Archive for août, 2015

Pas le temps de prendre votre petit-déjeuner ? NEO NUTRITION ?

 

Pas le temps de prendre votre petit-déjeuner ?

Il est 8 heures, votre réveil n’a pas sonné.

Vous allez être en retard.

Pour gagner du temps, vous décidez de sauter le petit-déjeuner. Vous prenez juste un café en vitesse.

Dans l’empressement, on oublie que la journée va être longue… et qu’on aura besoin de toutes nos capacités mentales.

Passé 10 h, votre ventre commence à gargouiller. Vous rêvez d’un croissant au beurre. Vous avez le cerveau embrumé. Impossible de vous concentrer.

Midi sonne enfin. Vous vous ruez vers la cantine du bureau. Sans hésiter, vous prenez le combo surimi mayonnaise, cordon bleu frites, éclair au chocolat. Et vous dévorez tout ça en un clin d’œil.

Le repas terminé, vous vous sentez lourd. À peine retourné à votre bureau, vous commencez déjà à somnoler. Vos paupières se ferment dès que vous commencez à lire. Votre esprit erre lorsqu’un collègue vous parle. Vous êtes trop fatigué pour entreprendre la moindre tâche productive.

La journée est fichue.

Il existe une solution

Pour les jours où vous êtes pressé, il existe un petit-déjeuner express qui vous rassasiera jusqu’à midi (certains se sentent rassasiés jusqu’à 16 h).

Ce petit-déjeuner s’adapte à vos goûts et à vos besoins.

Autre avantage :

Ce petit-déjeuner turbo apporte à votre cerveau de quoi fonctionner au maximum de ses capacités. Vos pensées seront claires. Les solutions à vos problèmes s’imposeront comme des évidences. Vous serez productif tout au long de la journée.

Bonus :

Ce petit-déjeuner express facilitera la perte de poids.

Deux traditions ancestrales

Ce petit-déjeuner express s’inspire de deux traditions ancestrales qui nous viennent du Tibet et du Vietnam. Il s’agit de boissons très riches pour permettre de vous caler en quelques gorgées.

La première tradition nous vient du Tibet : c’est le thé au beurre.

Cette boisson donne aux Tibétains de la force pour affronter le climat hostile des hauts plateaux de l’Himalaya.

D’abord, ils font bouillir du thé noir dans de l’eau légèrement salée pendant une demi-journée [1]. Ils versent le thé dans une jarre en bois et ajoutent une bonne quantité de beurre de yak. À cette étape, le beurre flotte à la surface, sans se mélanger au thé. Ensuite, ils referment la jarre pour la secouer vigoureusement. Cela permet de créer une émulsion entre la graisse (du beurre) et l’eau (du thé).

Les T ib étains en consomment tout au long de la journée. Pour moi qui ne vis pas dans un environnement hostile, une tasse me suffit largement !

Les Tibétains ont une vieille maxime :

« Pas de bon thé au beurre, pas de bon travail [2]. »

Au-delà de l’effet stimulant du thé sur le cerveau, il contient aussi de bons antioxydants.

Au Tibet, le beurre de yak est réputé pour donner des forces et améliorer l’endurance lors d’une journée de dur labeur [3].

Parce qu’il est gras et salé, le thé au beurre tibétain est un breuvage particulier qui n’est pas du goût de tout le monde, surtout au petit déjeuner… Et puis il est assez éloigné du thé que nous buvons, c’est pourquoi il est plus simple de le voir comme une soupe. De plus, la recette traditionnelle n’est pas suffisamment « express » pour nos besoins.

Je vous donnerai donc des astuces pour confectionner en un rien de temps du thé au beurre nettement meilleur au goût.

La deuxième tradition nous vient du Vietnam  : c’est le café à l’œuf.

Le principe est simple : les Vietnamiens battent un jaune d’œuf tout en incorporant le café chaud. Cela fait un superbe café crème.

Certains ajoutent du sucre. Cela me paraît superflu.

Bien entendu, le café à l’œuf est très nourrissant et donne une impression de satiété. La caféine est un bon stimulant pour le cerveau.

L’œuf est un des aliments les plus complets qui soient. Il est riche en :

  • Protéines
  • Bonnes graisses (si les poules ont été bien nourries)
  • Vitamines (A, B2, B5, B6, B9, B12, D, E, K)
  • Lutéine et zéaxanthine, 2 antioxydants pour les yeux
  • Choline, un nutriment mal connu mais qui joue un rôle biologique fondamental [4].

En somme, l’œuf est un bijou de la nature.

Pour ceux qui préfèrent le cappuccino, il suffit de continuer à battre. À tous les coups, vous obtiendrez une mousse de consistance parfaite… C�=9est nettement plus simple à obtenir qu’avec du lait. L’œuf est un excellent émulsifiant, bien connu des chefs cuisiniers.

Une multitude de possibilités pour satisfaire tous les goûts

Depuis quelques années, de nombreux nutritionnistes se passionnent pour le thé au beurre tibétain et le café à l’œuf vietnamien. C’est ainsi qu’est apparue l’idée de les consommer comme petit-déjeuner express.

Ces boissons substantielles sont revisitées en permanence pour s’ajuster aux goûts de chacun [5].

Les start-ups de Californie ont immédiatement été conquises par cette nouvelle tendance [6]. Les vedettes du grand écran s’y sont mises également. À Los Angeles, vous pouvez désormais entrer dans un café et commander un thé au beurre.

Tous apprécient de pouvoir économiser du temps le matin et faire fonctionner leur cerveau au maximum de ses capacités.

Au cours de mes recherches et de mes expéri mentations sur le petit-déjeuner express, j’ai fait plusieurs découvertes qui vous serviront :

Conseil numéro 1 : Le beurre n’est pas la meilleure source de graisses

Il est toujours préférable de choisir du beurre de lait cru. Malheureusement, c’est très difficile à trouver. Et c’est encore mieux s’il vient de vaches de pâturages, ce qui est impossible durant l’hiver et les mois froids. On reconnaît ce beurre-là à sa couleur jaune intense.

De plus, il faut reconnaître que nous consommons déjà des quantités non négligeables de produits laitiers en temps normal (fromages, yaourts, lait, beurre, crème). Les produits laitiers sont à l’origine de nombreux cas d’intolérance et on les soupçonne de provoquer le cancer.

C’est pourquoi je recommande de remplacer le beurre par de l’huile vierge de coco biologique.

Pourquoi ? Je laisse la parole à Jean-Marc Dupuis pour vous répondre :

L’huile de noix de coco contient zéro protéines, zéro glucides, z�=9ro minéraux et presque zéro vitamines. C’est de la graisse pure avec un peu de vitamine E.

Une cuillère à soupe de 13,6 grammes contient 117 calories (une femme a besoin d’environ 1800 calories par jour).

La graisse de noix de coco est presque uniquement composée d’acides gras saturés. Mais à la différence des graisses animales, très riches en acides gras saturés également, elle contient une quantité inhabituelle d’acides gras à chaîne moyenne, ou triglycérides à chaîne moyenne (TCM).

Lorsque vous mangez des TCM, ils vont droit dans votre foie et sont métabolisés pour produire de l’énergie, ou sont transformés en cétones qui peuvent avoir un effet thérapeutique sur le cerveau (épilepsie et maladie d’Alzheimer).

Récemment, une étude réalisée sur des cellules de souris et publiée dans le Journal of Alzheimer a prouvé que le traitement à l’huile de noix de coco protège les neurones du cortex cérébral en laboratoire [7].

Dans une étude réalisée en 2006, la consommation de triglycérides à chaîne moyenne a conduit à des améliorations immédiates des fonctions cérébrales chez les patients souffrant de formes modérées de la maladie d’Alzheimer [8].

L’huile de noix de coco est constituée à 50 % d’acide laurique, qui peut tuer les microbes pathogènes (sources de maladie) comme les bactéries, les virus et les levures [9], par exemple le staphylocoque doré et le candida albicans.

Votre corps a beaucoup de mal à stocker les TCM dans vos réserves de gras (cuisses, fesses, ventre, bras, poitrine).

Vous pouvez même maigrir en remplaçant le beurre ou les autres graisses saturées par de l’huile de noix de coco. Une étude a conclu que 15 à 30 grammes de TCM par jour augmentent la consommation d’énergie de 5 %, ce qui représente 120 calories par jour [10].

Enfin, de nouvelles études de très grande ampleur ont montré qu’il n’y a pas de lien entre la consommation de graisses saturées et l e risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral [11] [12].

L’huile de coco est un ingrédient idéal du petit-déjeuner express car elle vous apporte la satiété tout en assurant que votre cerveau a l’énergie nécessaire pour fonctionner.

De plus, elle donne un goût de noix de coco très agréable à votre petit-déjeuner express.

Ceux qui n’aiment pas le goût de l’huile de coco seront tentés de la remplacer par des dérivés sans odeur : les huiles de triglycérides à chaîne moyenne (TCM). Malheureusement, la qualité de ces produits manufacturés est assez inégale. Assurez-vous que votre huile contienne au moins 50 % d’acide laurique.

Malgré tout, l’huile de coco vierge reste le produit le plus naturel et le plus complet.

Conseil numéro 2 : Ne mettez pas de sel dans votre thé

Les Tibétains mettent une quantité folle de sel dans leur thé au beurre pour lui donner du goût. Mais il faut comprendre que leur palais n’est p as entraîné comme le nôtre – tout comme celui des Indiens qui mangent très épicé.

Inutile de vous infliger cette torture.

Pour obtenir une saveur acceptable pour un petit-déjeuner, ne salez pas votre thé. Si vous connaissez déjà le « tchaï », le thé au lait des Indiens… vous verrez que le thé à l’huile de coco (ou au beurre) n’a pas un goût si différent.

Conseil numéro 3 : Gagnez du temps avec les équipements modernes

Pour vraiment préparer votre petit-déjeuner en vitesse, l’idéal est d’utiliser un robot plutôt qu’un fouet.

Un mixeur-blender vous permettra d’émulsifier votre boisson en quelques secondes. Refermez bien le couvercle. Le résultat sera homogène avec une petite couche de crème sur le dessus.

Dans le même genre, les petites machines à faire de la mousse pour cappuccino peuvent faire l’affaire. L’émulsion ne sera pas parfaite, mais c’est rapide et pratique. Certaines chauffent votre mélange en même t emps.

Un mixeur à pied vous donnera aussi un excellent résultat. N’essayez pas de mixer directement dans votre tasse. Utilisez un récipient étroit et profond pour vous protéger des éclaboussures brûlantes.

Conseil numéro 4 : Essayez de moduler thé et café, huile de coco et œuf…

J’ai l’habitude de mettre une petite noix de beurre ou d’huile de coco pour une tasse de thé/café. Une tasse suffit amplement.

Pour votre petit-déjeuner express, il n’y a pas de règles fixes. Les combinaisons sont nombreuses, selon vos goûts et vos besoins :

  • Thé noir + huile de coco
  • Thé vert + huile de coco (on perd vite le goût du thé vert qui est moins fort que le thé noir)
  • Café + huile de coco (une fois mixé, vous apprécierez la petite mousse crémeuse à la surface, caractéristique d’un bon expresso).
  • Café + beurre (pour ceux qui avaient l’habitude tremper leur pain beurré dans le café)
  • Café + beurre + huile de coco (on appelle ça un « bulletproof coffee », littéralement un « café pare-balles »)
  • Café + huile de coco + jaune d’œuf (pour gagner en consistance et en nutriments)
  • Café + huile de coco + œuf entier (pour un petit-déjeuner ultra consistant, idéal avant une séance d’exercice physique)
  • Thé noir + œuf (goût curieux)
  • Etc.

Si les goûts ne vous reviennent vraiment pas, essayez d’ajouter un petit peu de miel ou de sucre.

À présent, vous connaissez le petit-déjeuner express pour vous dépanner en cas d’urgence.

Maintenant, c’est à vous de jouer. Il ne vous reste plus qu’à définir le petit-déjeuner express qui convient à vos goûts et à vos besoins énerg=3�tiques.

Ainsi, même en retard le matin, vous serez plus détendu.

Bien à vous,

Eric Müller

PS : Moi même, je prends un café à l’huile de coco. Si le dîner de la veille était vraiment léger, j’ajoute éventuellement un œuf.

Le café et l’huile de coco pris à jeun encouragent le corps à brûler des graisses pour avoir de l’énergie. Les triglycérides à chaîne moyenne de la noix de coco sont immédiatement mis à disposition du cerveau pour fonctionner. Cette super-boisson pourrait combattre l’arrivée d’Alzheimer et le déclin cognitif plus largement.


Publicités :

Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu’il faut l’associer à de l’huile pour l’assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo.

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l’Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici.

Prévention : Il y a 12 ans déjà que des lecteurs bien informés ont été sensibilisés sur les risques réels de la pilule contraceptive, 5 ans qu’ils savent le danger des médicaments anti-cholestérol (statines). Ils en connaissent aussi les alternatives naturelles, efficaces et validées scientifiquement. Découvrez vous aussi le journal de référence de la santé naturelle depuis plus de 30 ans en vous rendant ici.

 

Commentaires fermés

NEO NUTRITION -Faut-il vraiment arrêter de manger des fruits?‏

Faut-il vraiment arrêter de manger des fruits?‏

Faut-il vraiment arrêter de manger des fruits?

Neo-nutrition (emueller@neo-nutrition.net)
18:42

À : WILLIAM ELBEZ

 

Faut-il vraiment arrêter de manger des fruits ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Je reçois beaucoup de messages de lecteurs inquiets.

Ils ont lu ici et là que le fructose – le sucre des fruits – était mauvais pour la santé.

Certains se demandent donc s’ils ne devraient pas arrêter de manger des fruits.

Un grand malentendu

Soyez rassurés… il s’agit en fait d’un malentendu.

C’est certain, personne ne devrait abuser de sucre, car comme vous le savez, une alimentation trop sucrée est à l’origine de nombreux problèmes de santé :

  • Inflammation du foie (hépatite)
  • Diabète de type 2, de résistance à l’insuline
  • Dérèglement de l’appétit
  • Addiction au sucre semblable à l’addiction aux drogues
  • Prise de graisse, obésité et syndrome métabolique
  • Cholestérol, hypertension et autres maladies du cœur
  • Mauvaise hygiène de la bouche, caries
  • Mauvaise haleine [1]
  • Vieillissement accéléré, induit par l’oxydation et la glycation de vos cellules
  • Augmentation de votre risque de cancer [2]

Mais tout dépend de la manière dont vous consommez le sucre.

Le sucre n’existe pas à l’état pur dans la nature. Il est toujours issu d’une plante.

Depuis des lustres, les hommes s’appliquent à extraire de ces plantes un sucre aussi pur que possible, au parfum neutre. Ceci afin de pouvoir sucrer à l’envie, comme on utilise un condiment.

Courte histoire du sucre

Nos ancêtres ont mis du temps avant d’explorer toutes les manières d’extraire du sucre :

  • La première source de sucre connue, c’est bien entendu le nectar des fleurs que les abeilles transforment en miel. C’est le premier produit hyper sucré utilisé par l’homme. En Europe, le miel ne fut détrôné qu’au retour de la 1re Croisade (XIe siècle) par…
  • la canne à sucre, identifiée par l’homme il y a des milliers d’années en Nouvelle-Guinée [3]. Elle fut ensuite plantée en Inde, puis en Chine, et enfin en Iran où fut inventé le pain de sucre… Les Croisés l’ont découverte lorsqu’ils sont arrivés à Jérusalem.Mais comme la canne à sucre poussait mal en Europe, c’est dans les régions tropicales d’Afrique et d’Amérique que les Européens sont allés créer de grandes plantations 500 ans plus tard.

    Jusqu’au XIXe siècle, on ne connaissait pas d’autre sucre aussi pur que celui de la canne.

  • Il ne faut pourtant pas oublier la betterave sucrière. Elle a été identifiée dès le Moyen Âge, mais il a fallu cependant attendre que Napoléon I er se dispute avec les pays producteurs de sucre de canne pour que des scientifiques français mettent au point un procédé afin d’extraire le sucre de la betterave à l’échelle industrielle.
  • La dernière innovation, c’est l’hydrolyse de l’amidon de maïs par processus enzymatique. Cette découverte des années 1960 a permis de réaliser un produit sucrant, le sirop de glucose-fructose (High Fructose Corn Syrup ou HFCS), encore moins cher que le sucre de canne ou de betterave.

Que cache notre sucre de table ?

Le sucre de table, sucre en poudre, sucre blanc, s’appelle en terme technique « le saccharose ».

Si vous regardez du saccharose au microscope, vous vous apercevez qu’il est en fait composé de deux molécules : une molécule de glucose et une molécule de fructose.

Le glucose est indispensable à la vie

Le glucose est une molécule indispensable à la vie. Toutes les cellules de notre corps en ont besoin pour produire de l’énergie.

Même s’il ne trouve pas de glucose dans la nourriture, le corps peut d’ailleurs en produire tout seul.

Pour cela, il utilise vos muscles, dont les protéines peuvent être transformées en sucre dans le foie, pour assurer les apports nécessaires en glucose aux cellules de vos organes vitaux comme le cerveau et le cœur.

Le fructose tout seul est un poison

Le fructose, c’est tout à fait différent : il s’agit d’une molécule qui n’est pas vitale et que le corps humain neproduit pas. En fait, très peu de cellules du corps sont capables d’utiliser le fructose, en dehors des cellules du foie.

C’est pourquoi, quand nous mangeons beaucoup de fructose, il ne rejoint pas nos cellules pour produire de l’énergie, comme le glucose. Le fructose, lui, est intégralement absorbé par le foie, qui l’utilise pour fournir de l’énergie et qui transforme l’excédent en graisses, les triglycérides.

Attention : je parle bien là uniquement du fructose ajouté à l’alimentation ; il s’agit du fructose en poudre ou liquide qui est vendu comme du « sucre à confiture », ou du « sucre naturel », que l’on fait passer pour un produit faussement diététique.

Pourquoi les fruits ne sont pas coupables

Ces attaques ne concernent pas le sucre des fruits eux-mêmes : les fruits ne contiennent que 2 à 11 % de fructose, les légumes 1 % ; et surtout : ce sucre est accompagné de nombreuses substances qui en modifient les effets par rapport à du fructose pur.

Pour vous faire une idée, on trouve 10 grammes de fructose dans une grosse pomme et 20 grammes purs dans une petite canette de soda.

Mais ne vous méprenez pas : même si vous mangez beaucoup de fruits et légumes, cet apport en fructose ne sera jamais mauvais.

Pourquoi ?

Parce que contrairement au fructose que l’on trouve dans les sodas et les jus de fruits industriels, le fructose naturel des végétaux est accompagné de fibres et d’antioxydants qui ralentissent le passage du fructose dans le sang et au niveau du foie. Ceci laisse donc le temps au foie d’utiliser tout son apport en fructose pour fournir de l’énergie ; aucun excédent n’est converti en graisses.

Des études ont même montré que manger 10 fruits par jour diminuait au contraire le risque de maladies.

Que penser des jus ?

Si, pour réaliser le jus il faut se débarrasser de certaines parties comestibles du fruit, alors méfiez-vous.

Par exemple, lorsque vous pressez une orange, vous récupérez le jus, la pulpe mais pas l’enveloppe de chaque quartier d’orange. Pour la pomme, on l’épluche, on la broie, et on presse le marc pour en retirer le jus. À chaque fois on perd des fibres essentielles.

C’est pourquoi les études montrent que les jus de fruits sont plus dangereux pour les diabétiques que les fruits entiers [4].

Pour autant, il n’y a vraiment pas de risque à manger des fruits entiers. Leur fructose n’est pas une raison de vous en priver.

En revanche, évitez à tout prix le fructose ajouté à l’alimentation.

Voici où se cache le fructose ajouté

Chez vous, la source principale de fructose est le sucre de table, qu’il soit blanc ou roux, issu de la culture de la canne ou de la betterave.

Le fructose pur rajouté à la nourriture est rare en Europe. Mais on trouve du sirop de glucose-fructose dans un nombre impressionnant de produits industriels. Depuis son apparition, les industriels ont vu l’aubaine et se sont jetés sur ce sous-produit de l’industrie agro-alimentaire.

Les consommateurs ont aussi très vite adhéré : ils se sont imaginé faire des économies avec ces produits alimentaires bon marché.

Voici où l’on en trouve : tous les sodas, les glaces et sorbets, la plupart des paquets de gâteaux, biscuits, presque tous les bonbons et céréales sucrées du petit-déjeuner, souvent destinées à nos enfants.

À eux seuls les sodas, jus de fruits et boissons pour les sportifs seraient responsables de 180 000 décès par an, expliquent les chercheurs de Harvard [5].

Le miel est une exception. Certes, il contient plus de 40 % de fructose. Mais il a également des vertus antioxydantes, antibactériennes et prébiotiques (pour nourrir les bactéries de votre flore intestinale)[6]. Si vous le consommez de façon raisonnable, il n’est pas aussi mauvais pour la santé que les produits enrichis en fructose.

Le fructose naturel des fruits n’a rien à voir avec ça. Au contraire… les fruits et les légumes sont les meilleures armes pour combattre l’épidémie d’obésité.

Bien à vous,

Eric Müller


Publicités :

Attention danger : Vous avez au moins 3 chances sur 5 de mourir d’une « maladie du mode de vie » liée à l’alimentation, au manque d’activité ou au tabagisme. C’est le constat alarmant d’une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais vous avez aussi 80 % de chances d’éviter ces maladies voire de les guérir en adoptant certains réflexes simples et peut-être inconnus de votre médecin. Découvrez-les sans attendre dans cette vidéo.

Résistance : Libérez-vous des lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques grâce à Alternatif Bien-Être, le journal de référence de la santé naturelle, à découvrir dans cette vidéo (lien cliquable).

Découverte : Il aura fallu trois générations de médecins – chercheurs pour que ces traitements révolutionnaires vous soient enfin accessibles. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.


Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.


Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite.


Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.


Sources :

[1] The Key to Treating Chronic Bad Breath

[2] 10 Disturbing Reasons Why Sugar is Bad For You

[3] http://www.lesucre.com/sucre-de-a-a-z/his toire/frise-chronologique

[4] Les fruits entiers, c’est mieux que les jus de fruits

[5] Sodas, boissons aux fruits : 180000 décès par an selon Harvard

[6] Fiche santé sur le miel

 

Commentaires fermés

Pénurie de médicaments dans les pharmacies Actions

Pénurie de médicaments dans les pharmacies‏

Pénurie de médicaments dans les pharmacies

À : williamelbez@gmail.com

 

Carevox newsletter

Chers lecteurs, la redaction CareVox vous propose cette semaine…

A la une
Pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises

Pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises

De plus en plus de médicaments et de vaccins sont aujourd’hui introuvables pour cause de pénurie. Selon les chiffres de l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM), relayés dans le Parisien ce lundi, les ruptures d’approvisionnement ont été multipliées par dix en sept ans.

Articles de la semaine

Rob’autisme  : expérimentation au CHU de Nantes : NAO aide les autistes à s’exprimer

Rob
Depuis la rentrée, six adolescents de 11 à 14 ans souffrant de troubles du spectre autistique ont un nouveau copain, un drôle de petit…
Médicaments & Soins
par Réseau CHU

Quel est l’effet réel de la marijuana sur la prise de poids ?

Quel est l
Même si le cannabis module le fonctionnement des circuits neurobiologiques qui gouvernent l’appétit, son effet sur la prise de poids est…
Santé & Maladies
par Université de Montréal

i-Share : une enquête ambitieuse sur la santé des étudiants

i-Share : une enquête ambitieuse sur la santé des étudiants
Bien qu’à la fleur de l’âge, les étudiants ne se portent pas aussi bien que ça ! Ce sont en tout cas les premières conclusions dressées par…
Enfants & Ados
par jeny.mayard2015

À la recherche du bonheur : une quête bien particulière

À la recherche du bonheur : une quête bien particulière
Le bonheur, en fait, c’est quoi ? S’il doit être une chose que nous cherchons tous, c’est bien cette notion si difficile à décrire mais…
Psycho & Sexo
par Svetlanandre2013

CANICULE : les aliments à éviter

CANICULE : les aliments à éviter
Quand il fait chaud, il faut boire beaucoup d’eau certes, mais il faut surtout éviter de fatiguer son corps avec des aliments trop riches…
Nutrition & Régimes
par Marchaux

MTEB : les ennemies du bien-être estival

MTEB : les ennemies du bien-être estival
Avec les températures qui grimpent et les beaux jours qui s’installent, nombreux sont les français qui ont profité de l’arrivée de l’été…
Santé & Maladies
par Svetlanandre2013

Le Chardon-Marie

Le Chardon-Marie
Le Chardon-Marie est une plante connue depuis plus de 2000 ans. Elle fait partie des plantes dites « amères » comme les artichauts. On la…
Santé Naturelle
par maximefarjot
< a href= »http://www.carevox.fr/forme-beaute/article/techniques-d-injection-de-graisse »>

Techniques d’injection de graisse autologue : Lipofilling en Questions

Techniques d
Les techniques d’injection de graisse autologue (celle du patient) rencontrent un franc succès, tant auprès des chirurgiens plasticiens…
Forme & Beauté
par Docteur Walid Balti

Alerte au virus zika en France ? Il est moins dangereux que la dengue et le chikungunya

Alerte au virus zika en France ? Il est moins dangereux que la dengue et le chikungunya
Le zika virus est connu depuis longtemps car il a été décrit dans les années 1940. S’il fait parler de lui en ce moment, c’est parce que des…
Santé & Maladies
par mackysanogo

Nutrition et reproduction : la part du mâle

Nutrition et reproduction : la part du mâle
Cet article est tiré de l’intervention de Rachel Lévy (Hôpital Jean Verdier, Biologie de la reproduction, Bondy) lors de la Journée…
Femmes & Grossesses
par Institut Benjamin Delessert

Le dossier du mois

gestion de la newsletter
devenez redacteur
rejoignez-nous sur Facebook

 

Commentaires fermés

WP Login