adulte d’1m70 et 70 kg compte 15 kg de réserves de graisse, donc il pourrait tenir 40 jours sans manger.

    Les femmes sont particulièrement avantagées par rapport aux hommes puisqu’elles ont des zones de stockage plus grandes dans la poitrine et les hanches, mais aussi, nous l’avons vu, parce qu’elles ont plus de cellules graisseuses.

    Et ce n’est encore pas tout : elles fabriquent aussi des hormones, les œstrogènes, qui activent le stockage de la graisse. Ces hormones entrent dans la fabrication des pilules contraceptives, et c’est la raison pour laquelle beaucoup de femmes voient leur cellulite s’accentuer lorsqu’elles prennent la pilule.

    Grâce à tout cet équipement, beaucoup de femmes ont de la facilité à constituer d’importants stocks de graisse. Ceci est formidable pour bébé, qui profitera d’un lait bien riche. Mais pour la femme qui s’examine dans la glace de la salle de bain, ou qui enfile des maillots de bain dans une cabine d’essayage par une belle journée d’avril, cet avantage compétitif peut sembler une véritable malédiction.

    3 types de cellulite

    Pour lutter efficacement contre l’aspect peau d’orange, il est impératif de connaître quel type de cellulite vous touche.

    • La cellulite adipeuse est souple au toucher. Elle apparaît surtout lorsque l’alimentation est trop riche en graisse ou en sucre, cumulé au manque d’activité physique.
    • La cellulite aqueuse ou infiltrée apparaît chez les femmes qui ne pratiquent pas ou peu de sport, chez celles qui souffrent de problèmes circulatoires ou de rétention d’eau. Une alimentation trop salée peut faire apparaître ce phénomène. Des jambes qui souffrent de cellulite infiltrée, gonflent lorsqu’il fait chaud ou lors d’un voyage en avion.
    • La cellulite fibreuse se voit à la palpation, c’est une cellulite dure, souvent douloureuse au pincement. On la reconnaît à sa couleur violacée et son installation plus ancienne la rend plus difficile à éliminer.

    Les solutions pour combattre la cellulite

    Bien que la cellulite vienne à l’origine de l’alimentation, vous avez compris que c’est en fait un mécanisme naturel de votre corps, qui fait ses réserves de graisse. Ce n’est donc pas en changeant votre régime alimentaire que vous ferez disparaître la cellulite.

    Evidemment, un régime alimentaire malsain aggrave la situation : certains types de cellulite s’accumulent à cause de l’excès de graisses ou de sucres dans les repas. Mais en réalité, la première arme contre la cellulite, ce sont les massages.

    Les massages

    Les massages sont l’arme la plus efficace contre la cellulite. Il faut les pratiquer tous les jours, et si possible matin et soir pour des résultats vraiment optimaux. En améliorant la circulation sanguine dans les amas de cellulites, en favorisant les échanges cellulaire et le drainage de la lymphe, ces massages vont casser et faire suer les capitons de graisse.

    La méthode dite du « palper-rouler » est une des plus efficaces. A l’aide de vos deux mains, pressez la zone à travailler comme si vous malaxiez une pâte à pain, puis faites la rouler du bas vers le haut, pendant plusieurs minutes. Si ce n’est pas agréable, c’est bon signe. Faites néanmoins preuve de douceur : un massage trop violent peut enkyster la cellulite et entraver le drainage.

    Il existe enfin une machine spéciale, le Cellu M6, qui agit sur le principe du palper-rouler. Cette technique est efficace, cependant, les massages manuels restent la formule la plus performante, (surtout s’ils sont effectués par votre conjoint…)

    Vous pouvez améliorer l’effet du massage grâce à une huile de massage anti-cellulite. Voici un mélange d’huiles essentielles (HE) à faire vous-même. Il stimule la circulation sanguine, la dissolution des graisses (lipolyse) et a des propriétés anti-inflammatoires.

    Ingrédients : 1ml d’HE de cyprès; 1,5ml d’HE de lemongrass; 2,5ml d’HE de cèdre de l’Atlas; 15ml d’huile végétale de calophylle et de l’huile végétale d’argan ou de sésame (quantité suffisante pour 50 ml).

    Mode d’emploi : Appliquez 10 à 20 gouttes du mélange en massant les zones à cellulite matin et soir. Faites des cures de 2 à 3 semaines, que vous pouvez renouveler en laissant toujours une semaine d’écart avant la suivante. (1)

    Notez bien que le gras des adipocytes ne peut disparaitre miraculeusement de votre corps. Certaines crèmes amincissantes qui contiennent notamment de la caféine peuvent en effet aider à chasser le gras des cellules mais encore une fois, une fois libéré dans le sang, il faut effectuer une activité physique pour le brûler et donc éliminer la cellulite.

    Les exercices physiques

    L’effet recherché est proche de celui des massages : en bougeant vos muscles, vous effectuez des pressions par dessous votre cellulite, qui permet de relancer la circulation sanguine ainsi que le liquide lymphatique. Le sport évite donc le stockage des graisses. Tous les sports sont bons pour gommer la cellulite cependant les sports aquatiques sont les meilleurs grâce aux phénomènes d’aquadrainage (massages par l’eau). On le dit même plus performant que le drainage manuel.

    Tous les sports qui sollicitent le bas du corps sont bons : le vélo, mais aussi la course à pied ou encore les cours d’abdo-fessiers.

    Boire

    Si les régimes alimentaires contre la cellulite ne sont pas très efficaces, il est en revanche intéressant de boire une quantité raisonnable d’eau par jour (1 à 1.5 L). Boire améliore la circulation et favorise l’élimination des déchets. Au contraire, une mauvaise circulation sanguine et lymphatique entrave l’élimination des déchets et favorise ainsi la stagnation du sang et de la lymphe dans le bas du corps. Cela vous donne un aspect engorgé qui aggrave la cellulite.

    Voici en outre une recette de tisane anti-cellulite, qui améliore la circulation sanguine et a des vertus anti-inflammatoire et anti-oedémateuse :

    Ingrédients : 25g de vigne rouge et 25g d’hamamélis.

    Mode d’emploi : Préparez une infusion à raison de 5g de ce mélange pour 250 ml d’eau bouillante. Buvez 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas. Faites cette cure pendant 15 jours à 3 semaines et renouvelez si besoin. (1)

    Les bains

    Image de Sante Nature Innovation

    Combattre la cellulite

    Il suffit presque d’être une femme pour avoir de la cellulite : jeunes ou âgées, minces ou rondes, gentilles ou pas, 90 % des femmes ont de la cellulite (2 % chez les hommes).

    Heureusement, des solutions existent pour réduire efficacement la « peau d’orange ».

    Le corps de la femme s’est adapté pour stocker des réserves

    En moyenne, le corps d’une femme contient 25 % de cellules graisseuses en plus, ce que les médecins appellent des adipocytes. Comme toujours dans le langage médical, c’est un mot compliqué, pratique pour impressionner la galerie, mais au fond tout bête : en grec, adipo veut dire graisse, cyte veut dire cellule, donc adipocyte « cellule de graisse ».

    Mais revenons aux femmes : selon la théorie de l’évolution, le corps de la femme se serait adapté pour maximiser ses chances de reproduction et de survie de son enfant. De la puberté à la ménopause, en passant par les éventuelles grossesses, le corps de la femme se prépare activement à accueillir, et nourrir, des enfants. Pour cela, il stocke de la nourriture dans les hanches, la poitrine, la face interne des genoux, les mollets, et parfois à d’autres endroits comme les épaules, l’addomen, et un peu partout sous la peau, sous forme de graisse.

    La graisse est en effet un formidable moyen de stocker des calories pour les moments difficiles.

    Notre corps consomme de l’énergie sous trois formes : les glucides, les protéines, les lipides (graisses). Après 24 heures de jeûne, les stocks de glucides (glycogène) sont épuisés. Au bout de 10 jours, ce sont les réserves de protéines qui sont épuisées. Le corps puise ensuite dans ses réserves de lipides, et là, cela peut durer beaucoup plus longtemps : un adulte d’1m70 et 70 kg compte 15 kg de réserves de graisse, donc il pourrait tenir 40 jours sans manger.

    Les femmes sont particulièrement avantagées par rapport aux hommes puisqu’elles ont des zones de stockage plus grandes dans la poitrine et les hanches, mais aussi, nous l’avons vu, parce qu’elles ont plus de cellules graisseuses.

    Et ce n’est encore pas tout : elles fabriquent aussi des hormones, les œstrogènes, qui activent le stockage de la graisse. Ces hormones entrent dans la fabrication des pilules contraceptives, et c’est la raison pour laquelle beaucoup de femmes voient leur cellulite s’accentuer lorsqu’elles prennent la pilule.

    Grâce à tout cet équipement, beaucoup de femmes ont de la facilité à constituer d’importants stocks de graisse. Ceci est formidable pour bébé, qui profitera d’un lait bien riche. Mais pour la femme qui s’examine dans la glace de la salle de bain, ou qui enfile des maillots de bain dans une cabine d’essayage par une belle journée d’avril, cet avantage compétitif peut sembler une véritable malédiction.

    3 types de cellulite

    Pour lutter efficacement contre l’aspect peau d’orange, il est impératif de connaître quel type de cellulite vous touche.

    • La cellulite adipeuse est souple au toucher. Elle apparaît surtout lorsque l’alimentation est trop riche en graisse ou en sucre, cumulé au manque d’activité physique.
    • La cellulite aqueuse ou infiltrée apparaît chez les femmes qui ne pratiquent pas ou peu de sport, chez celles qui souffrent de problèmes circulatoires ou de rétention d’eau. Une alimentation trop salée peut faire apparaître ce phénomène. Des jambes qui souffrent de cellulite infiltrée, gonflent lorsqu’il fait chaud ou lors d’un voyage en avion.
    • La cellulite fibreuse se voit à la palpation, c’est une cellulite dure, souvent douloureuse au pincement. On la reconnaît à sa couleur violacée et son installation plus ancienne la rend plus difficile à éliminer.

    Les solutions pour combattre la cellulite

    Bien que la cellulite vienne à l’origine de l’alimentation, vous avez compris que c’est en fait un mécanisme naturel de votre corps, qui fait ses réserves de graisse. Ce n’est donc pas en changeant votre régime alimentaire que vous ferez disparaître la cellulite.

    Evidemment, un régime alimentaire malsain aggrave la situation : certains types de cellulite s’accumulent à cause de l’excès de graisses ou de sucres dans les repas. Mais en réalité, la première arme contre la cellulite, ce sont les massages.

    Les massages

    Les massages sont l’arme la plus efficace contre la cellulite. Il faut les pratiquer tous les jours, et si possible matin et soir pour des résultats vraiment optimaux. En améliorant la circulation sanguine dans les amas de cellulites, en favorisant les échanges cellulaire et le drainage de la lymphe, ces massages vont casser et faire suer les capitons de graisse.

    La méthode dite du « palper-rouler » est une des plus efficaces. A l’aide de vos deux mains, pressez la zone à travailler comme si vous malaxiez une pâte à pain, puis faites la rouler du bas vers le haut, pendant plusieurs minutes. Si ce n’est pas agréable, c’est bon signe. Faites néanmoins preuve de douceur : un massage trop violent peut enkyster la cellulite et entraver le drainage.

    Il existe enfin une machine spéciale, le Cellu M6, qui agit sur le principe du palper-rouler. Cette technique est efficace, cependant, les massages manuels restent la formule la plus performante, (surtout s’ils sont effectués par votre conjoint…)

    Vous pouvez améliorer l’effet du massage grâce à une huile de massage anti-cellulite. Voici un mélange d’huiles essentielles (HE) à faire vous-même. Il stimule la circulation sanguine, la dissolution des graisses (lipolyse) et a des propriétés anti-inflammatoires.

    Ingrédients : 1ml d’HE de cyprès; 1,5ml d’HE de lemongrass; 2,5ml d’HE de cèdre de l’Atlas; 15ml d’huile végétale de calophylle et de l’huile végétale d’argan ou de sésame (quantité suffisante pour 50 ml).

    Mode d’emploi : Appliquez 10 à 20 gouttes du mélange en massant les zones à cellulite matin et soir. Faites des cures de 2 à 3 semaines, que vous pouvez renouveler en laissant toujours une semaine d’écart avant la suivante. (1)

    Notez bien que le gras des adipocytes ne peut disparaitre miraculeusement de votre corps. Certaines crèmes amincissantes qui contiennent notamment de la caféine peuvent en effet aider à chasser le gras des cellules mais encore une fois, une fois libéré dans le sang, il faut effectuer une activité physique pour le brûler et donc éliminer la cellulite.

    Les exercices physiques

    L’effet recherché est proche de celui des massages : en bougeant vos muscles, vous effectuez des pressions par dessous votre cellulite, qui permet de relancer la circulation sanguine ainsi que le liquide lymphatique. Le sport évite donc le stockage des graisses. Tous les sports sont bons pour gommer la cellulite cependant les sports aquatiques sont les meilleurs grâce aux phénomènes d’aquadrainage (massages par l’eau). On le dit même plus performant que le drainage manuel.

    Tous les sports qui sollicitent le bas du corps sont bons : le vélo, mais aussi la course à pied ou encore les cours d’abdo-fessiers.

    Boire

    Si les régimes alimentaires contre la cellulite ne sont pas très efficaces, il est en revanche intéressant de boire une quantité raisonnable d’eau par jour (1 à 1.5 L). Boire améliore la circulation et favorise l’élimination des déchets. Au contraire, une mauvaise circulation sanguine et lymphatique entrave l’élimination des déchets et favorise ainsi la stagnation du sang et de la lymphe dans le bas du corps. Cela vous donne un aspect engorgé qui aggrave la cellulite.

    Voici en outre une recette de tisane anti-cellulite, qui améliore la circulation sanguine et a des vertus anti-inflammatoire et anti-oedémateuse :

    Ingrédients : 25g de vigne rouge et 25g d’hamamélis.

    Mode d’emploi : Préparez une infusion à raison de 5g de ce mélange pour 250 ml d’eau bouillante. Buvez 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas. Faites cette cure pendant 15 jours à 3 semaines et renouvelez si besoin. (1)

    Les bains

    Prendre une douche froide sur les capitons permet de combattre la cellulite. L’eau froide permet de relancer la circulation sanguine. Elle est donc tout à fait recommandée pour combattre la cellulite. Pour une vraie efficacité, effectuez ce geste chaque jour à la fin de votre douche en partant des chevilles jusqu’à la taille. Terminez par un massage profond avec une huile amincissante, ainsi qu’indiqué ci-dessus.

    Vous pouvez enfin prendre un bain aux plantes actives contre la cellulite et raffermissantes :

    Ingrédients : 1 poignée de fucus vésiculeux, 1 poignée de pissenlit, 1 poignée de prêle des champs et 1 poignée de camomille.

    Mode d’emploi : Faites une infusion forte d’une poignée de chacune de ces plantes dans 2 litres d’eau. Laissez refroidir, filtrez et ajoutez à l’eau de votre bain. (1)

    Voilà. Gardez bien en tête que lutter contre la cellulite, c’est au bout du compte lutter contre la Nature, ce qui n’est pas facile. Mais s’il est difficile voire impossible de se débarrasser totalement de sa cellulite, on peut au moins revenir à une situation acceptable grâce aux méthodes ci-dessus.

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

    ******************************

    Publicité :

    Prendre une douche froide sur les capitons permet de combattre la cellulite. L’eau froide permet de relancer la circulation sanguine. Elle est donc tout à fait recommandée pour combattre la cellulite. Pour une vraie efficacité, effectuez ce geste chaque jour à la fin de votre douche en partant des chevilles jusqu’à la taille. Terminez par un massage profond avec une huile amincissante, ainsi qu’indiqué ci-dessus.

    Vous pouvez enfin prendre un bain aux plantes actives contre la cellulite et raffermissantes :

    Ingrédients : 1 poignée de fucus vésiculeux, 1 poignée de pissenlit, 1 poignée de prêle des champs et 1 poignée de camomille.

    Mode d’emploi : Faites une infusion forte d’une poignée de chacune de ces plantes dans 2 litres d’eau. Laissez refroidir, filtrez et ajoutez à l’eau de votre bain. (1)

    Voilà. Gardez bien en tête que lutter contre la cellulite, c’est au bout du compte lutter contre la Nature, ce qui n’est pas facile. Mais s’il est difficile voire impossible de se débarrasser totalement de sa cellulite, on peut au moins revenir à une situation acceptable grâce aux méthodes ci-dessus.

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

    ******************************

    Publicité :

    Commentaires fermés

    LA METHODE COUE – SOYEZ UN PEU PLUS NEGATIF ?

    Image de Sante Nature Innovation

    Soyez un peu plus négatif

    C’est autour des années 1900 qu’Emile Coué, pharmacien, inventa la fameuse « méthode Coué ».

    Grand promoteur de « l’autosuggestion », il rédigea un traité affirmant que, pour aller mieux, il fallait se répéter tous les soirs, dans son lit : « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux ».

    Ses théories, inspirées de Bernheim, connurent un succès international. Elles furent reprises aux Etats-Unis par Norman Vincent Peale, auteur de « The Power of Positive Thinking » (La puissance de la pensée positive). Publié dans les années 50, son livre fut interprété par le grand public comme une « grande nouveauté ». Il conseillait lui aussi de faire des efforts délibérés pour parler de tout de façon positive, ce qui ne tarderait pas, selon lui, à nous rendre plus heureux.

    Et aujourd’hui, soixante ans plus tard, magazines et psys nous recommandent toujours, pour aller mieux, d’adopter la « positive attitude », nous présentant cette solution comme moderne.

    Il n’y a pas de doute que, pour une partie de la population, s’efforcer de voir la vie en rose aide à maintenir le moral.

    Mais il semblerait que, pour d’autres, ces efforts produisent l’effet inverse : imaginer que l’avenir sera forcément radieux renforce la peur d’échouer et de souffrir si ces attentes ne se réalisent pas. Et au contraire, se préparer à quelque accident peut provoquer un soulagement, et même des bouffées de bonheur, lorsqu’on s’aperçoit que, finalement, tout s’est bien passé !

    La question est de savoir : à quelle catégorie appartenez-vous ?

    A quelle catégorie appartenez-vous ?

    Si vous êtes dans la seconde catégorie, celle des personnes qui préfèrent s’attendre au pire, il est probable que votre entourage vous reproche volontiers d’être pessimiste, défaitiste, triste.

    Mais la réalité est que ce n’est pas forcément le cas.

    Vous pratiquez peut-être, sans le savoir, ce que le psychothérapeute new-yorkais Albert Ellis, décédé en 2007, appelait « la voie négative vers le bonheur ».

    Il s’agit d’un des principes clés de la philosophie stoïcienne, qui date de la Grèce antique : le meilleur moyen de se préparer à un avenir incertain est parfois d’envisager le scénario du pire, et non du meilleur.

    Si vous craignez de perdre votre emploi, votre argent, votre « niveau de vie », le philosophe stoïcien Sénèque conseillait de passer régulièrement quelques jours dans la misère, vous nourrissant « de la nourriture la plus chétive et la plus commune, couvert d’un vêtement rude et grossier ». « Nous serons riches avec moins d’inquiétude, si nous savons combien la pauvreté est facile à supporter. » expliquait-il. (1)

    Cela vaut aussi dans nos relations avec les personnes que nous aimons : si l’on ne place pas trop d’espoir ou de confiance dans ce qu’elles vont faire pour nous, on est moins facilement déçu. Ne rien attendre, ou peu attendre, élimine le ressentiment, la déception, et favorise au contraire les bonnes surprises.

    Préparez-vous au pire

    Le fait de réfléchir calmement au scénario du pire et de s’y préparer mentalement est un exercice bien connu des philosophes. Ils l’appellent le « Premeditatio Malorum », c’est-à-dire la préméditation des maux, ou des malheurs.

    Le but est de s’imaginer dans la pauvreté, la souffrance et la mort. Vous devez considérer la réalité de l’existence face à face, ne pas nier que cela pourrait vous arriver, que cela va même sûrement vous arriver dans le cas de la mort. Mais vous devez en même temps bien avoir à l’esprit que ce ne sont pas des choses tristes ou injustes, puisqu’elles ne dépendent pas de nous. Ce sont des faits de la nature, et la seule manière d’y échapper aurait été de ne pas naître.

    Cette technique peut aider à limiter l’anxiété. Un tiers de la population environ y recourt de façon spontanée. Les psychologues appellent cela du « pessimisme défensif ». La pensée positive, par contraste, vise à vous convaincre que tout ira bien, ce qui peut renforcer chez certains la conviction qu’il serait catastrophique que ce ne soit pas le cas.

    Si vous êtes dans la catégorie des « pessimistes défensifs », vous serez en fait plus heureux si vous arrêtiez d’essayer de vous réjouir de l’avenir. En réduisant vos attentes, et même en vous préparant au pire, votre vie vous apportera plus de satisfaction.

    Pourquoi les personnes vivant dans les pays pauvres se déclarent-elles souvent plus heureuses que les habitants des pays riches ? C’est parce qu’elles sont conscientes que rien ne leur est acquis, et sont prêtes psychologiquement à chaque instant à tout perdre : leur maison, leurs proches, leur vie…

    La conséquence est que, tant qu’elles ne sont pas tuées, elles considèrent que, finalement, tout va bien, et remercient le Ciel tous les matins d’être toujours en vie, même si elles manquent de tout ! D’où leur capacité de sourire, rire, se réjouir, y compris au milieu de difficultés qui nous paraissent insurmontables.

    Au contraire, dans les pays riches, nous avons des exigences extrêmement fortes. Nous considérons comme parfaitement normal, par exemple, de pouvoir déposer nos enfants à l’école tous les matins et que des gens s’en occupent jusqu’au soir. Ou que notre maison soit chauffée. Ou qu’il y ait de la nourriture dans les magasins, de l’essence dans les pompes à essence. Si jamais le moindre grain de sable se glisse dans la mécanique, nous éprouvons une énorme impression d’injustice, de colère. Il en va de même pour nos projets professionnels, nos projets de vacances, etc.

    Envisager le pire : la voie de la réussite

    La question du niveau de bonheur que nous ressentons est donc en fait extrêmement lié à la question de nos attentes. Plus nous attendons des autres, et de la vie, plus haut est le risque d’éprouver de la déception, de la tristesse, si ces espoirs sont déçus.

    Pendant la Guerre du Vietnam, les soldats américains emprisonnés par les Viet Congs et qui avaient le plus d’espoir dans l’avenir – d’être libérés à Noël par exemple – avaient le moins de chance de survivre. Ceux qui s’attendaient au pire, au contraire, parvenaient à résister parce qu’ils n’étaient jamais surpris ni déçus, et ne fondaient pas d’espoirs déraisonnables sur les bonnes intentions de leurs tortionnaires.

    Des recherches menées par Saras Sarasvathy, professeur associée d’administration des entreprises à l’Université de Virginie, montrent que vivre sans attentes déraisonnables n’est pas seulement nécessaire à un meilleur équilibre intérieur ; cela entraîne aussi souvent une plus grande réussite professionnelle.

    Dans un projet de recherche, elle a interrogé 45 chefs d’entreprise ayant mené leur société jusqu’à l’introduction en Bourse (étape considérée aux Etats-Unis comme l’ultime succès pour un entrepreneur). Aucun d’entre eux n’avait planifié cela au départ, ni n’avait fait d’étude de marché lui ayant permis de prévoir ce succès.

    Au contraire, au lieu de se fixer un objectif magnifique, puis d’établir un plan pour l’atteindre, tous ces entrepreneurs étaient partis de la réalité de leur situation, des ressources qu’ils avaient à disposition, puis avaient fait le point sur les objectifs qu’il était raisonnable d’atteindre, vu les contraintes. Plutôt que de réfléchir à la possibilité de gains spectaculaires, ils se sont demandés quelle serait leur perte si l’entreprise échouait. Si cette perte leur semblait supportable, ils se mettaient au travail. (2)

    La « voie négative » est donc une école de réalisme, et c’est peut-être ce qui explique que les personnes qui l’empruntent réussissent souvent mieux que les autres. L’avenir est en effet incertain, et il est vrai que les choses peuvent mal tourner, aussi bien que bien tourner. Si vous ne vous êtes préparés qu’à la deuxième hypothèse, vous vous retrouvez tout déconfit si les choses tournent mal.

    Au contraire, si vous vous étiez préparés à ce que les choses tournent mal, et que vous avez la divine surprise de voir qu’elles tournent bien, vous êtes alors en position optimale pour profiter de la situation au maximum.

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

    Commentaires fermés

    SANTE INNOVATION -

    Etre un peu stressé peut être bon pour vous

    « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort », a dit Nietzsche.

    Et en effet, la plupart des agressions du quotidien sont bonnes pour notre santé. Cela est vrai de la plupart des bactéries et microbes, qui stimulent et renforcent notre système immunitaire.

    Cela est vrai du froid et du chaud, qui augmentent notre métabolisme, et rendent notre corps plus résistant aux variations climatiques.

    Cela est vrai des efforts brusques : faire du sport provoque de multiples micro-déchirures dans nos muscles, épuise nos réserves de vitamines, de minéraux, d’hormones, d’oxygène, et provoque de l’inflammation. Et pourtant, à partir du moment où l’on peut boire, manger, et se reposer après, l’exercice physique fortifie le corps.

    Cela est vrai également des « agressions » mentales : obligés de répondre à des questions difficiles, de retrouver notre chemin quand nous sommes perdus, de gérer des situations tendues avec nos collègues, notre famille, nous développons les capacités de notre cerveau : meilleures perceptions, meilleure mémoire, expérience accumulée qui nous fera prendre, à l’avenir, de meilleures décisions.

    Bien que le stress soit aujourd’hui désigné comme l’ennemi universel de la bonne santé et du bien-être, la réalité est qu’il n’y a que certaines agressions, particulièrement violentes, importantes, ou durables, qui nuisent vraiment à nos organismes.

    La plupart du temps, c’est le contraire : le stress est en fait bon pour nous !

    Un phénomène universel

    Les scientifiques appellent ce phénomène l’hormèse. Il se produit lorsqu’un être vivant, exposé à des toxines ou à un stress, en sort renforcé. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce phénomène est extrêmement courant, il est même la règle dans le monde du vivant : les champignons, les bactéries, les insectes, les plantes, les algues et les animaux ont tous cette faculté d’adaptation.

    Les êtres vivants, en effet, ont tous une certaine capacité à conserver leur équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes extérieures. Et ils le font en adaptant leur milieu intérieur. C’est ce que le grand médecin Claude Bernard a appelé l’homéostasie.

    L’important est de ne pas solliciter l’organisme au-delà de sa capacité d’adaptation. Mais le pire pour un être vivant est l’absence complète de difficultés, de toxines, de bactéries, de nécessité de faire des efforts. C’est cela qui affaiblit le plus l’organisme, et finirait par nous tuer !

    Si, par exemple, vos bras sont habitués à porter un téléphone portable ou un sac-à-main, et qu’ils doivent soudain soulever 12 fois de suite un poids de 10 kg, à la salle de gym, ils deviendront plus forts, meilleurs (j’ai bien écrit 10 kg, et non 30…). Et le plus formidable est que nos corps ne se contentent pas de compenser le stress. Vous surcompensez. Vous devenez plus fort, plus résistant que nécessaire pour résister au stress que vous avez subi. Car notre corps prévoit toujours une marge, il cherche à en faire un peu plus que le minimum pour assurer sa simple sécurité.

    Cela veut dire que beaucoup de choses que nous considérons comme pénibles, désagréables, mauvaises, sont en fait bonnes pour nous. Ces agressions qui semblent sur le coup nous causer du tort, renforcent nos organismes et notre capacité d’adaptation sur le long terme.

    Voici quelques exemples, au-delà de l’exercice physique qui est un cas évident :

    Le jeûne

    Sauter un repas de temps en temps, ou manger juste un peu moins qu’à sa faim (restriction calorique) provoque un stress mais augmente la sensibilité à l’insuline (ce qui est bien), diminue la masse graisseuse, améliore le bilan sanguin lipidique, et augmente la longévité. Cela permet au corps de se débarrasser de cellules mortes ou malades, et d’éliminer les toxines.

    Les polyphénols

    Connaissez-vous ces pigments qui donnent leur couleur aux plantes, et qui ont tant d’effets favorables sur la santé ?

    Les plantes n’ont pas évolué de cette manière pour le seul profit des clients des boutiques de produits frais bios.

    Les polyphénols existent pour protéger les plantes du stress oxydatif, des radiations solaires, et des prédateurs. Hé oui : ce sont des pesticides naturels, des toxines fabriquées par les plantes pour lutter contre les insectes. Ils ne nous tuent pas, évidemment, mais ils vont irriter nos organismes juste assez pour provoquer une réaction d’adaptation au niveau cellulaire entraînant les innombrables bienfaits pour la santé attribués aux fruits et légumes. Si nous mangions des camions de myrtilles, nous ferions sans doute une overdose d’anthocyanine. Mais une ou deux poignées fortifient la santé.

    Douches froides

    Comme je l’ai déjà écrit, sans toutefois utiliser le mot d’hormèse, les douches d’eau froide provoquent une réaction d’adaptation du corps. On constate une hausse de la production endogène (par le corps lui-même) d’antioxydants, et une meilleure réponse immunitaire.

    Soleil

    Notre capacité à bronzer au soleil est un cas classique d’hormèse. Le bronzage rend la peau plus résistante, réduit le risque de cancer de la peau, indique que nous avons produit de la vitamine D, et nous rend… plus beaux !

    Radiations

    Bien que la plupart des scientifiques supposent que les radiations sont toujours mauvaises, y compris à des doses très faibles, des recherches menées au Japon indiquent au contraire que de faibles doses de radiations, telles qu’on en trouve dans certains sites naturels, pourraient en réalité protéger contre le cancer via le mécanisme d’hormèse. (1)

    On ne sait pas toujours quels sont les mécanismes biologiques derrière l’hormèse, mais cela pourrait être lié au NRF2, un facteur de transcription qui, lorsqu’il est activé, permet l’expression de gènes impliqués dans la réaction antioxydante, la détoxification et la protection cellulaire. De nombreux « agresseurs » comme l’effort physique, la restriction calorique, les polyphénols, les radiations et la lumière solaire activent le NRF2.

    J’insiste enfin sur le fait que le stress, ou l’agression, ne renforce l’organisme en général qu’à dose faible ou mesurée. Si jeûner occasionnellement est excellent pour la santé, la famine déclenche au contraire une dégradation tragique de la santé. Vingt minutes d’exposition au soleil vous donne un joli bronzage et votre dose de vitamine D, mais trois heures sur une peau non préparée provoque de graves brûlures. Un petit choc émotionnel fait monter votre niveau d’adrénaline et de cortisol, augmentant votre capacité de perception de votre environnement ; en revanche, une année de stress chronique épuisera vos glandes adrénales, et affaiblira votre organisme.

    Alors arrêtons de stresser au sujet du stress quotidien, et contentons-nous d’agir lorsque nous subissons de vraies agressions graves qui mettent effectivement nos vies en danger.

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

    Commentaires fermés

    AGENDA DE L’ASSOCIATION CENTRE MILHAUD

    Centre Milhaud Milhaud (centremilhaud@hotmail.fr)
    Pièce jointe
    14:27

    Photos

    4 pièces jointes (total 4,7 Mo)
    Télécharger AFFICHE CAMP DES MILLES.JPG (2,4 Mo)
    AFFICHE CAMP DES MILLES.JPG
    Télécharger
    Afficher L'ART EN DIX QUESTIONS COURCHIA.JPG dans le diaporama
    Télécharger
    Afficher SOIREE PREELECTORALE.JPG dans le diaporama
    Télécharger
    Télécharger Affiche GAD Aix(2)[1].pdf (271,9 Ko)
    Affiche GAD Aix(2)[1].pdf
    Télécharger

     

    Agenda

    Janvier

    2013

    Jeudi 17 janvier 2013 à 19h30 : Soirée pré-électorale / Législatives anticipées en Israël – Par Frédéric ENCEL. Animateur : Gilbert Benhayoun.

    Dimanche 27 janvier 2013 à 14h30 : Visite guidée du site mémorial du Camp des Milles (réservation obligatoire au 04 42 27 37 94)


    Jeudi 31 janvier à 19h30 : Une autre vision – l’Art en dix questions.
    Par Henri Eskenazi et Jean-Paul Courchia.
    Ouverture du GAD :
    Groupe d’aide aux devoirs tous les mercredis après-midi à partir de Janvier 2013.



    Centre Culturel Darius Milhaud

    3 bis rue de Jérusalem

    13602 Aix en Provence Cédex 1

    Tél/fax : 04 42 27 37 94

    www.centredariusmilhaud.org

     

    Commentaires fermés

    WP Login