Archive for février, 2014

Ski : plus de morts avec le casque

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

 

Ski : plus de morts avec le casque

Chère lectrice, cher lecteur,

Un intéressant article est paru dans la presse française, expliquant que les skieurs qui portent un casque ont plus de risques de mourir [1].

Le pilote de formule 1 Mickaël Schumacher, gravement blessé à la tête, portait un casque au moment de son accident de ski.

Parmi les enfants qui font du ski, 97 % sont aujourd’hui équipés de casques, et 72 % des adolescents.

Mais les traumatismes crâniens dans les stations de ski françaises sont en hausse depuis l’an 2000 [2]. C’est la même chose en Amérique du Nord : une étude de l’université de médecine du Michigan a montré une augmentation de 60 % des blessures à la tête sur les pistes américaines entre 2004 et 2010, depuis que tout le monde porte un casque. Les autres blessures sont restées stables sur la même période [3] !

Sur la saison 2008-2009, plus de la moitié des personnes décédées dans les stations américaines de ski portaient un casque au moment de l’accident.

C’est évident : le port du casque pousse à prendre plus de risques. Les enfants et les adolescents, qui ont déjà une tendance naturelle à l’imprudence, vont encore plus loin lorsqu’on leur met un casque. Ils ont l’illusion d’être protégés. D’où beaucoup d’accidents parfois tragiques en ski, snowboard, vélo, scooter…

Trop de sécurité tue la sécurité

J’ai remarqué que mes enfants sont tellement habitués à ce qu’on les ceinture en voiture, qu’on les casque quand ils font du vélo, qu’on les fasse jouer dans des aires de jeu sécurisées où ils n’ont aucune chance de se faire mal, même s’ils font exprès de tomber du toboggan, que leur cerveau me paraît parfois en manque furieux d’adrénaline.

Je ne sais pas si vous avez dans votre ville ce panneau automatique, avec un petit bonhomme qui vous sourit quand vous roulez plus lentement que 50 km/h, et qui vous fait « bouh ! » quand vous dépassez le 50.

Dès que mes enfants ont compris comment ça fonctionnait, ils se sont mis à hurler dans la voiture à l’approche du panneau : « Vas-y Papa, accélère ! Oouaiii, le petit bonhomme n’est pas content !!! »

C’est tellement évident…

Pendant les vacances de la Toussaint, nous nous promenions le long d’un port. Comme c’était marée basse et que l’eau s’était retirée, il y avait quinze mètres de vide très impressionnants au-dessus de la mer.

Valérie et moi avions nos enfants qui jouaient sur le quai, et s’amusaient à pousser notre petit dernier dans sa poussette à toute vitesse.

Je ne vais pas vous dire que nous n’avions pas une sorte de boule dans l’estomac en les voyant faire.

Mais nous nous sommes regardés, et nous n’avons pas eu besoin de parler pour savoir que nous ressentions exactement la même chose : ces enfants n’avaient pas besoin que leurs parents viennent leur dire une fois de plus qu’ils devaient faire attention ; pour une fois qu’il y avait une sorte de danger quelque part dans leur environnement, nous les aurions excédés si nous avions exigé qu’ils reviennent dans le périmètre des tapis en gomme, des air-bags, et des aires de jeu sans balançoire (les lecteurs qui n’ont pas de jeunes enfants l’ignorent peut-être mais les balançoires traditionnelles, qui montent haut et qui vont vite, ont désormais été supprimées de la plupart des jardins publics : « trop dangereux »).

Le casque peut être utile, à petite vitesse

Ceci dit, cela reste une bonne chose de mettre un casque pour toutes les activités dangereuses, y compris le ski et le vélo. Mais il est indispensable de rappeler aux petits (et aux grands) que le meilleur des casques n’offre pratiquement plus aucune protection dès qu’on dépasse un choc à plus de 30 km/h…

Le médecin écossais Mike Lagran, président de l’Association internationale pour le ski en sécurité explique sur son site que :

« des biomécaniciens ont démontré que pour protéger la tête d’un impact direct à 50 km/h, avec le matériel actuellement disponible, il faudrait un casque d’une épaisseur de 18 cm, d’une largeur de 50 cm et d’un poids de 5 kilos minimum » [4].

Rien à voir, donc, avec les petits casques en plastique et polystyrène utilisés actuellement.

Faut-il interdire aux hommes de faire des exploits ?

L’article du journal en ligne Rue89 que j’ai cité explique que si tant de jeunes se blessent en sport, c’est en partie à cause de la société Red Bull et d’autres, qui diffusent auprès de la jeunesse des vidéos spectaculaires, exaltant des sports extrêmes… et extrêmement dangereux.

Les jeunes auraient des accidents en voulant imiter les voltigeurs qui sautent des falaises, dévalent à ski des barres rocheuses, réalisent d’incroyables acrobaties en snowboard ou à moto.

J’ai voulu juger moi-même de ces vidéos. Hé bien, je suis totalement époustouflé devant le courage de ces hommes et la beauté de ces images.

Ils courent des risques… c’est sûr.

Il y a des accidents… c’est sûr.

Mais interdire à l’homme de réaliser de tels exploits, et empêcher la jeunesse de s’en émerveiller, ce serait tenter de la réduire à un troupeau de bovins, bien « en sécurité », mais privés de ce qui constitue la grandeur de l’humanité : le courage, l’héroïsme, dans une totale gratuité, pour la simple beauté du geste.

Oui des hommes sont morts en s’élançant à la découverte des océans, en escaladant les montagnes, en traversant la jungle ou en partant pour le le Pôle Nord, pour la Lune ou les étoiles.

Mais pour moi, leur vie n’en a pas été gâchée pour autant. Ils ont ouvert la voie à d’autres, et ils nous ont donné à tous la joie profonde de contempler de si belles prouesses, et de pouvoir ressentir jusqu’aux tréfonds de notre être que l’univers des possibles peut sans cesse être repoussé.

Ce n’est que mon opinion, bien sûr. Et je comprends qu’on puisse ne pas la partager. Mais voici par exemple deux vidéos d’exploits sportifs extrêmes qu’on peut voir sur Internet. Quel que soit votre avis, je vous recommande de les regarder : Worlds biggest wave ever surfed et  GoPro: Backflip Over 72ft Canyon – Kelly McGarry Red Bull Rampage 2013

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis
Retrouvez mes meilleures chroniques dans L’ Intégrale Santé Naturelle (J.-M. Dupuis, 2013, SNI éditions, 384 p.) disponible ici (lien cliquable). Tous mes droits d’auteur seront reversés à l’ Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, association sans but lucratif qui défend le droit de chacun de se soigner autrement. Acheter mon livre est aussi un moyen de soutenir leur généreux combat.

******************************
Publicités :

Mauvaise réputation : Les hormones ont mauvaise presse. Elles sont pourtant des substances naturellement produites par l’organisme et indispensables au bon fonctionnement de votre corps, contrairement aux sucres, pesticides ou huiles trans. Apprenez-en plus grâce à l’un des tous meilleurs endocrinologues mondiaux dans cette vidéo (lien cliquable).

Avant-première : Alors que se multiplient les scandales autour des médicaments chimiques, une petite élite de personnes bien informées bénéficient, elles, de traitements naturels auxquels le grand public n’aura pas accès avant des années. Vous pourriez peut-être faire partie de ce club très fermé, vous aussi. Allumez le son de votre ordinateur et regardez sur la présentation qui se trouve ici.

Pas vu à la TV : Retrouvez toute l’actualité de la santé naturelle, indépendante et sans concession grâce àAlternatif Bien-Être, journal de référence de la santé naturelle, à découvrir ici (lien cliquable).

******************************

Si vous n’êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitement,inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir la lettre Santé Nature Innovation sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n’hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction « transférer ce message » dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l’un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

Sources :

[1] Les skieurs qui portent un casque ont plus de risques de mourir

[2] Selon l’association Médecins de Montagne, citée dans l’article cité à la note précédente.

[3] Abstracts from the WMS 2012 Annual Scientific Conference

[4] Helmets for snow sports

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie

Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de SNI Editions. Pour toute question, merci d’adresser un message à contact@santenatureinnovation.com

******************************

Vous recevez ce message à l’adresse williamelbez@gmail.com car vous avez souscrit à Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

 

Commentaires fermés

CLUB BIEN MINCIR -Brûler les graisses maintenant

5 ALIMETS A NE JAMAIS MANGER

Trim Down Club Member Success StoriesTOMS0157 : « De quelle sorte de vaudou s’agit-il……? Presqu’un mois avec ce programme et 5 kg en moins alors que j’ai mangé bien plus qu’avant, je recommanderais ça à tout le monde, n’y changez rien !!! »… *


Trim Down Club Member Success StoriesDANGER : « Je trouve vraiment que le programme du Club Bien Mincir est un TRES bon investissement. La plupart des autres programmes vous font payer chaque mois, et cela peut revenir bien plus cher en fin d’année. Sachant qu’il s’agit d’un prix unique pour moins d’un repas dans un restaurant, je trouve que c’est un programme génial. J’adore tous les articles et les études récentes que je regarde un peu chaque soir. Depuis que j’ai commencé mon régime il y a trois semaines, je me suis rendu compte que pas une seule fois j’ai eu une sensation de faim. Il y a beaucoup à manger sur le menu »… *


Trim Down Club Member Success StoriesKAT : « J’ai rejoint le club Bien Mincir début février (et mon mari aussi depuis que je cuisine lol)… J’ai dépassé mon objectif de poids de 61 kg… et j’ai commencé la partie stabilisation du régime. Je mesure 1,70 m. Mon mari qui avait plus à perdre que moi, a perdu 20 kg pendant la même période de temps. Nous n’avons jamais eu faim pendant la phase de régime ni eu la sensation de nous priver. En fait, nous nous sentons vraiment PLEINS pour changer ! Je crois que tous nos copains ont adoré les merveilleux repas que nous leur avons préparés. Les graines germées ? Qui connaissait ça lol ! L’épeautre ? Oh ! Le quinoa ? Maintenant des aliments de base que nous adorons, sont les lentilles, l’orge et la VRAIE avoine » *


Trim Down Club Member Success StoriesRITA : « J’ai perdu 4 kg et demi et je suis ce régime depuis un mois maintenant. Au moins la balance évolue et j’en suis heureuse. Pendant 3 ans mon poids n’avait pas bougé. Le médecin m’a dit que je devais manger parce que je m’entraîne 7 jours sur 7. Après avoir rejoint le club, mon poids a évolué car maintenant je mange. Et je mange beaucoup ! » *


Trim Down Club Member Success StoriesELENACF : « Je ne me sens pas affamée et suivre mon programme me fait me sentir motivée et dynamique. Mais aujourd’hui je ne me sentais pas au mieux de ma forme et j’ai reçu un mail du Club Bien Mincir qui m’a redonné l’optimisme et la motivation pour continuer. Merci » *


Trim Down Club Member Success StoriesKSPRIETSMA : « Je trouve ce site super, recevoir du soutien et des conseils aide vraiment à manger plus sain. Je me sens tellement mieux » *


Trim Down Club Member Success StoriesBARBARAMW : « J’adore le menu. Mon mari et moi avons pris pour le dîner le gratin de pommes de terre, tomates, brocoli et fromage blanc. Délicieux » *


Brûler les graisses maintenant

* Avis de non-responsabilité : Tous les témoignages présentés ci-dessus sont réels et ont été écrits par des membres réels du Club Bien Mincir. Prenez en compte que ces témoignages ne présentent pas nécessairement les résultats typiques du programme Club Bien Mincir. Les résultats peuvent évoluer entre les différents membres du programme Club Bien Mincir en fonction des entraînements de chacun, de ses gènes, de son âge, de son sexe, de sa motivation personnelle et d’autres facteurs. Veuillez consulter un médecin avant de commencer tout exercice ou programme de régime.

Vous voulez en savoir plus sur cette présentation ?

Dans cette présentation gratuite mais essentielle, nous allons vous parler de cinq aliments souvent présentés comme étant bons pour la santé mais qui peuvent en réalité vous faire grossir. Vous consommez certainement ces aliments tous les jours sans savoir que non seulement ils ajoutent des centimètres à votre tour de taille, mais ils vous empêchent également de perdre du poids.

Club Bien MincirQu’est-ce que le Club Bien Mincir ?Le Club Bien Mincir est un réseau social exclusif qui offre à ses membres des informations de valeur sur la diététique et la nutrition. Notre objectif est de partager avec nos membres des informations capitales et actualisées, des news, des études récentes ainsi que des astuces de nutrition.Vous apprendrez quels sont les aliments à privilégier et ceux à éviter afin de perdre du poids et d’être en bonne santé. Nous voulons transmettre des informations simples et vérifiées que nos membres pourront mémoriser, partager et utiliser dans la pratique.

Le thème de notre programmeVotre corps a naturellement tendance à rester mince et sain. Lorsque vous lui fournissez la nourriture idéale dans les bonnes proportions, il brûle naturellement les excès de graisse. Nous vous montrons comment !

Club Bien MincirLe Planificateur de repas personnalisé : mettez votre organisme en mode de combustion de graisses toute la journée !Choisissez vos aliments préférés dans le Planificateur de repas personnalisé et celui-ci crée instantanément un menu hebdomadaire composé de protéines et de glucides en quantité équilibrée, mettant ainsi votre corps en mode de combustion de graisses. Toutes les informations sont immédiatement accessibles en ligne et parce que vous ne vous privez pas des aliments dont vous raffolez, ce programme est facile à suivre. Il vous suffit juste de voir votre corps se remodeler au fil des semaines avant de trouver son poids idéal.

Les recettes du Club Bien Mincir : des plats qui vous feront perdre du poids et non en gagner !Si vous voulez réussir, il faut que ce programme s’adapte à votre mode de vie, pas le contraire. C’est pourquoi nous avons ajusté vos recettes préférées pour qu’elles vous rendent minces.

Vous apprendrez à remplacer des produits remplis de substances chimiques par des aliments naturels qui équilibreront votre taux de sucre. Nos recettes contiennent de bonnes graisses, des glucides et des protéines en proportion adéquate pour favoriser votre perte de poids.

Elles sont toutes approuvées par nos diététiciens qualifiés afin de maximiser leur capacité à brûler les graisses. Nous vous encourageons à essayer de nouvelles recettes, des saveurs méconnues et des ingrédients originaux pour élargir votre alimentation et être en bonne santé.

Comment devenir membre ?
Vous pouvez rejoindre le Club Bien Mincir dès maintenant !

Appuyez sur le bouton ci-dessous ; non seulement vous verrez les aliments à éviter, mais vous aurez également accès à l’espace privé réservé à nos membres, où vous disposerez d’un grand nombre d’outils de perte de poids tels le Planificateur de repas personnalisé qui vous aidera à stabiliser votre taux de sucre sanguin et à équilibrer vos hormones tout en éliminant les mauvaises graisses.

Brûler les graisses maintenant

Au Club Bien Mincir, nous nous engageons à vous fournir, à vous et à votre famille les meilleurs produits disponibles pour faciliter votre perte de poids, et nous prenons cet engagement très au sérieux.

Nous estimons que si notre programme ne vous réussit pas, vous ne devriez pas avoir à payer. C’est pourquoi au Club Bien Mincir nous misons sur notre garantie de remboursement sans précédent.

Vous pouvez l’essayer chez vous pendant huit semaines entières ou le montrer à votre médecin. Obtenez le feu vert pour le commencer, et prouvez-vous que ce programme marche vraiment.

Si après deux mois vous n’avez pas perdu de poids… si vous n’êtes pas en passe de retrouver la silhouette de vos rêves, faites-le nous savoir et nous vous rembourserons sans poser de questions.

Le Club Bien Mincir vous offre encore plus de bonnes choses

ArticlesQue se passe- t-il dans votre tête lorsque vous êtes au régime.
Pourquoi avez-vous faim ?
Vous pouvez vous sentir affamés lors d’un régime, mais vous ne savez pas vraiment pourquoi. C’est un problème classique qui a autant à voir avec l’aspect psychologique des choses qu’avec l’aspect physique. C’est un phénomène qui tourmente les …
Plus dans le Club Bien Mincir

étude récentePourquoi les femmes ont-elles plus besoin de vitamine D

Club Bien Mincir
Les femmes ne consomment pas assez de vitamine D ! Cela paraît impossible vu que ce nutriment peut être produit relativement facilement par le corps, mais les femmes en général en manquent. C’est un problème récurrent et …
Plus dans le Club Bien Mincir

NouvellesRester en forme pendant la saison de la grippe et du froid

Club Bien Mincir
Vous pouvez penser que vous êtes condamnés à tousser et à éternuer lors des longs mois d’hiver. Vous êtes particu-
lièrement sensibles si vous avez des enfants car ils rapportent quasiment tous les germes à la maison. Qu’est …
Plus dans le Club Bien Mincir

étude récenteCuisine saine : les aliments vous protégeant du cancer

Club Bien Mincir
Qu’il y ait des antécédents ou non dans notre famille, nous souhaitons tous prendre les devants pour éviter le cancer. C’est une maladie qui nous effraie mais qui cependant peut être évitée simplement…
Plus dans le Club Bien Mincir

Brûler les graisses maintenant

Rejoignez-nous pour seulement 47 € HT Un seul paiement, pas de prélèvement mensuel. C’est moins qu’une soirée en famille au cinéma.

 

Commentaires fermés

Les pistes de François Hollande pour lutter contre le cancer

LES + CHAUDS

Les pistes de François Hollande pour lutter contre le cancer

Le chef de l’Etat a dévoilé le troisième Plan cancer, pour la période allant de 2014 à 2018. Francetv info liste ses principales ambitions.

Un médecin prépare son patient en vue d'une IRM, le 6 février 2013 au centre Oscar-Lambret de Lille (Nord), spécialisé dans la lutte contre le cancer. Un médecin prépare son patient en vue d’une IRM, le 6 février 2013 au centre Oscar-Lambret de Lille (Nord), spécialisé dans la lutte contre le cancer.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)Par Francetv info avec AFP et ReutersMis à jour le 04/02/2014 | 13:41 , publié le 04/02/2014 | 12:26

PARTAGER

Alors que 150 000 personnes meurent chaque année d’un cancer, première cause de mortalité en France, François Hollande a dévoilé, mardi 4 février, les grandes lignes du troisième Plan cancer : un éventail de mesures pour la période 2014-2018 doté d’une enveloppe de 1,5 milliard d’euros.

Le tabagisme en ligne de mire

Un programme national de lutte. Le précédent plan prévoyait de faire passer la part de fumeurs réguliers de 30% à 20% de la population. Elle est finalement de 33%, malgré la hausse du prix du paquet. Fort de ce constat, le président demande à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de lancer d’ici l’été 2014 « un programme national de réduction du tabagisme ».

Pistes évoquées : une meilleure prise en charge par la Sécurité sociale des substituts nicotiniques, ainsi que la création d’un numéro de téléphone unique pour joindre un tabacologue proche de chez soi. La hausse des prix sera également poursuivie, a précisé François Hollande, indiquant que les recettes iront à un fonds dédié à la lutte contre le cancer.

Les adolescents ciblés. Sur ce sujet, François Hollande souhaite aussi mettre l’accent sur les adolescents. Un jeune sur deux qui fume à l’âge de 17 ans meurt avant 60 ans :« Cette phrase doit être répétée partout, et à tous », a martelé le président, rappelant que « le tabac détruit en 15 jours ce que la route, hélas, décime en une année ».

Un dépistage plus rapide et généralisé

Pour le cancer du col de l’utérus. François Hollande veut rendre systématique le dépistage de ce cancer, responsable de plus de 1 000 morts chaque année. Pour cela, il insiste sur la généralisation du frottis tous les trois ans « pour [qu'il passe à] 80% des femmes contre 60% aujourd’hui ». Le chef de l’Etat a aussi mis l’accent sur le vaccin Gardasil, malgré la polémique qu’il suscite. Il a ainsi annoncé le doublement de la« couverture vaccinale » contre ce cancer d’ici 2021, « ce qui permettra son éradication à terme ».

Pour le cancer du colon. En cas de suspicion, une prise en charge de la coloscopie devrait être proposée afin de permettre au patient de ne plus avoir à avancer les frais.

Pour les cancers rares et peu fréquents. « Une double expertise sera requise » afin d’être sûr de bénéficier du meilleur avis possible.

Pour tous les cancers. « Tout retard est un risque », estime François Hollande sur le plan du dépistage. Le chef de l’Etat souhaite donc réduire le délai moyen d’attente pour passer une IRM à 20 jours pas plus d’ici 2017. Il faut actuellement patienter 27 jours environ.

L’accent mis sur les traitements

Davantage d’essais cliniques. Pour favoriser la recherche de traitements, François Hollande souhaite multiplier les essais cliniques, qui impliquent à l’heure actuelle 25 000 patients. Son ambition ? Doubler leur nombre en cinq ans « pour qu’ils concernent tous les cancers (…) et toutes les régions » dont « celles qui sont aujourd’hui les moins concernées », comme l’outre-mer. Des essais thérapeutiques seront aussi effectués sur les 1 700 cancers des enfants.

Un site pour s’informer. En matière de traitements, les patients doivent pouvoir s’informer en comparant « les établissements et les services ». François Hollande a ainsi promis la mise en ligne du site national d’information en santé « que notre pays attend depuis de longues années ».

Un « droit à l’oubli » pour l’après-cancer

Enfin, François Hollande souhaite permettre aux malades, s’ils le souhaitent, de continuer leur vie active. Un objectif qui passe parfois par « l’aménagement du temps de travail » et la sensibilisation des entreprises « sur les risques de discrimination ».

Sur ce point, le président a évoqué un « droit à l’oubli » pour les personnes ayant vaincu la maladie tôt dans leur vie ou ayant guéri d’une forme de cancer à faible récidive. Nombre d’anciens malades rencontrent en effet des difficultés pour contracter des prêts bancaires ou des assurances.

 

Commentaires fermés

LES MEDICAMENTS QU’IL FAUT EVITER -

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

 

Les médicaments qu’il faut éviter

Chère lectrice, cher lecteur,

Environ 15 000 médicaments sont aujourd’hui disponibles en France, mais un groupe de médecins courageux a révélé que seuls 150 sont nécessaires.

Mieux encore, selon ces médecins, l’état de santé global de la population s’améliorerait si l’on supprimait tous les médicaments inutiles ou inefficaces car :

  • cela diminuerait le nombre d’accidents causés par des effets secondaires non maîtrisés ;
  • les énormes économies réalisées permettraient d’améliorer les soins dispensés par ailleurs.

Le « problème » est que cette information vient du Dr Jean-Claude Salomon, médecin et directeur de recherches honoraire au CNRS, republiée sur le site du Pr Jean Gadrey [1].

Les travaux ont été menés sans financement et donc sans le soutien d’une instance officielle. Ils seront donc, selon toute probabilité, passés sous silence par les grands médias et ignorés par les politiques.

Toute l’inertie du système sera mobilisée pour… ne rien faire, et rester dans un statu quo pourtant catastrophique quant aux conséquences pour nous tous (désastre sanitaire, désastre financier).

Des médicaments faussement innovants

Depuis une trentaine d’années, les progrès dans les médicaments chimiques sont de plus en plus rares.

Les médicaments « nouveaux » qui sortent sur le marché ne sont en général que d’anciennes molécules présentées sous une nouvelle forme, avec de nouvelles indications thérapeutiques.

La course s’est encore accélérée avec l’apparition des médicaments génériques, qui poussent les industriels à sortir des médicaments prétendument nouveaux dans l’unique but de pouvoir déposer de nouveaux brevets, les protégeant contre la concurrence.

Un marché de 34 milliards d’euros par an

Le marché des médicaments en France représente 34 milliards d’euros par an selon l’Insee [2].

Les intérêts en jeu sont si grands que, quand bien même on peut démontrer que l’abus de médicaments nuit à la santé, il est à craindre qu’aucun politique n’ose toucher au système.

D’une part, les médicaments sont perçus comme « gratuits » ou presque par une grande partie de la population. Se gaver de médicaments aux frais de la collectivité est considéré comme un « droit », voire un « acquis social ». S’y attaquer provoquerait une révolte pratiquement unanime, au nom bien sûr de la « liberté » des médecins et des patients.

D’autre part, l’industrie pharmaceutique risquerait d’y perdre des milliards d’euros et ne manquerait donc pas d’investir des sommes gigantesques pour contrecarrer le projet : lobbying auprès des responsables politiques, campagnes de presse, activation des relais au sein des autorités de santé, etc. (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Quand la nutrition est le meilleur des médicaments

Pour connaître les meilleures alternatives nutritionnelles aux médicaments, abonnez-vous auxDossiers de Santé & Nutrition. Chaque mois, vous découvrirez, études scientifiques à l’appui, toutes les solutions naturelles et nutritionnelles pour prévenir et soigner une grande maladie.

Rendez-vous ici pour en savoir plus.

 


Suite de la lettre de ce jour :

L’exemple de la Suède

Et pourtant, un article publié dans la très sérieuse « Revue de Médecine Interne » [3], explique que la Suède a déjà fait un immense pas dans cette direction. Une liste des 219 médicaments indispensables a été publiée en 2012 par le Comité pour les Médicaments et la Thérapeutique de Stockholm.

87 % de la population suédoise estime aujourd’hui ces recommandations « dignes de confiance », avec pour conséquences une meilleure efficacité thérapeutique, moins d’effets secondaires délétères, et des économies [4].

La population suédoise a aujourd’hui une espérance de vie supérieure d’un an à celle de la France [5]. Les dépenses annuelles de médicaments par habitant sont de 341 euros contre 461 en France [6].

La liste des médicaments utiles

La liste finale des médicaments indispensables doit encore être validée au sein des sociétés françaises des Internistes (SNFMI) et des Généralistes enseignants (CNGE).

Toutefois, les deux premiers consensus ont déjà reconnu cent molécules, et la liste sera complétée par une troisième vague de cinquante, capable de couvrir effectivement 95 % des pathologies courantes. Vous pouvez consulter la liste provisoire en téléchargeant le PDF de l’étude ici.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis
Retrouvez mes meilleures chroniques dans L’ Intégrale Santé Naturelle (J.-M. Dupuis, 2013, SNI éditions, 384 p.) disponible ici (lien cliquable). Tous mes droits d’auteur seront reversés à l’ Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, association sans but lucratif qui défend le droit de chacun de se soigner autrement. Acheter mon livre est aussi un moyen de soutenir leur généreux combat.

 

Commentaires fermés

SANTE ET MEDECINE

Mardi 4 février 2014
Nos conseils et informations pratiques
FOCUS
La grippe arrive !
Les cas de grippe sont en forte hausse. Vaccins, symptômes, traitements, nous vous donnons toutes les infos pour vous préparer… Lire
Diabète et surpoids : aidons la science
Le programme « Accompagnement Nutritionnel de l’Obésité et du Diabète par E-coaching » (ANODE) recherche 120 volontaires. Aidons la science… Lire
A LA UNE
Journée mondiale contre le cancer
Mardi 4 février 2014. Cette journée a pour but de sensibiliser au dépistage précoce, permettant une guérison, alors que le cancer reste la première cause mondiale de mortalité… Lire
5 ovnis alimentaires qui aideraient à maigrir !
Voici 5 ingrédients « à la mode », qui auraient des vertus naturelles pour aider lors d’une cure d’amaigrissement: goji, wakame… Venez découvrir ces ovnis qui seraient nos amis… Lire
L’odorat pour déceler les maladies ?
Une étude menée par des chercheurs suédois tendrait à démontrer que l’odorat pourrait déceler les toxines, même à un stade peu avancé de la maladie… Lire
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Santé-Médecine sur Twitter
Santé-Médecine sur Facebook
kioskea en Twitter kioskea en Facebook
PRATIQUE
Les vertus du bicarbonate de soude
Soins dentaires, maux de gorge, éruptions cutanées, troubles digestifs… Découvrez les vertus et l’utilisation du bicarbonate de soude… Lire
Le bon et le mauvais cholestérol
Le cholesterol a une forte influence sur notre santé. Qu’est ce que le bon ou le mauvais cholestérol ? Où les trouver ? Comment les équilibrer..? Lire
Ventre gonflé
Ballonnements, stress, alimentation… Nous vous expliquons les causes et les solutions pour lutter contre le ventre gonflé… Lire
SUR JDF-SANTÉ
15 aliments piège
Qui sont ces aliments dont vous ne vous méfiez pas suffisamment ? Décryptage de la composition nutritionnelle de ces aliments faux amis. Lire
Un petit dej’ équilibré pour garder la ligne
Urticaire
Signes d’un AVC
Le vélo elliptique
Taux de PSA et cancer de la prostate
Tachycardie
Crise d’adolescence
Sexualité
Douleurs dans les jambes
Diabète et alcool

 

Commentaires fermés

PENSONS A EUX !

 

 

Pensons à eux

 

 

je fais suivre volontiers
> >
> >

- Merci de faire suivre – Je sais que tu vas le faire !
> > > > >                                         journée mondiale de lutte contre le CANCER ! A tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire…….. une pensée, rien qu’une petite pensée en passant (par la bougie de la guérison)Vendredi sera la journée mondiale du Cancer. J’apprécierais si vous pouviez envoyer cette demande :Tristement 93% ne la feront pas parvenirJuste une petite demande….. Une ligne seulementLutte contre le cancer….Pensons-y…SVP faire circuler, même si ce n’est qu’à une personne.Ceci est en mémoire des personnes que vous connaissez,ou de celles qui en sont victimes.N’éteignez pas cette chandelle !
 

 

Commentaires fermés

WP Login